Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Accident de Soyouz : impossibilité de rejoindre la station spatiale internationale
Actualités

Accident de Soyouz : impossibilité de rejoindre la station spatiale internationale

La compagnie de taxis pour la Station spatiale internationale (ISS) ne prend plus de passagers jusqu'à nouvel ordre. Les fusées russes Soyouz, transporteurs exclusifs de tous les astronautes de la planète vers l'ISS depuis 2011, sont clouées au sol jusqu'à la conclusion de l'enquête diligentée par l'agence spatiale russe Roskosmos sur les causes de la défaillance d'une fusée transportant un Russe et un Américain, jeudi 11 octobre 2018 au matin, au Kazakhstan. L'astronaute Nick Hague et le cosmonaute Alexeï Ovtchinine ont dû activer la procédure d'urgence pour détacher leur capsule (également appelée Soyouz) de la fusée, deux minutes environ après le décollage, et revenir sur Terre, leur chute étant ralentie par des parachutes. Ils sont sains et saufs.

Combien de temps peut durer la suspension ? Le prochain lancement d'une fusée Soyouz avec trois nouveaux membres d'équipage vers l'ISS était prévu le 20 décembre 2018, mais tous les vols ont été annulés le temps de l'enquête. Personne ne s'avance sur une durée. "Que ce soit deux ou six mois, je ne veux pas spéculer", dit Kenny Todd, de l'équipe ISS de la NASA. Au minimum, la suspension devrait durer "plusieurs mois", dit à l'AFP Erik Seedhouse, professeur à l'université aéronautique Embry-Riddle en Floride. Il rappelle que des vaisseaux Progress, transportant uniquement du matériel mais dont les lanceurs sont similaires à la fusée qui a eu un problème jeudi, avaient connu des déboires en 2015.

Séjour prolongé en apesanteur

"Dans le cas présent, il s'agit de véhicules habités, donc les enquêtes devront être encore plus rigoureuses", explique l'expert américain. Il n'est pas exclu que les trois membres d'équipage actuels de l'ISS, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev, doivent rester plus longtemps que prévu, alors qu'ils devaient rentrer en décembre. En général, l'ISS a cinq ou six spationautes à bord, pour des missions d'environ six mois. Ils se relaient et l'ISS a ainsi été continuellement habitée depuis novembre 2000.

Un problème potentiel est que le vaisseau Soyouz leur permettant de revenir sur Terre, qui est déjà amarré à l'ISS, a une limite d'environ 200 jours à partir de l'amarrage en juin dernier, en raison des batteries installées à bord, a confirmé la NASA... ce qui repousse en théorie à janvier la date-limite pour un retour sur Terre. C'est le seul vrai facteur limitant, ajoute John Logsdon, expert américain de l'histoire spatiale et professeur émérite à l'Université George Washington. En termes de vivres, l'équipage peut durer de nombreux mois, et l'ISS est régulièrement ravitaillée par des missions cargo japonaises et américaines.

Dans l'attente d'une alternative

Quand les fusées américaines seront-elles prêtes ? La NASA a remisé ses navettes spatiales au garage en 2011, et paie la Russie des dizaines de millions de dollars par place pour envoyer ses astronautes sur l'ISS. Mais ces contrats s'arrêtent fin 2019, et l'agence spatiale américaine a passé des contrats avec des compagnies privées nationales pour prendre le relais : Boeing d'une part et SpaceX de l'autre. Désormais plus contrainte sur son budget qu'à la grande époque Apollo, la NASA a changé sa relation avec l'industrie, en devenant cliente alors qu'elle était autrefois partenaire des grands sous-traitants industriels pour développer ses propres fusées.

La compagnie d'Elon Musk, par ailleurs patron du constructeur de voitures électriques Tesla, s'est engouffrée dans la brèche avec ses fusées Falcon 9. SpaceX a lancé depuis 2012 de nombreux satellites de l'agence spatiale américaine, et effectué 16 missions de ravitaillement de l'ISS. Tout naturellement, elle a été sélectionnée pour envoyer des astronautes de la NASA sur l'ISS, ce qui sera une première historique pour une compagnie privée.

Mais son programme, comme celui de Boeing, a pris du retard, comme c'est souvent le cas dans le secteur. Le dernier calendrier prévoit un premier vol test à vide de la Falcon 9 équipée de la nouvelle capsule habitable Dragon en janvier 2019, avec un test habité en juin 2019. Pour Boeing, ce sera en mars et août 2019, respectivement.

Tout retard dans le développement est interdit

Les problèmes de Soyouz ajoutent au casse-tête pour les Etats-Unis, qui ont comme politique d'avoir une présence continue dans l'espace. Une interruption serait désastreuse en termes d'image, mais aussi pour les nombreux travaux de recherche à bord de l'ISS, qui est un véritable laboratoire scientifique. Le moindre nouveau retard chez SpaceX ou Boeing risquerait de repousser l'homologation et la première mission d'envoi d'astronautes à 2020 au lieu de 2019. L'incident de jeudi "accroît la pression sur le programme privé de transport américain pour tenir le calendrier", dit John Logsdon à l'AFP. L'ISS est du reste capable de voler sans présence humaine, pendant "une longue période", a assuré Kenny Tood, de la NASA.


Source : AFP
Crédit : AFP/Archives - Vyacheslav OSELEDKO

Le vaisseau russe Soyouz MS-09 transportant un cosmonaute russe et deux astronautes américain et allemand décolle du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), le 6 juin 2018.

Accident de Soyouz : impossibilité de rejoindre la station spatiale internationale Actualités

Accident de Soyouz : impossibilité de rejoindre la station spatiale internationale

La compagnie de taxis pour la Station spatiale internationale (ISS) ne prend plus de passagers jusqu'à nouvel ordre. Les fusées russes Soyouz, transporteurs exclusifs de tous les astronautes de la planète vers l'ISS depuis 2011, sont clouées au sol jusqu'à la conclusion de l'enquête diligentée par l'agence spatiale russe Roskosmos sur les causes de la défaillance d'une fusée transportant un Russe et un Américain, jeudi 11 octobre 2018 au matin, au Kazakhstan. L'astronaute Nick Hague et le cosmonaute Alexeï Ovtchinine ont dû activer la procédure d'urgence pour détacher leur capsule (également appelée Soyouz) de la fusée, deux minutes environ après le décollage, et revenir sur Terre, leur chute étant ralentie par des parachutes. Ils sont sains et saufs.

Combien de temps peut durer la suspension ? Le prochain lancement d'une fusée Soyouz avec trois nouveaux membres d'équipage vers l'ISS était prévu le 20 décembre 2018, mais tous les vols ont été annulés le temps de l'enquête. Personne ne s'avance sur une durée. "Que ce soit deux ou six mois, je ne veux pas spéculer", dit Kenny Todd, de l'équipe ISS de la NASA. Au minimum, la suspension devrait durer "plusieurs mois", dit à l'AFP Erik Seedhouse, professeur à l'université aéronautique Embry-Riddle en Floride. Il rappelle que des vaisseaux Progress, transportant uniquement du matériel mais dont les lanceurs sont similaires à la fusée qui a eu un problème jeudi, avaient connu des déboires en 2015.

Séjour prolongé en apesanteur

"Dans le cas présent, il s'agit de véhicules habités, donc les enquêtes devront être encore plus rigoureuses", explique l'expert américain. Il n'est pas exclu que les trois membres d'équipage actuels de l'ISS, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev, doivent rester plus longtemps que prévu, alors qu'ils devaient rentrer en décembre. En général, l'ISS a cinq ou six spationautes à bord, pour des missions d'environ six mois. Ils se relaient et l'ISS a ainsi été continuellement habitée depuis novembre 2000.

Un problème potentiel est que le vaisseau Soyouz leur permettant de revenir sur Terre, qui est déjà amarré à l'ISS, a une limite d'environ 200 jours à partir de l'amarrage en juin dernier, en raison des batteries installées à bord, a confirmé la NASA... ce qui repousse en théorie à janvier la date-limite pour un retour sur Terre. C'est le seul vrai facteur limitant, ajoute John Logsdon, expert américain de l'histoire spatiale et professeur émérite à l'Université George Washington. En termes de vivres, l'équipage peut durer de nombreux mois, et l'ISS est régulièrement ravitaillée par des missions cargo japonaises et américaines.

Dans l'attente d'une alternative

Quand les fusées américaines seront-elles prêtes ? La NASA a remisé ses navettes spatiales au garage en 2011, et paie la Russie des dizaines de millions de dollars par place pour envoyer ses astronautes sur l'ISS. Mais ces contrats s'arrêtent fin 2019, et l'agence spatiale américaine a passé des contrats avec des compagnies privées nationales pour prendre le relais : Boeing d'une part et SpaceX de l'autre. Désormais plus contrainte sur son budget qu'à la grande époque Apollo, la NASA a changé sa relation avec l'industrie, en devenant cliente alors qu'elle était autrefois partenaire des grands sous-traitants industriels pour développer ses propres fusées.

La compagnie d'Elon Musk, par ailleurs patron du constructeur de voitures électriques Tesla, s'est engouffrée dans la brèche avec ses fusées Falcon 9. SpaceX a lancé depuis 2012 de nombreux satellites de l'agence spatiale américaine, et effectué 16 missions de ravitaillement de l'ISS. Tout naturellement, elle a été sélectionnée pour envoyer des astronautes de la NASA sur l'ISS, ce qui sera une première historique pour une compagnie privée.

Mais son programme, comme celui de Boeing, a pris du retard, comme c'est souvent le cas dans le secteur. Le dernier calendrier prévoit un premier vol test à vide de la Falcon 9 équipée de la nouvelle capsule habitable Dragon en janvier 2019, avec un test habité en juin 2019. Pour Boeing, ce sera en mars et août 2019, respectivement.

Tout retard dans le développement est interdit

Les problèmes de Soyouz ajoutent au casse-tête pour les Etats-Unis, qui ont comme politique d'avoir une présence continue dans l'espace. Une interruption serait désastreuse en termes d'image, mais aussi pour les nombreux travaux de recherche à bord de l'ISS, qui est un véritable laboratoire scientifique. Le moindre nouveau retard chez SpaceX ou Boeing risquerait de repousser l'homologation et la première mission d'envoi d'astronautes à 2020 au lieu de 2019. L'incident de jeudi "accroît la pression sur le programme privé de transport américain pour tenir le calendrier", dit John Logsdon à l'AFP. L'ISS est du reste capable de voler sans présence humaine, pendant "une longue période", a assuré Kenny Tood, de la NASA.


Source : AFP
Crédit : AFP/Archives - Vyacheslav OSELEDKO

Le vaisseau russe Soyouz MS-09 transportant un cosmonaute russe et deux astronautes américain et allemand décolle du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), le 6 juin 2018.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

09 - Ariège

Le 15 février

FABRIQUE TA FLÈCHE ET TON PROPULSEUR !
    
Au coin du feu, vous vous transformerez en chasseur préhistorique ! Vous fabriquerezune flèche et un propulseur en bois avec les moyens disponibles au néolithique… Le tout se terminera par un bon goûter de chez nous !
Le samedi 15 février 2020 de 14h à 17h30. Sur inscription. 8,50 €/adulte – 7 €/enfant.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


Le 22 février

BALLADE EN RAQUETTE
À LA DÉCOUVERTE DES TRACES DANS LA NEIGE...

Venez découvrir la neige autrement. Vous apprendrez à lire la neige, à fabriquer un abri, à allumer un feu dans la neige ou interpréter des traces sur la neige...(Pique-nique tiré du sac).
Le samedi 22 février de 10h à 17h30. Sur inscription. 30 €/adulte & 25 €/enfant à partir de 12 ans. Location de raquettes : 5 €/personne.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


Du 15 décembre au 15 mars 2020

EXPOSITION
"FRONDAISONS"
La fabrique d’un maquis de l’Argoat

Le pôle de l'Étang-Neuf présente l'oeuvre de Sophie Zénon, "Frondaisons", la fabrique de l'image d'un maquis de l'Argoat, une exposition de photographies et de vidéos.

Pôle de l'Étang-Neuf
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


37 - Indre-et-Loire

Les 7 et 14 décembre

CHATEAU ROYAL D'AMBOISE
CONCERTS

Samedi 7 décembre 2019 : concert avec l’Ensemble Les Salanganes de Tours, à 15h30. Inclus dans le droit d’entrée.
Samedi 14 décembre 2019 : Concert de chants de Noël avec la Chorale La cantilène, à 16h. Inclus dans le droit d’entrée.

Château royal d’Amboise
Montée de l’Emir Abd el Kader
37400 Amboise
02 47 57 00 98
www.chateau-amboise.com


Du 23 décembre au 5 janvier

CHATEAU ROYAL D'AMBOISE
"VISITE SPÉCIALE NOËL"

Tous les jours à 15h30, les petits visiteurs vont notamment pouvoir découvrir les traditions de Noël à travers les siècles dans le logis spécialement décoré (crèche napolitaine, sapins et exposition de jouets anciens.).
Visite commentée en français par un guide conférencier. Réservée aux enfants de 7 à 12 ans accompagnés de leur famille. Inclus dans le droit d’entrée au château. Durée : 1 heure.

Château royal d’Amboise
Montée de l’Emir Abd el Kader
37400 Amboise
02 47 57 00 98
www.chateau-amboise.com


39 - Jura

Du 20 janvier au 2 avril

ATELIERS
"L’ŒIL ET LA MAIN"

Le Musée de la Lunette organise  une visite de l’exposition temporaire « Les lunettes en voient de toutes les couleurs ». Les enfants découvriront l’utilisation de la couleur en lunetterie, ses principes et surtout son design inspirant ! Ils participeront par la suite à un atelier artistique animé par l’une de nos artistes plasticiennes. Cet atelier est à destination des scolaires, de la maternelle au collège.

Musée de la Lunette
Place Jean Jaurès
39400 Morez - Hauts de Bienne
03 84 33 39 30
www.musee-lunette.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


De janvier à mars

SEJOURS SCOLAIRES
"LES 4 ÉLÉMENTS" et "L'AUVERGNE DES NEIGES"

Des tarifs imbattables sur les séjours scolaires pour les mois de janvier, février et mars 2020 ! Séjours à réserver rapidement.

.Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


78 - Yvelines

Du 11 au 24 décembre

ATELIERS CREATIFS
"HOLI'FARM'DAYS"

Les mercredis 11 et 18, et les lundi 23 et mardi 24 décembre, la Ferme de Grignon propose des ateliers créatifs, figurines de Noël pour les 3 à 8 ans. Durée de 1h à 1h30. Tarif : 5,50 € par enfant. 1 adulte accompagnateur gratuit. Réservation obligatoire.

Ferme de Grignon
Route de la Ferme
78850 Thiverval-Grignon
01 30 54 37 34
www.fermedegrignon.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités