Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Vers un basculement neige-pluie dans l’Arctique plus précoce que prévu
Actualités

Vers un basculement neige-pluie dans l’Arctique plus précoce que prévu

La pluie va prendre le pas sur la neige dans les régions arctiques bien plus rapidement qu’estimé, selon une étude publiée mardi, qui met en garde contre les impacts pour la nature et l’Homme de cette altération liée au réchauffement climatique.

L’Arctique se réchauffe beaucoup plus rapidement que la moyenne de la planète, entraînant un recul de la banquise et une augmentation de l’humidité dans l’air.

En conséquence, les scientifiques prévoient une augmentation importante des précipitations sur ces régions d’ici la fin du siècle. Mais sous quelle forme ?

Les auteurs de l’étude publiée dans Nature Communications ont comparé les prévisions de la dernière génération de modèles climatiques aux précédentes modélisations.

Ils estiment que le basculement vers un régime de précipitation annuel dominé par la pluie et pas par la neige se produit « une ou deux décennies plus tôt ».

« Les changements vont être plus importants et bien plus précoces qu’estimé précédemment, ce qui aura des impacts majeurs sur la vie dans la région », explique à l’AFP l’auteure principale Michelle McCrystall.

« En automne par exemple, où le changement est le plus important, la zone centrale de l’Arctique pourrait faire la transition autour de 2070 selon les récents modèles, comparé à 2090 selon les anciens », poursuit la chercheuse de l’université de Manitoba au Canada.

Tout dépendra toutefois de l’ampleur du réchauffement. Au rythme actuel, la pluie devrait devenir majoritaire globalement sur l’Arctique avant la fin du siècle, mais limiter le réchauffement à +1,5°C, objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris, pourrait permettre de préserver une région dominée par la neige, selon l’étude.

Ces résultats montrent que « les pires impacts peuvent être évités » si les émissions de gaz à effet de serre sont drastiquement réduites, a commenté Gavin Schmidt, de l’institut Goddard d’études spatiales de la NASA, contestant une partie de l’étude. Pour ce chercheur qui n’a pas participé à l’étude, les résultats ne prouvent pas que la pluie arriverait plus rapidement que prévu.

Dans tous les cas, des effets en cascade du basculement entre neige et pluie sont attendus.

Par exemple, la multiplication des épisodes de pluie tombant sur la neige risque d’augmenter la mortalité des rennes et caribous dont dépendent les communautés locales: les animaux ne peuvent plus accéder à leur nourriture, sous la couche de glace impénétrable qui se forme alors.

La diminution de la couverture neigeuse va également réduire l’effet d’albedo (capacité à réfléchir l’énergie solaire), exacerbant ainsi le réchauffement, note l’étude.

Mi août, de la pluie avait été observée pour la première fois au sommet de la calotte glaciaire du Groenland, à plus de 3.000 mètres d’altitude.

Une événement « inquiétant » dans cette zone qui devrait pourtant rester dominée par la neige au XXIe siècle, estime Michelle McCrystal, même s’il n’est pas possible à ce stade de dire si c’est un événement isolé ou un signe que la réalité pourrait être pire que les modèles.


Source : AFP
Crédit : La presse, Martin Tremblay

Vers un basculement neige-pluie dans l’Arctique plus précoce que prévu Actualités

Vers un basculement neige-pluie dans l’Arctique plus précoce que prévu

La pluie va prendre le pas sur la neige dans les régions arctiques bien plus rapidement qu’estimé, selon une étude publiée mardi, qui met en garde contre les impacts pour la nature et l’Homme de cette altération liée au réchauffement climatique.

L’Arctique se réchauffe beaucoup plus rapidement que la moyenne de la planète, entraînant un recul de la banquise et une augmentation de l’humidité dans l’air.

En conséquence, les scientifiques prévoient une augmentation importante des précipitations sur ces régions d’ici la fin du siècle. Mais sous quelle forme ?

Les auteurs de l’étude publiée dans Nature Communications ont comparé les prévisions de la dernière génération de modèles climatiques aux précédentes modélisations.

Ils estiment que le basculement vers un régime de précipitation annuel dominé par la pluie et pas par la neige se produit « une ou deux décennies plus tôt ».

« Les changements vont être plus importants et bien plus précoces qu’estimé précédemment, ce qui aura des impacts majeurs sur la vie dans la région », explique à l’AFP l’auteure principale Michelle McCrystall.

« En automne par exemple, où le changement est le plus important, la zone centrale de l’Arctique pourrait faire la transition autour de 2070 selon les récents modèles, comparé à 2090 selon les anciens », poursuit la chercheuse de l’université de Manitoba au Canada.

Tout dépendra toutefois de l’ampleur du réchauffement. Au rythme actuel, la pluie devrait devenir majoritaire globalement sur l’Arctique avant la fin du siècle, mais limiter le réchauffement à +1,5°C, objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris, pourrait permettre de préserver une région dominée par la neige, selon l’étude.

Ces résultats montrent que « les pires impacts peuvent être évités » si les émissions de gaz à effet de serre sont drastiquement réduites, a commenté Gavin Schmidt, de l’institut Goddard d’études spatiales de la NASA, contestant une partie de l’étude. Pour ce chercheur qui n’a pas participé à l’étude, les résultats ne prouvent pas que la pluie arriverait plus rapidement que prévu.

Dans tous les cas, des effets en cascade du basculement entre neige et pluie sont attendus.

Par exemple, la multiplication des épisodes de pluie tombant sur la neige risque d’augmenter la mortalité des rennes et caribous dont dépendent les communautés locales: les animaux ne peuvent plus accéder à leur nourriture, sous la couche de glace impénétrable qui se forme alors.

La diminution de la couverture neigeuse va également réduire l’effet d’albedo (capacité à réfléchir l’énergie solaire), exacerbant ainsi le réchauffement, note l’étude.

Mi août, de la pluie avait été observée pour la première fois au sommet de la calotte glaciaire du Groenland, à plus de 3.000 mètres d’altitude.

Une événement « inquiétant » dans cette zone qui devrait pourtant rester dominée par la neige au XXIe siècle, estime Michelle McCrystal, même s’il n’est pas possible à ce stade de dire si c’est un événement isolé ou un signe que la réalité pourrait être pire que les modèles.


Source : AFP
Crédit : La presse, Martin Tremblay

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


22 - Côtes d'Armor

Du 22 janvier au 12 mars

ATELIERS PEINTURE

"Aquarelle" avec Fanny Dreveau - Samedis 22 Janvier et 19 février de 10h à 16h30h
"Peinture à l'huile et clair-obscur" avec Jos Van de Ven - Vendredis 28 Janvier et 4 Mars de 10h à 16h30
"Calligraphie chinoise et abstraction" avec Sophie Deliss - Samedis 5 Février et 12 Mars de 10h à 16h30
"ARTIS" Arts Plastiques avec Claire Amossé - Samedis 12 Février et 5 Mars de 10h à 16H30

Pôle de l'Étang-Neuf
Musée de la Résistance en Argoat
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Jusqu'au 15 mars

EXPOSITION
"FRONTIÈRES DE SEL"

Reproductions d’objets, contenus numériques, vidéos et extraits sonores, archives inédites vous dévoileront tous les secrets du commerce du sel.
Une part belle sera également faite aux métiers de la restauration et du patrimoine avec la présentation en timelapse du travail de l’atelier Lythos, qui a réalisé un fac-similé de la borne destiné à être replacé sur le lieu de découverte à Montigny-les-Arsures.

La Grande Saline
3 place des salines
39110 Salins-les-Bains
03 84 73 10 92
www.salinesdesalins.com


71 - Saône et Loire

Le 16 février

ATELIERS
"BRICO RECUP"

Réutiliser, récupérer, créer, s’amuser… Voilà le programme de notre atelier récup’ où nous transformerons rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs et bouteilles plastique en petits animaux et autres petits bricolages rigolos à emporter à la maison. A partir de 6 ans. De 14 h à 16 h .

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Le 23 février

ATELIERS
"NICHOIRS ET CIE"

Présentation de nichoirs, conseil sur leur fabrication et leur installation. Assemblage d’un modèle en salle (choix à faire parmi 3 références). Tout public, enfants à partir de 9 ans. Dd 14 h à 16 h 30.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


88 - Vosges

Du 5 février au 18 septembre  

EXPOSITION
"POSADA, GENIE DE LA GRAVURE"

Cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... et les fameuses Calaveras.

Musée de l'Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30
https://museedelimage.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités