Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Parrainez un corail pour aider à sa protection
Actualités

Parrainez un corail pour aider à sa protection

Plus original qu'un chien ou un chat et beaucoup moins contraignant, sachez qu'adopter un corail est possible ! Et ce dans l'objectif de contribuer à financer les efforts des scientifiques pour préserver ces écosystèmes très menacés. Cette initiative est proposée par le site par l'organisation française à but non lucratif Coral Guardian, à l'occasion de la désignation de 2018 comme l'année internationale pour les récifs coralliens. "Devenez parrain d'un ou de plusieurs bébés coraux, voire d'un récif entier !" peut-on lire sur leur site qui propose donc de faire des dons sous forme d'adoption.

À l'instar du site Reforestaction par exemple qui propose de planter ou offrir un arbre pour palier à la déforestation, l'association "transplante" des coraux dans "des zones de récifs endommagés" en Indonésie. Pour un minimum de 30 € (10,20 € après déduction fiscale), il est possible d'adopter, de localiser et de suivre l'évolution de son ou ses coraux. La marraine ou le parrain reçoit alors un certificat d'adoption sur lequel est inscrit le nom et la localisation du petit corail ainsi que la photo de l'aquatique filleul. Depuis 2010, ce sont ainsi plus de 23.000 coraux qui ont pu être transplantés grâce aux parrainages. Une initiative qui profite également aux populations locales qui dépendent de ces récifs pour la pêche par exemple. En témoigne cette expérience réussie de transplantation de coraux au Kenya.

De nombreux sites tels que celui de Coral Guardian, dédiés à la sauvegarde de l'environnement proposent d'autres alternatives. Sachez que vous pouvez aussi faire un simple don pour aider la recherche sans rentrer dans le jeu de "l'adoption" symbolique. Mais si vous souhaitez aller plus loin, il est également possible de faire de l'écovolontariat qui permet d'allier tourisme et missions pour la préservation de l'environnement. Généralement, les missions d'écovolontariat consistent à aller aider sur le terrain les chercheurs ou les gestionnaires (suivi de faune ou de flore), ou bien à assister les membres de refuges pour animaux sauvages aux soins quotidiens.

La moitié des coraux de la planètes ont disparu au cours des trente dernières années

Contrairement à son apparence végétale, le corail est un animal de la famille des méduse. Menacés par l'activité humaine, ces organismes sont en train de disparaître. La moitié des coraux de la planètes ont disparu au cours des trente dernières années. Leur dépérissement se caractérise par ce qu'on appelle le blanchissement, une décoloration progressive due à la perte d'une algue unicellulaire avec lesquelles ils sont en symbiose.

Consciente de l'urgence, l'Australie a notamment promis des centaines de milliers d'euros aux scientifiques du monde entier pour trouver des solutions concernant la protection de la Grande Barrière de corail. Le premier ministre, Malcolm Turnbull, a annoncé le 22 janvier un financement de 60 millions de dollars pour protéger le récif, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, contre les dommages causés par le réchauffement de la planète

Après 1997 et 2008, 2018 est la troisième année internationale pour les récifs coralliens. Pour marquer l'événement, la grande barrière de corail fidjienne a été désignée site Ramsar (zones humides d'importance internationale) comme le rapporte le communiqué de presse de l'ONU Environnement.
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : Sandrine JOB / PALA DALIK / AFP

Parrainez un corail pour aider à sa protection Actualités

Parrainez un corail pour aider à sa protection

Plus original qu'un chien ou un chat et beaucoup moins contraignant, sachez qu'adopter un corail est possible ! Et ce dans l'objectif de contribuer à financer les efforts des scientifiques pour préserver ces écosystèmes très menacés. Cette initiative est proposée par le site par l'organisation française à but non lucratif Coral Guardian, à l'occasion de la désignation de 2018 comme l'année internationale pour les récifs coralliens. "Devenez parrain d'un ou de plusieurs bébés coraux, voire d'un récif entier !" peut-on lire sur leur site qui propose donc de faire des dons sous forme d'adoption.

À l'instar du site Reforestaction par exemple qui propose de planter ou offrir un arbre pour palier à la déforestation, l'association "transplante" des coraux dans "des zones de récifs endommagés" en Indonésie. Pour un minimum de 30 € (10,20 € après déduction fiscale), il est possible d'adopter, de localiser et de suivre l'évolution de son ou ses coraux. La marraine ou le parrain reçoit alors un certificat d'adoption sur lequel est inscrit le nom et la localisation du petit corail ainsi que la photo de l'aquatique filleul. Depuis 2010, ce sont ainsi plus de 23.000 coraux qui ont pu être transplantés grâce aux parrainages. Une initiative qui profite également aux populations locales qui dépendent de ces récifs pour la pêche par exemple. En témoigne cette expérience réussie de transplantation de coraux au Kenya.

De nombreux sites tels que celui de Coral Guardian, dédiés à la sauvegarde de l'environnement proposent d'autres alternatives. Sachez que vous pouvez aussi faire un simple don pour aider la recherche sans rentrer dans le jeu de "l'adoption" symbolique. Mais si vous souhaitez aller plus loin, il est également possible de faire de l'écovolontariat qui permet d'allier tourisme et missions pour la préservation de l'environnement. Généralement, les missions d'écovolontariat consistent à aller aider sur le terrain les chercheurs ou les gestionnaires (suivi de faune ou de flore), ou bien à assister les membres de refuges pour animaux sauvages aux soins quotidiens.

La moitié des coraux de la planètes ont disparu au cours des trente dernières années

Contrairement à son apparence végétale, le corail est un animal de la famille des méduse. Menacés par l'activité humaine, ces organismes sont en train de disparaître. La moitié des coraux de la planètes ont disparu au cours des trente dernières années. Leur dépérissement se caractérise par ce qu'on appelle le blanchissement, une décoloration progressive due à la perte d'une algue unicellulaire avec lesquelles ils sont en symbiose.

Consciente de l'urgence, l'Australie a notamment promis des centaines de milliers d'euros aux scientifiques du monde entier pour trouver des solutions concernant la protection de la Grande Barrière de corail. Le premier ministre, Malcolm Turnbull, a annoncé le 22 janvier un financement de 60 millions de dollars pour protéger le récif, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, contre les dommages causés par le réchauffement de la planète

Après 1997 et 2008, 2018 est la troisième année internationale pour les récifs coralliens. Pour marquer l'événement, la grande barrière de corail fidjienne a été désignée site Ramsar (zones humides d'importance internationale) comme le rapporte le communiqué de presse de l'ONU Environnement.
 

Source : Sciences et Avenir
Crédit : Sandrine JOB / PALA DALIK / AFP

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


44 - Loire Atlantique

 

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités