Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un programme d'élevage de larves de coraux pour sauver la Grande Barrière
Actualités

Un programme d'élevage de larves de coraux pour sauver la Grande Barrière

Un projet ambitieux pour sauver un joyau de la nature. Des chercheurs vont récolter les ovules et le sperme des coraux pour élever les larves et les relâcher sur les récifs les plus endommagés de la Grande barrière de corail, en Australie. Il s'agit de la plus importante tentative de réhabilitation du plus vaste ensemble coralien du monde, qui s'étend sur environ 345 000 km2.

Celui-ci a récemment subi plusieurs épisodes sans précédent de blanchissement de ses coraux, un phénomène dû au réchauffement climatique. Mais ses récifs sont également menacés par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux, et par les activités industrielles ou agricoles.

Des "centaines de mètres carrés "restaurés

"C'est la première fois que l'ensemble du processus d'élevage larvaire et de réintroduction sera conduit sur les récifs de la Grande Barrière de corail", a déclaré dans un communiqué Peter Harrison, de la Southern Cross University australienne. "Nos équipes vont restaurer des centaines de mètres carrés avec l'objectif d'atteindre des kilomètres carrés à l'avenir, ce qui est une échelle qui n'avait jamais été atteinte."

Le lancement du "Projet de restauration larvaire" coïncide avec la période annuelle de reproduction des coraux sur les récifs, qui débutera dans les prochains jours et ne dure que 48 à 72 heures. L'idée est donc de collecter ovules et sperme de corail lors de la courte période de leur émission, laquelle entraîne une importante déperdition, en fonction des vagues et des courants.

Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l'eau, qui entraîne l'expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments. Les récifs peuvent s'en remettre si l'eau refroidit, mais ils peuvent aussi mourir si le phénomène persiste. La Grande barrière a malheureusement connu quatre épisodes graves de blanchissement ces 20 dernières années, en 1998, 2002, 2016 et 2017.

Agir sur le climat, une nécessité

Une des nouveautés du programme lancé tient aussi au fait que l'élevage de larves se fait en parallèle de celui des algues microscopiques. "Nous espérons accélérer le processus en voyant si les chances de survie et de croissance du corail juvénile peuvent être renforcées avec l'adoption rapide d'algues", a expliqué David Suggett, de la University of Technology Sydney (UTS), partenaire du programme, au même titre que la James Cook University.

Peter Harrison a bon espoir que la technique de l'élevage de larves contribuera à aider les récifs. Elle ne suffira pas pour autant, prévient-il. "L'action pour le climat est la seule façon de s'assurer que les récifs coralliens puissent survivre à l'avenir", a-t-il affirmé. "Notre approche de réhabilitation des récifs vise à gagner du temps pour que les populations de coraux survivent et évoluent jusqu'à ce que les émissions (de carbone) soient réduites et que le climat se stabilise."
 

Source : AFP
Crédit : afp.com/SARAH LAI

Le projet lancé par des chercheurs pour sauver la Grande barrière de corail devra s'accompagner d'une véritable action sur le climat, a prévenu l'un d'eux.

Un programme d'élevage de larves de coraux pour sauver la Grande Barrière Actualités

Un programme d'élevage de larves de coraux pour sauver la Grande Barrière

Un projet ambitieux pour sauver un joyau de la nature. Des chercheurs vont récolter les ovules et le sperme des coraux pour élever les larves et les relâcher sur les récifs les plus endommagés de la Grande barrière de corail, en Australie. Il s'agit de la plus importante tentative de réhabilitation du plus vaste ensemble coralien du monde, qui s'étend sur environ 345 000 km2.

Celui-ci a récemment subi plusieurs épisodes sans précédent de blanchissement de ses coraux, un phénomène dû au réchauffement climatique. Mais ses récifs sont également menacés par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux, et par les activités industrielles ou agricoles.

Des "centaines de mètres carrés "restaurés

"C'est la première fois que l'ensemble du processus d'élevage larvaire et de réintroduction sera conduit sur les récifs de la Grande Barrière de corail", a déclaré dans un communiqué Peter Harrison, de la Southern Cross University australienne. "Nos équipes vont restaurer des centaines de mètres carrés avec l'objectif d'atteindre des kilomètres carrés à l'avenir, ce qui est une échelle qui n'avait jamais été atteinte."

Le lancement du "Projet de restauration larvaire" coïncide avec la période annuelle de reproduction des coraux sur les récifs, qui débutera dans les prochains jours et ne dure que 48 à 72 heures. L'idée est donc de collecter ovules et sperme de corail lors de la courte période de leur émission, laquelle entraîne une importante déperdition, en fonction des vagues et des courants.

Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l'eau, qui entraîne l'expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments. Les récifs peuvent s'en remettre si l'eau refroidit, mais ils peuvent aussi mourir si le phénomène persiste. La Grande barrière a malheureusement connu quatre épisodes graves de blanchissement ces 20 dernières années, en 1998, 2002, 2016 et 2017.

Agir sur le climat, une nécessité

Une des nouveautés du programme lancé tient aussi au fait que l'élevage de larves se fait en parallèle de celui des algues microscopiques. "Nous espérons accélérer le processus en voyant si les chances de survie et de croissance du corail juvénile peuvent être renforcées avec l'adoption rapide d'algues", a expliqué David Suggett, de la University of Technology Sydney (UTS), partenaire du programme, au même titre que la James Cook University.

Peter Harrison a bon espoir que la technique de l'élevage de larves contribuera à aider les récifs. Elle ne suffira pas pour autant, prévient-il. "L'action pour le climat est la seule façon de s'assurer que les récifs coralliens puissent survivre à l'avenir", a-t-il affirmé. "Notre approche de réhabilitation des récifs vise à gagner du temps pour que les populations de coraux survivent et évoluent jusqu'à ce que les émissions (de carbone) soient réduites et que le climat se stabilise."
 

Source : AFP
Crédit : afp.com/SARAH LAI

Le projet lancé par des chercheurs pour sauver la Grande barrière de corail devra s'accompagner d'une véritable action sur le climat, a prévenu l'un d'eux.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


44 - Loire Atlantique

 

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités