Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Un nombre inattendu d’arbres dans l’ouest du Sahara et le Sahel
Actualités

Un nombre inattendu d’arbres dans l’ouest du Sahara et le Sahel

Le sud du Sahara et le Sahel abritent plus d’arbres que pensé, qui ont un « rôle crucial » pour la biodiversité et la vie des populations, selon une étude publiée mercredi.

L’équipe internationale de chercheurs a élaboré un programme de reconnaissance de formes par intelligence artificielle pour comptabiliser les arbres présentant une surface végétale de plus de trois mètres carrés, à partir de plus de 11.000 images satellite haute définition.

Sur une surface de 1,3 million de km2 (soit deux fois et demi la superficie de la France métropolitaine) dans le sud du Sahara, la bande sahélienne (zone semi-aride au sud du désert) et des zones sub-humides en Afrique de l’ouest, ils ont ainsi pu comptabiliser plus de 1,8 milliards d’arbres, écrivent-ils dans un article paru dans la revue Nature.

Soit une moyenne de 13,4 arbres à l’hectare, d’une couverture végétale médiane de 12 m2.

Cette végétation, certes éparse, « joue un rôle crucial pour la biodiversité et pour l’écosystème en tant que stockage de carbone, ressources alimentaires et abri pour les populations humaines et animales », relèvent les chercheurs.

« Bien que la couverture végétale totale soit faible, la densité relativement élevée d’arbres isolés remet en question l’idée prévalente de désertification des zones sèches, et même le désert offre une densité d’arbres surprenante », poursuivent-ils.

La densité va croissant en descendant vers les zones plus humides au Sud, de 0,7 arbre à l’hectare dans les zones « hyper-arides », à 9,9 en zone aride, 30,1 en zone semi-aride 47 arbres à l’hectare en zone sub-humide.

Outre ce recensement, l’étude offre une méthode inédite pour étudier la présence des arbres hors zones forestières denses, et notamment leur rôle possible d’atténuation en matière de changement climatique et donc potentiellement de pauvreté, par leur contribution aux système agricoles estiment les auteurs.

« Ce genre de données est très important pour établir une base. Et dans deux ou dix ans, on pourrait répéter l’étude pour voir si les efforts pour revitaliser (la végétation) sont efficaces », a expliqué dans un communiqué un des chercheurs, Jesse Meyer, de l’agence spatiale américaine Nasa.

La technique d’IA utilisée suggère par ailleurs « qu’il sera bientôt possible, dans certaines limites, de cartographier l’emplacement et la taille de tous les arbres, » une connaissance « fondamentale pour notre compréhension de l’écologie à l’échelle mondiale », ont estimé Niall P. Hanan et Julius Anchang de l’université américaine du Nouveau Mexique, dans une analyse du l’étude commandée et publiée par Nature.


Source : AFP
Crédit : Pierre Hiernaux- GET

Peuplement d'arbres isolés dans le nord du Mali (Gourma).

Un nombre inattendu d’arbres dans l’ouest du Sahara et le Sahel Actualités

Un nombre inattendu d’arbres dans l’ouest du Sahara et le Sahel

Le sud du Sahara et le Sahel abritent plus d’arbres que pensé, qui ont un « rôle crucial » pour la biodiversité et la vie des populations, selon une étude publiée mercredi.

L’équipe internationale de chercheurs a élaboré un programme de reconnaissance de formes par intelligence artificielle pour comptabiliser les arbres présentant une surface végétale de plus de trois mètres carrés, à partir de plus de 11.000 images satellite haute définition.

Sur une surface de 1,3 million de km2 (soit deux fois et demi la superficie de la France métropolitaine) dans le sud du Sahara, la bande sahélienne (zone semi-aride au sud du désert) et des zones sub-humides en Afrique de l’ouest, ils ont ainsi pu comptabiliser plus de 1,8 milliards d’arbres, écrivent-ils dans un article paru dans la revue Nature.

Soit une moyenne de 13,4 arbres à l’hectare, d’une couverture végétale médiane de 12 m2.

Cette végétation, certes éparse, « joue un rôle crucial pour la biodiversité et pour l’écosystème en tant que stockage de carbone, ressources alimentaires et abri pour les populations humaines et animales », relèvent les chercheurs.

« Bien que la couverture végétale totale soit faible, la densité relativement élevée d’arbres isolés remet en question l’idée prévalente de désertification des zones sèches, et même le désert offre une densité d’arbres surprenante », poursuivent-ils.

La densité va croissant en descendant vers les zones plus humides au Sud, de 0,7 arbre à l’hectare dans les zones « hyper-arides », à 9,9 en zone aride, 30,1 en zone semi-aride 47 arbres à l’hectare en zone sub-humide.

Outre ce recensement, l’étude offre une méthode inédite pour étudier la présence des arbres hors zones forestières denses, et notamment leur rôle possible d’atténuation en matière de changement climatique et donc potentiellement de pauvreté, par leur contribution aux système agricoles estiment les auteurs.

« Ce genre de données est très important pour établir une base. Et dans deux ou dix ans, on pourrait répéter l’étude pour voir si les efforts pour revitaliser (la végétation) sont efficaces », a expliqué dans un communiqué un des chercheurs, Jesse Meyer, de l’agence spatiale américaine Nasa.

La technique d’IA utilisée suggère par ailleurs « qu’il sera bientôt possible, dans certaines limites, de cartographier l’emplacement et la taille de tous les arbres, » une connaissance « fondamentale pour notre compréhension de l’écologie à l’échelle mondiale », ont estimé Niall P. Hanan et Julius Anchang de l’université américaine du Nouveau Mexique, dans une analyse du l’étude commandée et publiée par Nature.


Source : AFP
Crédit : Pierre Hiernaux- GET

Peuplement d'arbres isolés dans le nord du Mali (Gourma).

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités