Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un sac plastique qui se dissout dans l'eau en quelques minutes
Actualités

Un sac plastique qui se dissout dans l'eau en quelques minutes

Serait-ce la fin de la pollution aux sacs en plastique ? Peut-être pas tout de suite, mais à en croire des ingénieurs chiliens, c'est pour bientôt. Ils ont présenté mardi 24 juillet 2018 des sacs en plastique solubles dans l'eau non polluants. Leur secret ? Remplacer le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

Les sacs plastique sont un véritable fléau pour l'environnement. Début juin 2018, l'Organisation des nations unies (ONU) affirmait dans un rapport qu'"environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde (soit presque 10 millions par minute) et, comme l'essentiel du plastique, une infime proportion est recyclée". L'Organisation qualifiait même le défi du recyclage d'une ampleur "décourageante". Dans ce même document, l'ONU explique que si les modes de consommation actuels et les pratiques de gestion des déchets se poursuivent, on comptera environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques dans les décharges et l'environnement à l'horizon 2050.

Un dérivé de roche calcaire sans impact sur l'environnement

Les tortues, dauphins ou oiseaux sont les premières victimes des sacs plastique jetables. "Nos océans ont été utilisés comme une décharge, ce qui provoque l'étouffement de la vie marine et transforme certaines zones marines en soupe plastique", déclare dans le rapport le chef d'ONU Environnement, Erik Solheim. Une fois dans l'environnement, le plastique contamine les sols et l'eau avec des particules de microplastiques dont certaines ont été retrouvés selon l'ONU jusque dans le sel de table commercial.

Ce n'est pas la première fois que des sacs en plastique biodégradables sont inventés. La plupart d'entre eux peuvent se désintégrer en beaucoup moins de temps que les sacs normaux grâce à l'action de micro-organismes qui se nourrissent de la matière dont ils sont composés, végétale (maïs, amidon de pommes de terre, etc.) ou issue des énergies fossiles. Mais dans la mer, ces sacs se biodégradaient plus lentement. "Techniquement, la biodégradation marine est plus difficile, avec des températures plus basses et moins de micro-organismes", indique à l'AFP Jean-Marc Nony, responsable du développement durable chez Sphere. C'est à ce niveau là que l'invention des ingénieurs chiliens est novatrice.

"Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement, explique à l'AFP Roberto Astete, directeur de l'entreprise SoluBag lors d'une conférence de presse à Santiago. C'est comme faire du pain. Il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine c'est l'alcool polyvinylique et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA (l'agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis), qui nous ont permis de fabriquer différents produits" en plastique avec ce matériel.

Le sac se dissout en 5 minutes dans l'eau

Au côté de Cristian Olivares, également à l'origine du projet, ils espèrent commercialiser leur produit, à base d'alcool polyvinylique soluble dans l'eau, à partir d'octobre au Chili, un des premiers pays d'Amérique latine à interdire l'utilisation des sacs en plastique traditionnels. Outre le sac classique, un autre sac en toile réutilisable a également été présenté. Ce dernier, plus résistant, se dissout dans l'eau chaude, le premier dans l'eau froide. Une fois les sacs dissous face aux journalistes, "il reste du carbone dans l'eau, explique à l'AFP M. Astete. Ce qui n'a aucun effet sur le corps humain", déclare-t-il avant de boire l'eau.

"La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit, ajoute M. Astete. A présent, on peut recycler (les sacs) dans sa casserole ou sa machine à laver". Selon eux, le coût de leur produit et son mode de fabrication est similaire à celui des sacs plastique actuels, il suffit de changer la formule.


Source : AFP / Sciences et Avenir
Crédit : AFP - CLAUDIO REYES

Des ingénieurs chiliens ont inventé un sac en plastique soluble dans l'eau.

Un sac plastique qui se dissout dans l'eau en quelques minutes Actualités

Un sac plastique qui se dissout dans l'eau en quelques minutes

Serait-ce la fin de la pollution aux sacs en plastique ? Peut-être pas tout de suite, mais à en croire des ingénieurs chiliens, c'est pour bientôt. Ils ont présenté mardi 24 juillet 2018 des sacs en plastique solubles dans l'eau non polluants. Leur secret ? Remplacer le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

Les sacs plastique sont un véritable fléau pour l'environnement. Début juin 2018, l'Organisation des nations unies (ONU) affirmait dans un rapport qu'"environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde (soit presque 10 millions par minute) et, comme l'essentiel du plastique, une infime proportion est recyclée". L'Organisation qualifiait même le défi du recyclage d'une ampleur "décourageante". Dans ce même document, l'ONU explique que si les modes de consommation actuels et les pratiques de gestion des déchets se poursuivent, on comptera environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques dans les décharges et l'environnement à l'horizon 2050.

Un dérivé de roche calcaire sans impact sur l'environnement

Les tortues, dauphins ou oiseaux sont les premières victimes des sacs plastique jetables. "Nos océans ont été utilisés comme une décharge, ce qui provoque l'étouffement de la vie marine et transforme certaines zones marines en soupe plastique", déclare dans le rapport le chef d'ONU Environnement, Erik Solheim. Une fois dans l'environnement, le plastique contamine les sols et l'eau avec des particules de microplastiques dont certaines ont été retrouvés selon l'ONU jusque dans le sel de table commercial.

Ce n'est pas la première fois que des sacs en plastique biodégradables sont inventés. La plupart d'entre eux peuvent se désintégrer en beaucoup moins de temps que les sacs normaux grâce à l'action de micro-organismes qui se nourrissent de la matière dont ils sont composés, végétale (maïs, amidon de pommes de terre, etc.) ou issue des énergies fossiles. Mais dans la mer, ces sacs se biodégradaient plus lentement. "Techniquement, la biodégradation marine est plus difficile, avec des températures plus basses et moins de micro-organismes", indique à l'AFP Jean-Marc Nony, responsable du développement durable chez Sphere. C'est à ce niveau là que l'invention des ingénieurs chiliens est novatrice.

"Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement, explique à l'AFP Roberto Astete, directeur de l'entreprise SoluBag lors d'une conférence de presse à Santiago. C'est comme faire du pain. Il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine c'est l'alcool polyvinylique et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA (l'agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis), qui nous ont permis de fabriquer différents produits" en plastique avec ce matériel.

Le sac se dissout en 5 minutes dans l'eau

Au côté de Cristian Olivares, également à l'origine du projet, ils espèrent commercialiser leur produit, à base d'alcool polyvinylique soluble dans l'eau, à partir d'octobre au Chili, un des premiers pays d'Amérique latine à interdire l'utilisation des sacs en plastique traditionnels. Outre le sac classique, un autre sac en toile réutilisable a également été présenté. Ce dernier, plus résistant, se dissout dans l'eau chaude, le premier dans l'eau froide. Une fois les sacs dissous face aux journalistes, "il reste du carbone dans l'eau, explique à l'AFP M. Astete. Ce qui n'a aucun effet sur le corps humain", déclare-t-il avant de boire l'eau.

"La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit, ajoute M. Astete. A présent, on peut recycler (les sacs) dans sa casserole ou sa machine à laver". Selon eux, le coût de leur produit et son mode de fabrication est similaire à celui des sacs plastique actuels, il suffit de changer la formule.


Source : AFP / Sciences et Avenir
Crédit : AFP - CLAUDIO REYES

Des ingénieurs chiliens ont inventé un sac en plastique soluble dans l'eau.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


42 - Loire

Jusqu'au 12 décembre

EXPOSITION
"FILIÈRES TEXTILES ET CUIR"

Une sélection de savoir-faire et techniques des métiers de l’artisanat d’art dans le domaine textile et du cuir, de la plumasserie à la maille, en passant par le travail du bottier, du relieur ou encore du maroquinier.

La maison du passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités