Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Taux record de CO2 jamais enregistré depuis depuis 800 000 ans...
Actualités

Taux record de CO2 jamais enregistré depuis depuis 800 000 ans...

En avril, la planète a signé un triste record dont elle se serait certainement bien passé. Le mois dernier, le taux de dioxyde de carbone (CO2) mesuré dans l’atmosphère terrestre a en effet atteint un seuil jamais enregistré depuis… 800.000 ans. C’est ce que révèle un graphique en constante ascension depuis la fin des années 1950 : la courbe de Keeling.

En 1958, Charles Keeling, alors doctorant à Big Sur, en Californie, effectue les premières mesures des concentrations en CO2 atmosphérique. Peu de temps après, il entre en poste à l’Institut d’océanographie Scripps, un centre de recherche californien qui avait déjà mis en place, un an plus tôt, un programme de mesure des teneurs atmosphériques en gaz à effet de serre au Mauna Loa Observatory. C’est à partir de cet observatoire hawaïen que Charles Keeling poursuit alors ses travaux de mesure, à l’aide d’un spectroscope infrarouge.

La première année, l’outil révèle une concentration en CO2 de 315 ppmv, ou "partie par million en volume", une unité qui traduit la fraction volumique du gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En 2014, le taux grimpe de 26% et atteint 399 ppmv, un seuil aujourd’hui allègrement dépassé. La dernière mesure en date s’élève en effet à plus de 410 parties par million, une moyenne mensuelle pour le mois d’avril bien au-delà de ce que la Terre avait pu connaître au cours de sa longue Histoire.

Du jamais vu depuis plusieurs centaines de milliers d’années

Jamais en 800.000 ans les concentrations atmosphériques en CO2 n’avaient atteint de tels sommets, comme en attestent les plus anciens échantillons disponibles, piégés sous forme de bulles dans les glaces de l’Antarctique. Avant le début de l’ère industrielle, et l’utilisation massive d’énergies fossiles - largement responsables des émissions de CO2 -, les niveaux moyens de dioxyde de carbone atmosphérique fluctuaient entre 170 ppm et 280 ppm.

Selon les scientifiques, la planète a très certainement connu d’autres périodes au cours desquelles les concentrations de CO2 ont atteint des niveaux aussi élevés qu’aujourd’hui : au Pliocène - une époque géologique qui s’étend d’environ -5 à -2,5 millions d’années, et au cours de laquelle le niveau des océans était en moyenne supérieur de 25 mètres -, mais aussi plus tôt, au Miocène, il y a 10 à 14 millions d’années, lorsque les mers du globe s’élevaient trente mètres plus haut qu’aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, les spécialistes s’accordent sur un point : jamais la hausse de CO2 n’avait était aussi brusque et aussi intense que celle que nous connaissons actuellement. "À environ 400 ppm, les concentrations de CO2 d’aujourd’hui dépassent la variabilité naturelle observée sur des centaines de milliers d’années", avertit l’organisation météorologique mondiale.

Alors que l’Accord de Paris sur le climat a fixé l’objectif de limiter la hausse des températures globales à 2 °C, les dernières estimations à ce sujet tendent plutôt vers un réchauffement supérieur à 3°C, comme en atteste une étude récente parue dans la revue Nature.

Un programme de surveillance des gaz à effet de serre annulé

Annoncé le premier juin 2017 par le président Donald Trump, le retrait des États-Unis de l’accord de Paris ne devrait d’ailleurs en rien arranger une situation mondiale déjà alarmante. Et les régressions américaines en matière de lutte contre le changement climatique ne s’arrêtent pas là.

L’équipe du dirigeant américain vient en effet d’annuler purement et simplement un programme de surveillance et de mesure satellite des sources d’émissions de gaz à effet de serre, le Carbon Monitoring System mis en oeuvre par la NASA. "L’administration du président Donald Trump a discrètement tué le CMS" vient de dénoncer un porte-parole de l’Agence spatiale américaine dans la revue Science.

Un tour de passe-passe politique aux conséquences scientifiques et environnementales désastreuses, comme le souligne la directrice du Centre de politique internationale sur l'environnement et les ressources de l'université américaine Tufts, Kelly Sims Gallagher : "Si on ne peut pas mesurer les réductions des émissions, on ne peut pas avoir confiance dans le fait que les pays se conforment à l’accord [de Paris sur le Climat]". Supprimer le Carbon Monitoring System est qualifié par la spécialiste de "grave erreur" justifiée par des "coupes budgétaires".

En matière de changement climatique, la planète semble donc encore loin d’être tirée d’affaire. Si rien n’est fait, le triste record enregistré le mois dernier devrait malheureusement bien vite être de nouveau battu.


Source : Maxisciences
Crédit : EFE

Taux record de CO2 jamais enregistré depuis depuis 800 000 ans... Actualités

Taux record de CO2 jamais enregistré depuis depuis 800 000 ans...

En avril, la planète a signé un triste record dont elle se serait certainement bien passé. Le mois dernier, le taux de dioxyde de carbone (CO2) mesuré dans l’atmosphère terrestre a en effet atteint un seuil jamais enregistré depuis… 800.000 ans. C’est ce que révèle un graphique en constante ascension depuis la fin des années 1950 : la courbe de Keeling.

En 1958, Charles Keeling, alors doctorant à Big Sur, en Californie, effectue les premières mesures des concentrations en CO2 atmosphérique. Peu de temps après, il entre en poste à l’Institut d’océanographie Scripps, un centre de recherche californien qui avait déjà mis en place, un an plus tôt, un programme de mesure des teneurs atmosphériques en gaz à effet de serre au Mauna Loa Observatory. C’est à partir de cet observatoire hawaïen que Charles Keeling poursuit alors ses travaux de mesure, à l’aide d’un spectroscope infrarouge.

La première année, l’outil révèle une concentration en CO2 de 315 ppmv, ou "partie par million en volume", une unité qui traduit la fraction volumique du gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En 2014, le taux grimpe de 26% et atteint 399 ppmv, un seuil aujourd’hui allègrement dépassé. La dernière mesure en date s’élève en effet à plus de 410 parties par million, une moyenne mensuelle pour le mois d’avril bien au-delà de ce que la Terre avait pu connaître au cours de sa longue Histoire.

Du jamais vu depuis plusieurs centaines de milliers d’années

Jamais en 800.000 ans les concentrations atmosphériques en CO2 n’avaient atteint de tels sommets, comme en attestent les plus anciens échantillons disponibles, piégés sous forme de bulles dans les glaces de l’Antarctique. Avant le début de l’ère industrielle, et l’utilisation massive d’énergies fossiles - largement responsables des émissions de CO2 -, les niveaux moyens de dioxyde de carbone atmosphérique fluctuaient entre 170 ppm et 280 ppm.

Selon les scientifiques, la planète a très certainement connu d’autres périodes au cours desquelles les concentrations de CO2 ont atteint des niveaux aussi élevés qu’aujourd’hui : au Pliocène - une époque géologique qui s’étend d’environ -5 à -2,5 millions d’années, et au cours de laquelle le niveau des océans était en moyenne supérieur de 25 mètres -, mais aussi plus tôt, au Miocène, il y a 10 à 14 millions d’années, lorsque les mers du globe s’élevaient trente mètres plus haut qu’aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, les spécialistes s’accordent sur un point : jamais la hausse de CO2 n’avait était aussi brusque et aussi intense que celle que nous connaissons actuellement. "À environ 400 ppm, les concentrations de CO2 d’aujourd’hui dépassent la variabilité naturelle observée sur des centaines de milliers d’années", avertit l’organisation météorologique mondiale.

Alors que l’Accord de Paris sur le climat a fixé l’objectif de limiter la hausse des températures globales à 2 °C, les dernières estimations à ce sujet tendent plutôt vers un réchauffement supérieur à 3°C, comme en atteste une étude récente parue dans la revue Nature.

Un programme de surveillance des gaz à effet de serre annulé

Annoncé le premier juin 2017 par le président Donald Trump, le retrait des États-Unis de l’accord de Paris ne devrait d’ailleurs en rien arranger une situation mondiale déjà alarmante. Et les régressions américaines en matière de lutte contre le changement climatique ne s’arrêtent pas là.

L’équipe du dirigeant américain vient en effet d’annuler purement et simplement un programme de surveillance et de mesure satellite des sources d’émissions de gaz à effet de serre, le Carbon Monitoring System mis en oeuvre par la NASA. "L’administration du président Donald Trump a discrètement tué le CMS" vient de dénoncer un porte-parole de l’Agence spatiale américaine dans la revue Science.

Un tour de passe-passe politique aux conséquences scientifiques et environnementales désastreuses, comme le souligne la directrice du Centre de politique internationale sur l'environnement et les ressources de l'université américaine Tufts, Kelly Sims Gallagher : "Si on ne peut pas mesurer les réductions des émissions, on ne peut pas avoir confiance dans le fait que les pays se conforment à l’accord [de Paris sur le Climat]". Supprimer le Carbon Monitoring System est qualifié par la spécialiste de "grave erreur" justifiée par des "coupes budgétaires".

En matière de changement climatique, la planète semble donc encore loin d’être tirée d’affaire. Si rien n’est fait, le triste record enregistré le mois dernier devrait malheureusement bien vite être de nouveau battu.


Source : Maxisciences
Crédit : EFE

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 6 novembre

SON & LUMIERE
CHATEAU ROYAL DE BLOIS

Chaque soir, dès la tombée de la nuit, devenez le témoin d'une expérience époustouflante !
Sur les 4 façades de la cour, projections d'images vidéo monumentales et effets spéciaux immersifs s’emparent de l’architecture grandiose des lieux, métamorphosent le château et lui donnent vie.

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


45 - Loiret

Du 9 au 24 octobre

CONCOURS PHOTOS
"AUTOMNE"  

L’automne est une saison extraordinaire à l’Arboretum des Grandes Bruyères. Les tableaux paysagers prennent des couleurs flamboyantes et les ambiances vous transportent en Chine et au Canada. Le rouge, l’orange et le jaune se déclinent en mille nuances éclatantes. Immergez-vous dans ces paysages, photographiez-les et tentez de gagner des cadeaux ! Ouvert à tous, petits et grands, amateurs et professionnels.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


Les 17 et 24 octobre

VISITES GUIDÉES - Arboretum des Grandes Bruyères
"DIMANCHE D'AUTOMNE"  

Visites guidées à 15h Certains arbres ont leurs plus beaux atours à l’automne. Ils revêtent leurs manteaux aux couleurs flamboyantes et créent entre eux des paysages exceptionnels. Au delà encore de la beauté, chacun a son histoire et ses petits secrets. Venez les découvrir et vous émerveiller ! Adulte 15 € / 6-12 ans 5 € / Gratuit jusqu'à 5 ans.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


50 - Manche

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"RIVAGES"

Photographe et aventurière, Amélie Blondiaux a parcouru à l'automne 2020 l'intégralité du GR 223 pour capter les nombreuses facettes du littoral de la Manche et promouvoir la mobilité douce dans le département.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 7 novembre

EXPOSITION
"LA VIE SECRÈTE DU SOL"

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ ¼ des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaitre pour mieux les protéger.
L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


74 - Haute-Savoie

Du 23 octobre au 6 novembre

ACRO AVENTURES TALLOIRES
"CHASSE AU TRÉSOR D’HALLOWEEN"

Partez à la chasse au trésor. Une activité familiale accessible à tous ! "Hervé l’Araignée" de 3 à 7 ans et "Le Fantôme des Dents de Lanfon" de 8 à 13 ans.

Acro'Aventures Talloires
Route de Planfait
74290 Talloires
06 07 56 90 58
www.talloires.acro-aventures.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités