Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Une solution autonome pour rendre l’eau potable en Afrique
Actualités

Une solution autonome pour rendre l’eau potable en Afrique

Apporter de l’eau potable là où il n’y en a pas. La société marseillaise Oshun, du nom de la divinité de l’eau douce et des rivières pour le peuple Yoruba, ambitionne de fournir un service autour de l’eau potable à des pays en voie de développement.

Créée par trois sociétés leaders dans leurs domaines. Oshun a vu le jour grâce à trois entreprises, qui apportent chacune leur expertise. La société du Canal de Provence propose des services dans le domaine de l’eau rurale comme l’irrigation ou le traitement de l’eau. La société UV Germi, basée en Corrèze, est experte dans le traitement de l’eau par ultraviolet et l’entreprise MIOS, à Aix-en-Provence, est spécialisée dans les solutions de communication entre machine.

Un service d’eau potable dans les pays en voie de développement. « Notre objectif est de construire des kiosques à eau dans les zones rurales des pays en voie de développement », explique Jean-Marc Philip, président de la société. Concrètement, la société installe un système de traitement de l’eau, aux normes européennes, sur des puits ou forages. Un système avec des consignes de bidon permet de s’assurer que l’eau reste propre jusqu’à son utilisation finale. Le système est directement alimenté par des panneaux photovoltaïques. « Dans une logique “d’obligation de résultat” nous les avons aussi équipés d’un système pour les guider à distance », explique Jean-Marc Philip.

Le traitement de l’eau repose sur une première filtration, puis par un traitement par rayons ultraviolets. « C’est une manière très efficace pour éliminer les germes de l’eau, et elle ne dénature par ses propriétés, comme sa teneur en oligo-éléments », précise le président de la société.

Une entreprise sociale et solidaire. « Nous avons la vocation d’une ONG avec l’efficacité d’une entreprise. Nous ne recherchons pas de subventions et nous avons construit notre modèle économique autour du consentement des populations à payer », affirme Jean-Marc Philip. Il souhaite recruter localement pour gérer le fonctionnement des kiosques. « Si on crée un emploi pour un kiosque, environ quatre ou cinq se créeront indirectement », ajoute-t-il.

Surtout, le prix de l’eau a été fixé bien spécifiquement. « Nous avons adapté nos systèmes au prix consenti à payer », précise Jean-Marc. Une bouteille d’eau de source coûte en moyenne 400 francs CFA (60 centimes d’euros) quand celle d’Oshun coûtera à 10 francs CFA. »

Implanté au Sénégal. L’entreprise est déjà intervenue ponctuellement à Haïti à la suite de l’ouragan Matthew en 2015 pour assainir l’eau, en situation de prolifération du choléra. Désormais elle est installée au Sénégal et vise de s’étendre vers l’Afrique subsaharienne, puis l’Afrique Centrale. « L’enjeu est majeur pour près d’un milliard de personnes qui ont des problèmes d’accès à l’eau potable », recontextualise Jean-Marc Philip. D’autres pays sont également intéressés en Asie du Sud-Est, comme le Sri Lanka, ou des pays d’Amérique du Sud.
 

Source : 20 Minutes
Crédit : Jean-Marc Philip

Une solution Providence installée au Burkina Faso.

Une solution autonome pour rendre l’eau potable en Afrique Actualités

Une solution autonome pour rendre l’eau potable en Afrique

Apporter de l’eau potable là où il n’y en a pas. La société marseillaise Oshun, du nom de la divinité de l’eau douce et des rivières pour le peuple Yoruba, ambitionne de fournir un service autour de l’eau potable à des pays en voie de développement.

Créée par trois sociétés leaders dans leurs domaines. Oshun a vu le jour grâce à trois entreprises, qui apportent chacune leur expertise. La société du Canal de Provence propose des services dans le domaine de l’eau rurale comme l’irrigation ou le traitement de l’eau. La société UV Germi, basée en Corrèze, est experte dans le traitement de l’eau par ultraviolet et l’entreprise MIOS, à Aix-en-Provence, est spécialisée dans les solutions de communication entre machine.

Un service d’eau potable dans les pays en voie de développement. « Notre objectif est de construire des kiosques à eau dans les zones rurales des pays en voie de développement », explique Jean-Marc Philip, président de la société. Concrètement, la société installe un système de traitement de l’eau, aux normes européennes, sur des puits ou forages. Un système avec des consignes de bidon permet de s’assurer que l’eau reste propre jusqu’à son utilisation finale. Le système est directement alimenté par des panneaux photovoltaïques. « Dans une logique “d’obligation de résultat” nous les avons aussi équipés d’un système pour les guider à distance », explique Jean-Marc Philip.

Le traitement de l’eau repose sur une première filtration, puis par un traitement par rayons ultraviolets. « C’est une manière très efficace pour éliminer les germes de l’eau, et elle ne dénature par ses propriétés, comme sa teneur en oligo-éléments », précise le président de la société.

Une entreprise sociale et solidaire. « Nous avons la vocation d’une ONG avec l’efficacité d’une entreprise. Nous ne recherchons pas de subventions et nous avons construit notre modèle économique autour du consentement des populations à payer », affirme Jean-Marc Philip. Il souhaite recruter localement pour gérer le fonctionnement des kiosques. « Si on crée un emploi pour un kiosque, environ quatre ou cinq se créeront indirectement », ajoute-t-il.

Surtout, le prix de l’eau a été fixé bien spécifiquement. « Nous avons adapté nos systèmes au prix consenti à payer », précise Jean-Marc. Une bouteille d’eau de source coûte en moyenne 400 francs CFA (60 centimes d’euros) quand celle d’Oshun coûtera à 10 francs CFA. »

Implanté au Sénégal. L’entreprise est déjà intervenue ponctuellement à Haïti à la suite de l’ouragan Matthew en 2015 pour assainir l’eau, en situation de prolifération du choléra. Désormais elle est installée au Sénégal et vise de s’étendre vers l’Afrique subsaharienne, puis l’Afrique Centrale. « L’enjeu est majeur pour près d’un milliard de personnes qui ont des problèmes d’accès à l’eau potable », recontextualise Jean-Marc Philip. D’autres pays sont également intéressés en Asie du Sud-Est, comme le Sri Lanka, ou des pays d’Amérique du Sud.
 

Source : 20 Minutes
Crédit : Jean-Marc Philip

Une solution Providence installée au Burkina Faso.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités