Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses
Actualités

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses

Les produits estampillés "sans gluten" ne sont pas une panacée universelle, d'après le hors-série de 60 Millions de Consommateurs. Plus caloriques, plus riches en additifs ou encore plus pauvres en protéines, les aliments sans gluten ne devraient remplacer leur version originale que chez les personnes atteintes de maladie cœliaque, avec un suivi par un professionnel de santé.

Aussi appelée intolérance au gluten, la maladie cœliaque est une affection chronique inflammatoire de l’intestin grêle. C'est une maladie auto-immune, c'est-à-dire qu'elle est causée par le système immunitaire qui se retourne contre l'organisme. En cause : une fraction du gluten qui provoque une destruction des villosités de l’intestin grêle (petites excroissances indispensables à la digestion), d'après l'Association française des intolérants au gluten (Afdiag). Il s’ensuit une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique. Sur les 600.000 malades estimés en France, seuls 10 à 20% seraient diagnostiqués, en raison des symptômes peu caractéristiques et variables (diarrhées, constipations, fatigue, aphtes…) et qui apparaissent progressivement au fil des années.

Un effet de mode à l'origine d'une forte croissance du marché du sans gluten

Certaines personnalités du showbiz mais aussi des joueurs de tennis comme Novak Djokovic ou Jo-Wilfried Tsonga ont ainsi essayé ou adopté un régime sans gluten pour perdre du poids, améliorer leurs performances ou leur état de santé. Ainsi, si 600.000 personnes en France sont intolérantes au gluten, plus de cinq millions de Français privilégient les produits qui n'en contiennent pas. Résultat : dans les pays occidentaux, les ventes de produits "gluten-free" ont explosé. Rien qu'en France, elles sont en pleine croissance en grande surface : +29 % en 2012 et +42 % en 2014, selon la société d'études de marché Iri France. Cette dernière prévoit d'ailleurs pour 2018 une augmentation du chiffre d'affaires de ces produits de 61% au rayon sucré, et de 3,1% au rayon salé. "Les industriels ont été à la remorque des consommateurs, qui, les premiers, ont souhaité manger sans gluten, dans le sillage de la tendance à l’alimentation saine et naturelle", explique à 60 Millions de consommateurs Patricia Gurviez, professeure de marketing et comportement des consommateurs à Agro-ParisTech. En effet, le gluten a été accusé de nombreux maux dans les années précédentes, à coup de livres et de discours à succès. La diabolisation du gluten connaît un écho considérable, car elle apparaît dans un contexte de défiance de l’alimentation en général", explique à 60 Millions de Consommateurs Claude Fischler, sociologue et directeur de recherche émérite du CNRS, auteur du livre les Alimentations particulières (éd. Odile Jacob, 2013).

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses

Bien que motivés par le désir de mieux consommer, les régimes sans gluten ne sont pas forcément meilleurs pour la santé. "Malgré les allégations santé pour manger sans gluten, aucune preuve expérimentale publiée ne soutient une allégation de perte de poids pour un régime sans gluten ou suggère que la population générale devrait éviter le gluten", résume une publication de 2015. Au contraire, ces produits "peuvent avoir une teneur élevée en matières grasses et en calories totales et une teneur plus faible en protéines".

Selon des recherches de 2017 reposant sur l'analyse du contenu nutritionnel annoncé des produits, le pain, la farine, les pâtes et les pizzas sans gluten apportaient jusqu’à 3 fois moins de protéines que leur version conventionnelle. En revanche, ils contenaient significativement plus de sucres et, dans le cas du pain, de lipides. Le régime sans gluten est en effet "très restrictif", d'après un commentaire publié en 2017 dans le British Journal of Nursing, qui "affecte inutilement la balance nutritionnelle" lorsqu'il n'est pas assorti d'un suivi par un professionnel de santé. "Les individus non-coeliaques qui initient (un régime sans gluten) peuvent ne pas avoir les connaissances nutritionnelles nécessaires pour compenser les déséquilibres nutritionnels potentiellement dommageables", expliquent les auteurs. Ainsi, un régime sans gluten peut entraîner des carences en fibres, fer, zinc ou encore vitamine B. Une surveillance par un professionnel est donc nécessaire. À l'heure actuelle, si ce régime est bénéfique pour les intolérants lorsqu'ils sont correctement suivis pour éviter les carences, il peut être nocif pour ceux qui le suivent par choix ou mode de vie sans plus d'informations.

Chez les enfants aussi, éliminer le gluten sans suivi médical "peut entraîner des déficits nutritionnels, de la constipation, un diagnostic manqué de maladie cœliaque et un gain de poids indésirable", est-il expliqué dans le British Journal fo Nursing.

Sans gluten, la nourriture perd en élasticité et devient plus sèche. Pour conserver une bonne palabilité, c’est-à-dire une texture agréable, les recettes sans gluten intègrent des additifs et épaississants que ne contiennent pas leurs versions conventionnelles.

 

Source : Sciences et avenir
Crédit : CHASSENET / BSIP / AFP

À l'heure actuelle, si ce régime est bénéfique pour les intolérants lorsqu'ils sont correctement suivis pour éviter les carences, il peut être nocif pour ceux qui le suivent par choix ou mode de vie sans plus d'informations.

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses Actualités

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses

Les produits estampillés "sans gluten" ne sont pas une panacée universelle, d'après le hors-série de 60 Millions de Consommateurs. Plus caloriques, plus riches en additifs ou encore plus pauvres en protéines, les aliments sans gluten ne devraient remplacer leur version originale que chez les personnes atteintes de maladie cœliaque, avec un suivi par un professionnel de santé.

Aussi appelée intolérance au gluten, la maladie cœliaque est une affection chronique inflammatoire de l’intestin grêle. C'est une maladie auto-immune, c'est-à-dire qu'elle est causée par le système immunitaire qui se retourne contre l'organisme. En cause : une fraction du gluten qui provoque une destruction des villosités de l’intestin grêle (petites excroissances indispensables à la digestion), d'après l'Association française des intolérants au gluten (Afdiag). Il s’ensuit une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique. Sur les 600.000 malades estimés en France, seuls 10 à 20% seraient diagnostiqués, en raison des symptômes peu caractéristiques et variables (diarrhées, constipations, fatigue, aphtes…) et qui apparaissent progressivement au fil des années.

Un effet de mode à l'origine d'une forte croissance du marché du sans gluten

Certaines personnalités du showbiz mais aussi des joueurs de tennis comme Novak Djokovic ou Jo-Wilfried Tsonga ont ainsi essayé ou adopté un régime sans gluten pour perdre du poids, améliorer leurs performances ou leur état de santé. Ainsi, si 600.000 personnes en France sont intolérantes au gluten, plus de cinq millions de Français privilégient les produits qui n'en contiennent pas. Résultat : dans les pays occidentaux, les ventes de produits "gluten-free" ont explosé. Rien qu'en France, elles sont en pleine croissance en grande surface : +29 % en 2012 et +42 % en 2014, selon la société d'études de marché Iri France. Cette dernière prévoit d'ailleurs pour 2018 une augmentation du chiffre d'affaires de ces produits de 61% au rayon sucré, et de 3,1% au rayon salé. "Les industriels ont été à la remorque des consommateurs, qui, les premiers, ont souhaité manger sans gluten, dans le sillage de la tendance à l’alimentation saine et naturelle", explique à 60 Millions de consommateurs Patricia Gurviez, professeure de marketing et comportement des consommateurs à Agro-ParisTech. En effet, le gluten a été accusé de nombreux maux dans les années précédentes, à coup de livres et de discours à succès. La diabolisation du gluten connaît un écho considérable, car elle apparaît dans un contexte de défiance de l’alimentation en général", explique à 60 Millions de Consommateurs Claude Fischler, sociologue et directeur de recherche émérite du CNRS, auteur du livre les Alimentations particulières (éd. Odile Jacob, 2013).

Sans gluten : moins de protéines, plus de sucres et de graisses

Bien que motivés par le désir de mieux consommer, les régimes sans gluten ne sont pas forcément meilleurs pour la santé. "Malgré les allégations santé pour manger sans gluten, aucune preuve expérimentale publiée ne soutient une allégation de perte de poids pour un régime sans gluten ou suggère que la population générale devrait éviter le gluten", résume une publication de 2015. Au contraire, ces produits "peuvent avoir une teneur élevée en matières grasses et en calories totales et une teneur plus faible en protéines".

Selon des recherches de 2017 reposant sur l'analyse du contenu nutritionnel annoncé des produits, le pain, la farine, les pâtes et les pizzas sans gluten apportaient jusqu’à 3 fois moins de protéines que leur version conventionnelle. En revanche, ils contenaient significativement plus de sucres et, dans le cas du pain, de lipides. Le régime sans gluten est en effet "très restrictif", d'après un commentaire publié en 2017 dans le British Journal of Nursing, qui "affecte inutilement la balance nutritionnelle" lorsqu'il n'est pas assorti d'un suivi par un professionnel de santé. "Les individus non-coeliaques qui initient (un régime sans gluten) peuvent ne pas avoir les connaissances nutritionnelles nécessaires pour compenser les déséquilibres nutritionnels potentiellement dommageables", expliquent les auteurs. Ainsi, un régime sans gluten peut entraîner des carences en fibres, fer, zinc ou encore vitamine B. Une surveillance par un professionnel est donc nécessaire. À l'heure actuelle, si ce régime est bénéfique pour les intolérants lorsqu'ils sont correctement suivis pour éviter les carences, il peut être nocif pour ceux qui le suivent par choix ou mode de vie sans plus d'informations.

Chez les enfants aussi, éliminer le gluten sans suivi médical "peut entraîner des déficits nutritionnels, de la constipation, un diagnostic manqué de maladie cœliaque et un gain de poids indésirable", est-il expliqué dans le British Journal fo Nursing.

Sans gluten, la nourriture perd en élasticité et devient plus sèche. Pour conserver une bonne palabilité, c’est-à-dire une texture agréable, les recettes sans gluten intègrent des additifs et épaississants que ne contiennent pas leurs versions conventionnelles.

 

Source : Sciences et avenir
Crédit : CHASSENET / BSIP / AFP

À l'heure actuelle, si ce régime est bénéfique pour les intolérants lorsqu'ils sont correctement suivis pour éviter les carences, il peut être nocif pour ceux qui le suivent par choix ou mode de vie sans plus d'informations.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


42 - Loire

Jusqu'au 12 décembre

EXPOSITION
"FILIÈRES TEXTILES ET CUIR"

Une sélection de savoir-faire et techniques des métiers de l’artisanat d’art dans le domaine textile et du cuir, de la plumasserie à la maille, en passant par le travail du bottier, du relieur ou encore du maroquinier.

La maison du passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


44 - Loire Atlantique

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités