Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Une filiale de Google lâche 20 000 moustiques pour lutter contre la propagation des virus
Actualités

Une filiale de Google lâche 20 000 moustiques pour lutter contre la propagation des virus

Quand 390 millions de personnes sont infectées chaque année par la dengue, ou qu'un tiers de la population vit dans une zone à risque concernant Zika, des moyens doivent être déployés pour lutter contre l'infestation par les porteurs de ces virus, estime l'OMS. Sa cible : les moustiques. "Leur émergence est multifactorielle, le principal déterminant est la mondialisation. L'accroissement des déplacements des personnes influe sur cette propagation", explique Frédéric Jourdain, ingénieur au Centre national d'expertise sur les vecteurs (de maladies), le CNEV.

Pour lutter contre leur prolifération, une branche de l'entreprise Google a décidé de mener une expérience en partenariat avec MosquitoMate, une entreprise du Kentucky, dans l'est des États-Unis. "Les moustiques tuent plus d'humains que tous les autres animaux réunis", annonce le communiqué de Verily, filiale d'Alphabet (maison mère de Google) spécialisée dans la recherche sur les sciences et la vie. Elle a eu l'idée de créer un moustique génétiquement modifié capable de réduire, voire d'éradiquer la population de moustiques Aedes aegypti, porteurs du virus Zika, de la fièvre jaune, de la dengue ou du Chikungunya.
Modifier le patrimoine génétique

Ce sont 20 000 mâles, qui ne peuvent pas piquer, qui seront lâchés en pleine nature, à Fresno, en Californie. "Le but de cette expérience est de modifier le patrimoine génétique des moustiques", explique Frédéric Jourdain. "On introduit un gène qui rend les moustiques dépendants à un antibiotique." Les moustiques auront besoin de la présence de cet antidote pour se développer, sinon ils mourront. "Ces mâles sont porteurs du gène et lorsqu'ils s'accoupleront aux femelles, les larves développeront cette dépendance", ajoute l'ingénieur du CNEV.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative est expérimentée. "Des moustiques ont déjà été lâchés aux îles Caïman, en Malaisie ou au Brésil, rappelle l'ingénieur. Il y a eu des effets sur la dynamique des populations." Mais pour une efficacité otpimale, la lutte contre la propagation des moustiques vecteurs de maladies doit passer par un ensemble de méthodes, comme le rappelait l'avis du Haut Conseil des technologies en juin dernier.

L'expérience est surveillée de près par l'agence de protection de l'environnement américaine, qui affirme que l'initiative est sans crainte. Mais Frédéric Jourdain rappelle qu'il faut rester vigilant : "Si on arrive à supprimer une espèce, cela libérera une niche écologique qui pourrait favoriser l'arriver de nouveaux vecteurs."
 

Source : Le Point
Crédit : Felipe Dana/AP/SIPA

L'espèce de moustiques Aedes aegypti est vectrice de nombreuses maladies dont le virus Zika, la dengue et le chikungunya.

Une filiale de Google lâche 20 000 moustiques pour lutter contre la propagation des virus Actualités

Une filiale de Google lâche 20 000 moustiques pour lutter contre la propagation des virus

Quand 390 millions de personnes sont infectées chaque année par la dengue, ou qu'un tiers de la population vit dans une zone à risque concernant Zika, des moyens doivent être déployés pour lutter contre l'infestation par les porteurs de ces virus, estime l'OMS. Sa cible : les moustiques. "Leur émergence est multifactorielle, le principal déterminant est la mondialisation. L'accroissement des déplacements des personnes influe sur cette propagation", explique Frédéric Jourdain, ingénieur au Centre national d'expertise sur les vecteurs (de maladies), le CNEV.

Pour lutter contre leur prolifération, une branche de l'entreprise Google a décidé de mener une expérience en partenariat avec MosquitoMate, une entreprise du Kentucky, dans l'est des États-Unis. "Les moustiques tuent plus d'humains que tous les autres animaux réunis", annonce le communiqué de Verily, filiale d'Alphabet (maison mère de Google) spécialisée dans la recherche sur les sciences et la vie. Elle a eu l'idée de créer un moustique génétiquement modifié capable de réduire, voire d'éradiquer la population de moustiques Aedes aegypti, porteurs du virus Zika, de la fièvre jaune, de la dengue ou du Chikungunya.
Modifier le patrimoine génétique

Ce sont 20 000 mâles, qui ne peuvent pas piquer, qui seront lâchés en pleine nature, à Fresno, en Californie. "Le but de cette expérience est de modifier le patrimoine génétique des moustiques", explique Frédéric Jourdain. "On introduit un gène qui rend les moustiques dépendants à un antibiotique." Les moustiques auront besoin de la présence de cet antidote pour se développer, sinon ils mourront. "Ces mâles sont porteurs du gène et lorsqu'ils s'accoupleront aux femelles, les larves développeront cette dépendance", ajoute l'ingénieur du CNEV.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative est expérimentée. "Des moustiques ont déjà été lâchés aux îles Caïman, en Malaisie ou au Brésil, rappelle l'ingénieur. Il y a eu des effets sur la dynamique des populations." Mais pour une efficacité otpimale, la lutte contre la propagation des moustiques vecteurs de maladies doit passer par un ensemble de méthodes, comme le rappelait l'avis du Haut Conseil des technologies en juin dernier.

L'expérience est surveillée de près par l'agence de protection de l'environnement américaine, qui affirme que l'initiative est sans crainte. Mais Frédéric Jourdain rappelle qu'il faut rester vigilant : "Si on arrive à supprimer une espèce, cela libérera une niche écologique qui pourrait favoriser l'arriver de nouveaux vecteurs."
 

Source : Le Point
Crédit : Felipe Dana/AP/SIPA

L'espèce de moustiques Aedes aegypti est vectrice de nombreuses maladies dont le virus Zika, la dengue et le chikungunya.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités