Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Trois Français à la recherche de la mystérieuse cryoconite en Arctique
Actualités

Trois Français à la recherche de la mystérieuse cryoconite en Arctique

Trois explorateurs français lancés à la poursuite d'un mystérieux dépôt de poussière qui pourrait participer à la fonte des glaces, en Arctique... Voilà qui ressemble au point de départ d'un roman d'aventures. Il n'en est rien : c'est la mission que se sont donnée les occupants du Babouch'ty, le voilier qui mène cette mission d'observation polaire. L'objectif : en apprendre davantage sur la mystérieuse cryoconite, un dépôt de poussière atmosphérique qui pourrait participer à la fonte des glaces.

De quoi s'agit-il ? "C'est un dépôt sombre de poussière atmosphérique sur les surfaces glacées ou enneigées qui va concentrer l'énergie du soleil, faire monter la température puis créer des micro-lacs de fonte", explique à l'AFP Roman Teisserenc, responsable scientifique de l'expédition qui traverse le Pôle Nord. Elle va ensuite "faire fondre petit à petit la banquise", où elle entraîne la formation de trous caractéristiques, dit "trous à cryoconite". Ces particules ont déjà été observées sur des glaciers continentaux, mais "jamais encore en Arctique", selon le chercheur qui suit les avancées du voilier Babouch'ty depuis son laboratoire, à l'INP de Toulouse.

Déterminer si la cryoconite de l'Arctique diffère de celle des glaciers

Le périple, mené par l'explorateur reconnu et spécialiste des expéditions polaires Sébastien Roubinet, a pour but de déterminer la nature de la cryoconite arctique, sa composition - est-elle différente de celle des glaciers ? - et son origine. "On ne sait pas encore si cette cryoconite est naturelle - provenant d'algues par exemple - ou bien d'origine anthropique - provoquée par l'homme -, liée à la combustion des énergies fossiles", indique le chercheur.

A bord de Babouch'ty, pourtant, pas un scientifique : Roman Teisserenc suit l'expédition à distance depuis son laboratoire. Car la partie habitable du voilier - 4m carrés sur 75cm de haut - ne peut abriter que trois personnes. Et c'est le photographe Vincent Colliard et Éric André, son coéquipier habituel, qui accompagnent cette fois-ci Sébastien Roubinet. L'équipe a été formée aux prélèvements et protocoles par Roman Teisserenc, lors d'un séjour de préparation en Suède. Selon le chercheur, les retombées scientifiques peuvent être "énormes" "mais dépendront vraiment des résultats et de la quantité d'échantillons collectés".

L'Arctique à la voile, un défi scientifique... mais aussi sportif

Le risque, c'est en effet "qu'ils ne ramènent pratiquement rien", à cause des conditions météorologiques qui pourraient conduire, en dernier recours, à un abandon du bateau et des prélèvements. Car cette expédition scientifique est aussi un exploit sportif hors-normes : les trois Français tentent en effet de traverser l'Arctique à la seule puissance de la voile : c'est une première ! "Tous les océans de la planète ont été traversés à la voile, sauf l'Arctique", observe Roman Teisserenc.

Partie le 19 juin de Prudhoebay, au nord de l'Alaska, l'équipe devait traverser 3.000km pour atteindre Spitzberg, en Norvège, à bord d'un bateau pas comme les autres. "Babouch'ty est à mi-chemin entre le voilier et le char à glace. Je l'ai conçu spécialement pour l'occasion", a expliqué Sébastien Roubinet, par courriel à l'AFP. "Très léger et résistant, il est équipé de skis sous les flotteurs pour naviguer sur la glace comme sur l'eau".

Un bateau qui navigue... et qui escalade

La traversée s'apparente en effet parfois plus à de l'escalade qu'à la navigation. "On peut passer des journées entières au milieu de crêtes à pousser, tirer, tracter avec des palans", a souligné l'explorateur de 34 ans, à bord du Babouch'ty. Il leur est arrivé de "faire le passage à coup de piolet", notamment lors des trois premières semaines, où, "coincés dans un chaos de glace", ils pouvaient mettre plusieurs heures à faire 100 mètres.

La mission est d'autant plus périlleuse que les aventuriers ambitionnent de faire la traversée en totale autonomie. Ils ont pour cela chargé 200kg de nourriture et de matériel, de quoi tenir trois mois. En cas de manque, "on compte bien chasser le phoque", indiquait Sébastien Roubinet. L'aventurier a passé un hivernage avec les Inuits pour apprendre leurs techniques de chasse, pêche et dépeçage. "L'autonomie complète, c'est tout de même risqué, car ils peuvent à tout moment se blesser ou tomber sur un ours blanc", s'est inquiété M. Teisserenc. Armés, les explorateurs ont déjà eu à tirer en l'air pour faire fuir un de ces plantigrades.

6 ans de préparations et 2 tentatives infructueuses

Pour le moment, les marins ont récupéré une vingtaine d'échantillons liés à la cryoconite. Une fois par jour, ils font part de leur avancée à l'équipe restée à terre, via un téléphone satellite. Après six années de préparation et deux tentatives infructueuses, Sébastien Roubinet et son équipe, actuellement sur le retour, espèrent "arriver fin septembre 2018" en Norvège.


Source : AFP / Sciences et avenir
Crédit : JULES JAROSSAY / ADRENALINE-L5R / AFP

Photo fournie par l'expédition Adrenaline le 21 août 2018 montrant le voilier Babouch'ty lors d'une première tentative de traversée de l'Arctique, en juin 2013.

Trois Français à la recherche de la mystérieuse cryoconite en Arctique Actualités

Trois Français à la recherche de la mystérieuse cryoconite en Arctique

Trois explorateurs français lancés à la poursuite d'un mystérieux dépôt de poussière qui pourrait participer à la fonte des glaces, en Arctique... Voilà qui ressemble au point de départ d'un roman d'aventures. Il n'en est rien : c'est la mission que se sont donnée les occupants du Babouch'ty, le voilier qui mène cette mission d'observation polaire. L'objectif : en apprendre davantage sur la mystérieuse cryoconite, un dépôt de poussière atmosphérique qui pourrait participer à la fonte des glaces.

De quoi s'agit-il ? "C'est un dépôt sombre de poussière atmosphérique sur les surfaces glacées ou enneigées qui va concentrer l'énergie du soleil, faire monter la température puis créer des micro-lacs de fonte", explique à l'AFP Roman Teisserenc, responsable scientifique de l'expédition qui traverse le Pôle Nord. Elle va ensuite "faire fondre petit à petit la banquise", où elle entraîne la formation de trous caractéristiques, dit "trous à cryoconite". Ces particules ont déjà été observées sur des glaciers continentaux, mais "jamais encore en Arctique", selon le chercheur qui suit les avancées du voilier Babouch'ty depuis son laboratoire, à l'INP de Toulouse.

Déterminer si la cryoconite de l'Arctique diffère de celle des glaciers

Le périple, mené par l'explorateur reconnu et spécialiste des expéditions polaires Sébastien Roubinet, a pour but de déterminer la nature de la cryoconite arctique, sa composition - est-elle différente de celle des glaciers ? - et son origine. "On ne sait pas encore si cette cryoconite est naturelle - provenant d'algues par exemple - ou bien d'origine anthropique - provoquée par l'homme -, liée à la combustion des énergies fossiles", indique le chercheur.

A bord de Babouch'ty, pourtant, pas un scientifique : Roman Teisserenc suit l'expédition à distance depuis son laboratoire. Car la partie habitable du voilier - 4m carrés sur 75cm de haut - ne peut abriter que trois personnes. Et c'est le photographe Vincent Colliard et Éric André, son coéquipier habituel, qui accompagnent cette fois-ci Sébastien Roubinet. L'équipe a été formée aux prélèvements et protocoles par Roman Teisserenc, lors d'un séjour de préparation en Suède. Selon le chercheur, les retombées scientifiques peuvent être "énormes" "mais dépendront vraiment des résultats et de la quantité d'échantillons collectés".

L'Arctique à la voile, un défi scientifique... mais aussi sportif

Le risque, c'est en effet "qu'ils ne ramènent pratiquement rien", à cause des conditions météorologiques qui pourraient conduire, en dernier recours, à un abandon du bateau et des prélèvements. Car cette expédition scientifique est aussi un exploit sportif hors-normes : les trois Français tentent en effet de traverser l'Arctique à la seule puissance de la voile : c'est une première ! "Tous les océans de la planète ont été traversés à la voile, sauf l'Arctique", observe Roman Teisserenc.

Partie le 19 juin de Prudhoebay, au nord de l'Alaska, l'équipe devait traverser 3.000km pour atteindre Spitzberg, en Norvège, à bord d'un bateau pas comme les autres. "Babouch'ty est à mi-chemin entre le voilier et le char à glace. Je l'ai conçu spécialement pour l'occasion", a expliqué Sébastien Roubinet, par courriel à l'AFP. "Très léger et résistant, il est équipé de skis sous les flotteurs pour naviguer sur la glace comme sur l'eau".

Un bateau qui navigue... et qui escalade

La traversée s'apparente en effet parfois plus à de l'escalade qu'à la navigation. "On peut passer des journées entières au milieu de crêtes à pousser, tirer, tracter avec des palans", a souligné l'explorateur de 34 ans, à bord du Babouch'ty. Il leur est arrivé de "faire le passage à coup de piolet", notamment lors des trois premières semaines, où, "coincés dans un chaos de glace", ils pouvaient mettre plusieurs heures à faire 100 mètres.

La mission est d'autant plus périlleuse que les aventuriers ambitionnent de faire la traversée en totale autonomie. Ils ont pour cela chargé 200kg de nourriture et de matériel, de quoi tenir trois mois. En cas de manque, "on compte bien chasser le phoque", indiquait Sébastien Roubinet. L'aventurier a passé un hivernage avec les Inuits pour apprendre leurs techniques de chasse, pêche et dépeçage. "L'autonomie complète, c'est tout de même risqué, car ils peuvent à tout moment se blesser ou tomber sur un ours blanc", s'est inquiété M. Teisserenc. Armés, les explorateurs ont déjà eu à tirer en l'air pour faire fuir un de ces plantigrades.

6 ans de préparations et 2 tentatives infructueuses

Pour le moment, les marins ont récupéré une vingtaine d'échantillons liés à la cryoconite. Une fois par jour, ils font part de leur avancée à l'équipe restée à terre, via un téléphone satellite. Après six années de préparation et deux tentatives infructueuses, Sébastien Roubinet et son équipe, actuellement sur le retour, espèrent "arriver fin septembre 2018" en Norvège.


Source : AFP / Sciences et avenir
Crédit : JULES JAROSSAY / ADRENALINE-L5R / AFP

Photo fournie par l'expédition Adrenaline le 21 août 2018 montrant le voilier Babouch'ty lors d'une première tentative de traversée de l'Arctique, en juin 2013.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .


04 - Alpes de Haute-Provence

Jusqu'en avril 2023

EXPOSITION
"HABITER, HABITATS, HABITANTS"

Quels impacts les mutations urbaines du XXe siècle ont-elles eu sur les formes d’habiter dans un territoire marqué par la ruralité ? Etalement urbain, lotissements, éco-construction, chantiers et habitats participatifs… autant de thèmes qui sont abordés dans cette exposition qui donne la parole aux habitants.

Musée de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 50
www.musee-de-salagon.com


25 - Doubs

► Le 4 mars

"LA NUIT DE LA CHOUETTE"

Cette année encore, la LPO et la Saline royale organisent la Nuit de la chouette. Ateliers de découverte, observation sur le terrain et  pot de l’amitié à partager en famille ou entre amis.
De 18h à 21h30, sans réservation. Entrée gratuite.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
03 81 54 45 13
www.salineroyale.com


► Du 5 mai au 5 novembre

EXPOSITION
"LE MONDE DE FOLON"

Hommage à Jean-Michel Folon (1934/2005), artiste belge à la création hybride et poétique représentant les grands maux de la société contemporaine. L’exposition à la Saline royale présentera plus de 200 œuvres issues de la Fondation Folon (affiches, dessins, sculptures…).

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
03 81 54 45 13
www.salineroyale.com


29 - Finistère

Jusqu'au 5 mars 2023

EXPOSITION
"VOYAGE EN TERRES AUSTRALES - CROZET & KERGUELEN 1772-2022"

Aujourd’hui, les archipels de Crozet et Kerguelen sont protégés par une réserve naturelle et élevés au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Cet anniversaire est l’opportunité de raconter l’histoire de ces terres australes françaises à travers une exposition rassemblant objets et documents inédits.

Musée national de la Marine
Château de Brest
Rue du château 
29200 Brest
02 98 22 12 39
www.musee-marine.fr/brest


Les 6, 7 & 8 mai 2023

"LES JOURNÉES ROMAINES DE NÎMES, VERCINGÉTORIX

Grand spectacle historique. Plongez dans l’Histoire ! Dans les Arènes de Nîmes, 520 figurants venus de toute l’Europe vous font revivre l’histoire de Vercingétorix.
De Gergovie à Alesia, au plus près de la réalité historique, revivez les plus grandes batailles de la Guerre des Gaules qui opposa le légendaire chef gaulois au grand Jules César. Spectacles à 15h30.

Boulevard des Arènes
30000 Nîmes
04 66 21 82 56
www.arenes-nimes.com


34 - Hérault

Jusqu'au 19 mars 2023

EXPOSITION
"PAYSAGES DE COROT À SIMA"

Découvrez près de deux siècles d’art, deux siècles de perception de la nature, et deux siècles de vues à couper le souffle.
Des côtes de Normandie aux forêts du sud de la France, des terres alsaciennes aux pins des landes, découvrez notre pays à travers le regard des plus grands artistes des siècles derniers.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


35 - Ille et Vilaine

► Jusqu'au 3 septembre 2023

EXPOSITION
"RACES BRETONNES : UNE HISTOIRE BIEN VIVANTE"

Vache Bretonne pie noir, mouton d'Ouessant et autres poule Coucou de Rennes s'invitent dans la salle d'exposition de l'Écomusée de la Bintinais !
Des œuvres d'art, des collections techniques et ethnographiques ainsi qu'une riche iconographie accompagnent cette plongée à la découverte des races bretonnes, emblèmes d'une histoire et d'un patrimoine bien vivants !

Écomusée de la Bintinais
Route de Châtillon-Sur-Seiche
35200 Rennes
02 99 51 38 15
www.ecomusee-rennes-metropole.fr


39 - Jura

► Du 4 février au 4 mars 

EXPOSITION
"ARTISANS, PASSEURS DE SAVOIR-FAIRE"

L'exposition vous emmène à la découverte des techniques, des défis et du parcours de 18 artisans formateurs, membres du réseau de l’Atelier des savoir-faire. 
Ainsi, les métiers de muretier, peintre sur soie, tailleur de pierre, sculpteur sur bois, céramiste... seront présenté à travers le regard de chaque artisan.
L’Atelier des savoir-faire propose pour chaque maîtrise exposée, des stages de formation tout au long de l’année.

L’Atelier des savoir-faire
1 Grand’Rue
39170 Ravilloles
03 84 42 65 06
www.atelierdessavoirfaire.fr


Jusqu'au 5 novembre 2023

EXPOSITION
"L'OURS DANS LA BIODIVERSITÉ POLAIRE"

Embarquez dans un voyage naturaliste au milieu des glaces, sur la piste de l’ours. A travers cette exposition, c’est la biodiversité polaire qui est mise à l’honneur.

Espace des Mondes Polaires
46 rue Croix de la Teppe 
39220 Prémanon
03 39 50 80 20
www.espacedesmondespolaires.org


► Du 4 février au 25 mars 2023

EXPOSITION
"BRUITS DE GLACE"

L'exposition "Bruits de glace" est un assemblage d'impressions, de textes et de dessins qui vous fera voyager dans les fjords de Groenland Est, lieux sillonnés en voiliers par Sarah Bovet en 2019.

Espace des Mondes Polaires
46 rue Croix de la Teppe 
39220 Prémanon
03 39 50 80 20
www.espacedesmondespolaires.org


73 - Savoie

Du 6 au 17 février 

ATELIERS
"L'EAU ET LES ANIMAUX LACUSTRES"

Pour ces vacances d'hiver Aqualis propose, à travers des ateliers où l'expérience scientifique parlera avec la création artistique, un programme autour de 2 grands thèmes : l'eau et la biodiversité.

Aqualis
52 esplanade Jean Murguet
73100 Aix-les-Bains
04 79 70 64 69
aqualis-lacdubourget.fr


62 - Pas-de-Calais

► Du 4 au 19 février

EXPOSITION 
"HÉRITAGE DES TEMPLIERS"

Le musée Bruno-Danvin de Saint Pol sur Ternoise offre son espace d’exposition à Daciana Pszota. L’artiste participe à diverses expositions collectives en Italie et en Roumanie.
Inspirée par l'histoire et la spiritualité, ses émotions personnelles s'expriment aussi dans ses œuvres.

Musée municipal Bruno Danvin
Rue Oscar Ricque
62130 Saint-Pol-sur-Ternoise
03 21 04 56 25 / 07 89 08 15 64 
www.saintpolsurternoise.fr


74 - Haute-Savoie

► A partir du 4 février

ACRO'AVENTURES REIGNIER
UN SITE MULTI-ACTIVITÉS ACCESSIBLE À TOUS

Le parcours de Reignier ouvrira du 4 au 19 février tous les jours, puis restera ouvert les mercredis et week-end jusqu'au samedi 1er avril (début de la grande saison).

Acro'Aventures Reignier
Route des Rocailles
74930 Reignier
06 43 16 27 59
www.reignier.acro-aventures.com


75 - Paris

Jusqu'au 25 février 2023

EXPOSITION
"CLEMENCEAU ET LES PHOTOGRAPHES DE L’INTIME"

Le parcours de l’exposition-focus suit les premiers pas de Clemenceau devant l’objectif de son père et, plus tard, en politique, sous l’œil de son ami Félix Nadar rencontré durant la Commune.
L’exposition- se clôture par des photographies de famille immortalisant les moments de bonheur et de complicité avec ses enfants et petits-enfants.

Musée Clemenceau
8 rue Benjamin Franklin,
75116 Paris
01 45 20 53 41
https://musee-clemenceau.fr


77 - Seine et Marne

Du 4 février au 5 mars

PARROT WORLD
"CARNAVAL DE RIO"

Finis les congés d'hiver pour le parc! Une nouvelle saison débute à Parrot World le samedi 4 février 2023 sur le thème du Carnaval de Rio avec plein d' animations. Au programme : ateliers maquillage, masques, coloriages, parade musicale...

Parrot World
Route de Guérard
77580 Crécy-la-Chapelle
01 86 70 06 84
www.parrotworld.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités