Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Une nouvelle étude révèle la riche histoire génétique des chiens
Actualités

Une nouvelle étude révèle la riche histoire génétique des chiens

Une équipe de chercheurs de l’institut Francis Crick de Londres a séquencé le génome de 27 chiens, dont des fragments de squelettes vieux de 11 000 ans, et dont certains vivaient en Europe, au Proche-Orient et en Sibérie.

À l’époque, bien avant la domestication d’autres espèces animales, il existait au moins cinq races de chien avec des origines génétiques distinctes.

« Certaines des différences que vous voyez en observant des chiens dans la rue viennent de la période glaciaire », résume le généticien Pontus Skoglund, un des principaux auteurs de l’étude.

« À la fin de cette période, les chiens étaient déjà largement dispersés à travers l’hémisphère nord ».

Les chiens descendent des loups, mais le débat n’est pas encore tranché sur la date exacte de cette évolution (qui s’est produite durant une période vieille d’entre 25 000 et 40 000 ans).

Cette nouvelle étude n’entre pas dans ce vaste débat, mais conforte l’idée qu’il n’y a « qu’une seule origine » de l’évolution du loup au chien.

Tous les chiens ont donc probablement une origine commune, « une espèce de loups ancienne et non disparue ».

Les données ADN prélevées sur des ossements permettent notamment de déterminer que les chiens européens il y a environ 4 000 ans étaient très différents les uns des autres, mais que cette diversité s’est perdue à travers le temps.

« Bien que les chiens européens d’aujourd’hui aient des tailles et formes variées, génétiquement ils viennent d’un sous-ensemble dont la diversité est beaucoup plus limitée que ce qu’il y avait avant », explique un autre auteur de l’étude, Anders Bergstrom.

Les chiens ont pu évoluer de la même manière que les humains.

Ces derniers ont plus de copies d’un gène créant une enzyme digestive appelée amylase salivaire que les chimpanzés, par exemple.

Et de la même manière, les chiens ont plus de copies de ce gène que les loups, une tendance qui s’est accentuée quand leur régime s’est adapté à la vie agricole.

« Comprendre l’histoire des chiens nous permet non seulement de comprendre la leur, mais également la nôtre », explique Anders Bergstrom.


Source : AFP
Crédit : DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Une nouvelle étude révèle la riche histoire génétique des chiens Actualités

Une nouvelle étude révèle la riche histoire génétique des chiens

Une équipe de chercheurs de l’institut Francis Crick de Londres a séquencé le génome de 27 chiens, dont des fragments de squelettes vieux de 11 000 ans, et dont certains vivaient en Europe, au Proche-Orient et en Sibérie.

À l’époque, bien avant la domestication d’autres espèces animales, il existait au moins cinq races de chien avec des origines génétiques distinctes.

« Certaines des différences que vous voyez en observant des chiens dans la rue viennent de la période glaciaire », résume le généticien Pontus Skoglund, un des principaux auteurs de l’étude.

« À la fin de cette période, les chiens étaient déjà largement dispersés à travers l’hémisphère nord ».

Les chiens descendent des loups, mais le débat n’est pas encore tranché sur la date exacte de cette évolution (qui s’est produite durant une période vieille d’entre 25 000 et 40 000 ans).

Cette nouvelle étude n’entre pas dans ce vaste débat, mais conforte l’idée qu’il n’y a « qu’une seule origine » de l’évolution du loup au chien.

Tous les chiens ont donc probablement une origine commune, « une espèce de loups ancienne et non disparue ».

Les données ADN prélevées sur des ossements permettent notamment de déterminer que les chiens européens il y a environ 4 000 ans étaient très différents les uns des autres, mais que cette diversité s’est perdue à travers le temps.

« Bien que les chiens européens d’aujourd’hui aient des tailles et formes variées, génétiquement ils viennent d’un sous-ensemble dont la diversité est beaucoup plus limitée que ce qu’il y avait avant », explique un autre auteur de l’étude, Anders Bergstrom.

Les chiens ont pu évoluer de la même manière que les humains.

Ces derniers ont plus de copies d’un gène créant une enzyme digestive appelée amylase salivaire que les chimpanzés, par exemple.

Et de la même manière, les chiens ont plus de copies de ce gène que les loups, une tendance qui s’est accentuée quand leur régime s’est adapté à la vie agricole.

« Comprendre l’histoire des chiens nous permet non seulement de comprendre la leur, mais également la nôtre », explique Anders Bergstrom.


Source : AFP
Crédit : DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

A partir du 28 février

EXPOSITION - VISITE VIRTUELLE GRATUITE
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES, LE TEMPS DE L'INTIMITÉ"

En raison de l'épidémie et de la fermeture nationale des musées, l'exposition n'aura malheureusement été ouverte au public que pendant cinq semaines.
La visite virtuelle est accessible gratuitement, depuis le site internet du Musée de Lodève et sans limite de temps. Les salles de l'exposition en 360°, les commentaires audio des œuvres... visitez l'exposition comme si vous y étiez sur votre ordinateur ou votre smartphone.
Visiter l'exposition

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités