Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

De nouvelles molécules organiques découvertes sur Mars
Actualités

De nouvelles molécules organiques découvertes sur Mars

En analysant à distance un échantillon de surface martienne recueilli par le rover Curiosity en 2017, une équipe de la NASA a récemment identifié de nouvelles molécules organiques. Ces dernières n’avaient en effet jamais été détectées jusqu’à présent à la surface de Mars. Les détails de l’étude sont rapportés dans la revue Nature.

Une découverte passionnante

Les expériences de chimie humide sur l’instrument d’analyse d’échantillons du rover Curiosity ont été conçues pour faciliter les analyses de spectrométrie de masse par chromatographie en phase gazeuse de molécules polaires telles que les acides aminés et les acides carboxyliques.

Dans le cadre d’une nouvelle étude, une équipe s’est concentrée sur l’analyse de plusieurs échantillons prélevés dans les dunes de « Bagnold » en 2017. Placés dans une coupelle préalablement remplie de réactifs chimiques, ces échantillons n’ont révélé aucun dérivé d’acide aminé. En revanche, les chercheurs ont isolé de l’acide benzoïque et de l’ammoniac, deux indicateurs possibles de la vie ancienne. Sur Mars, c’est une première.

Bien qu’il s’agisse d’une découverte passionnante, celle-ci ne peut en revanche démontrer avec certitude que des formes de vie à base de carbone vivaient autrefois à la surface de la planète rouge. L’équipe souligne en effet dans son article que ces molécules pourraient également être le résultat de processus géologiques. Toutefois, c’est toujours ça de pris.

« Cette expérience est définitivement un succès« , s’enthousiasme Maëva Millan, du Goddard Spaceflight Center de la NASA et principale auteure de ces travaux. « Bien que nous n’ayons pas trouvé ce que nous cherchions, des biosignatures, nous avons montré que cette technique était vraiment prometteuse« .

Ce n’est pas la première fois que Curiosity détecte des molécules organiques dans le sol martien. Cette nouvelle découverte élargit donc cette liste.

Origine biologique ou abiotique ?

En mars 2020, Curiosity s’était également illustré en isolant un groupe intrigant de composés organiques : les thiophènes. Sur Terre,  ces derniers se produisent généralement dans le kérogène, le charbon, le pétrole brut, les stromatolites, les microfossiles et, assez curieusement, dans les truffes blanches.

Constitués de quatre atomes de carbone et d’un atome de soufre, les thiophènes peuvent se former dans le cadre d’un processus de réduction des sulfates qui peut être déclenché de deux façons.

La première n’implique pas la présence de vie. Dans ce cas précis, pour obtenir des thiophènes, les composés précurseurs doivent être chauffés à 120°C. Sur Mars, ces conditions peuvent se présenter lorsque des météorites viennent frapper la surface (ce qui se produit souvent).

Toutefois, des bactéries pourraient également enclencher ce processus de réduction des sulfates. Pour ce faire, les conditions environnementales doivent être plus douces qu’elles ne le sont aujourd’hui sur la planète rouge. Il y a un peu plus de trois milliards d’années, Mars paraissait en revanche  beaucoup plus accueillante. Son atmosphère était en effet plus épaisse, permettant des températures plus chaudes et la présence d’eau liquide en surface.

Tout comme l’acide benzoïque et de l’ammoniac, ces thiophènes pourraient donc avoir une origine biologique ou abiotique. En espérant que le rover Perseverance, équipé différemment de son homologue, pourra un jour fera la lumière sur ces molécules.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Nasa,JPL-Caltech, MSSS

De nouvelles molécules organiques découvertes sur Mars Actualités

De nouvelles molécules organiques découvertes sur Mars

En analysant à distance un échantillon de surface martienne recueilli par le rover Curiosity en 2017, une équipe de la NASA a récemment identifié de nouvelles molécules organiques. Ces dernières n’avaient en effet jamais été détectées jusqu’à présent à la surface de Mars. Les détails de l’étude sont rapportés dans la revue Nature.

Une découverte passionnante

Les expériences de chimie humide sur l’instrument d’analyse d’échantillons du rover Curiosity ont été conçues pour faciliter les analyses de spectrométrie de masse par chromatographie en phase gazeuse de molécules polaires telles que les acides aminés et les acides carboxyliques.

Dans le cadre d’une nouvelle étude, une équipe s’est concentrée sur l’analyse de plusieurs échantillons prélevés dans les dunes de « Bagnold » en 2017. Placés dans une coupelle préalablement remplie de réactifs chimiques, ces échantillons n’ont révélé aucun dérivé d’acide aminé. En revanche, les chercheurs ont isolé de l’acide benzoïque et de l’ammoniac, deux indicateurs possibles de la vie ancienne. Sur Mars, c’est une première.

Bien qu’il s’agisse d’une découverte passionnante, celle-ci ne peut en revanche démontrer avec certitude que des formes de vie à base de carbone vivaient autrefois à la surface de la planète rouge. L’équipe souligne en effet dans son article que ces molécules pourraient également être le résultat de processus géologiques. Toutefois, c’est toujours ça de pris.

« Cette expérience est définitivement un succès« , s’enthousiasme Maëva Millan, du Goddard Spaceflight Center de la NASA et principale auteure de ces travaux. « Bien que nous n’ayons pas trouvé ce que nous cherchions, des biosignatures, nous avons montré que cette technique était vraiment prometteuse« .

Ce n’est pas la première fois que Curiosity détecte des molécules organiques dans le sol martien. Cette nouvelle découverte élargit donc cette liste.

Origine biologique ou abiotique ?

En mars 2020, Curiosity s’était également illustré en isolant un groupe intrigant de composés organiques : les thiophènes. Sur Terre,  ces derniers se produisent généralement dans le kérogène, le charbon, le pétrole brut, les stromatolites, les microfossiles et, assez curieusement, dans les truffes blanches.

Constitués de quatre atomes de carbone et d’un atome de soufre, les thiophènes peuvent se former dans le cadre d’un processus de réduction des sulfates qui peut être déclenché de deux façons.

La première n’implique pas la présence de vie. Dans ce cas précis, pour obtenir des thiophènes, les composés précurseurs doivent être chauffés à 120°C. Sur Mars, ces conditions peuvent se présenter lorsque des météorites viennent frapper la surface (ce qui se produit souvent).

Toutefois, des bactéries pourraient également enclencher ce processus de réduction des sulfates. Pour ce faire, les conditions environnementales doivent être plus douces qu’elles ne le sont aujourd’hui sur la planète rouge. Il y a un peu plus de trois milliards d’années, Mars paraissait en revanche  beaucoup plus accueillante. Son atmosphère était en effet plus épaisse, permettant des températures plus chaudes et la présence d’eau liquide en surface.

Tout comme l’acide benzoïque et de l’ammoniac, ces thiophènes pourraient donc avoir une origine biologique ou abiotique. En espérant que le rover Perseverance, équipé différemment de son homologue, pourra un jour fera la lumière sur ces molécules.


Source : Brice Louvet / Sciencepost
Crédit : Nasa,JPL-Caltech, MSSS

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Jusqu’au 31 décembre

EXPOSITION
"VENI, VIDI... BÂTI !"

Le musée Narbo Via présente sa première exposition temporaire, Veni, Vidi… Bâti ! Cette dernière proposera une réflexion sur la persistance du prestigieux héritage architectural de la Rome antique et interrogera la notion de « fragment », architectural et archéologique.

Narbo Via
2 avenue André Mècle
11100 Narbonne
04 68 90 28 90
https://narbovia.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


35 - Ille-et-Vilaine

Jusqu'au 18 décembre

EXPOSITION
"CHÂTEAU DE FOUGÈRE : ARCHÉOLOGIE, LE PASSÉ DÉVOILÉ"

L'archéologie nous permet de comprendre le quotidien et les savoirs-faire de nos ancêtres.
Découvrez à travers cette exposition le fonctionnement d'une fouille archéologique et les objets enfouis dans le sol du territoire depuis des centaines d'anées...

Château de Fougères
Place Pierre Symon
35300 Fougères
02 99 99 79 59
www.chateau-fougeres.com


50 - Manche

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


88 - Vosges

Du 3 décembre au 2 janvier

EPINAL
"VILLAGE DE SAINT-NICOLAS"

Marché d'Artisans d'Art, manège en bois.

Place Pinau
88000 Épinal
06 80 10 76 31
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités