Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Météogyre, le projet de culture optimisant les besoins des plantes et de l'Homme
Actualités

Météogyre, le projet de culture optimisant les besoins des plantes et de l'Homme

Un support rempli de terre incliné à 45 degrés sur un socle sphérique, voilà Météogyre, un projet développé par huit élèves volontaires de première scientifique du lycée René Descartes de Saint Genis Laval (près de Lyon). Lauréats français du Stokholm Junior Water Prize, un prix scientifique international visant à encourager l'action des 15-20 ans en faveur d'une gestion responsable de l'eau, trois d'entre eux iront défendre leur projet et représenter la France à Stockholm fin août 2017 à l'occasion d'une grande finale.

"Tout est parti d’un stage météo que j’ai fait à Toulouse et qui m’a incité à faire travailler mes élèves autour de ce sujet", se remémore Véronique Ridard, professeur de sciences et vie de la Terre (SVT) de l'établissement. L'enseignante souhaitait également permettre à ses élèves de travailler en coopération avec ceux suivant des cours de sciences de l'ingénieur. "L'idée de départ était de faire un outil qui tournait avec le soleil mais pour y associer de la SVT nous avons finalement eu l'idée d'une culture qui tournait".

Optimiser les qualités nutritionnelles en luttant contre la consommation d'eau

Partant du constat que la production d'un kilogramme de viande entraînait une consommation d'eau très importante (de l'ordre de 15 400 litres d'eau pour la viande bovine, chiffres basés d'après un rapport de Institut pour l’Education relative à l’Eau (UNESCO-IHE) de décembre 2010), les élèves ont opté pour une culture moins consommatrice et présentant de meilleures qualités nutritionnelles. C'est finalement par la lecture d'une étude de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) intitulée "Association de cultures annuelles combinant une légumineuse et une céréale : retours d’expériences d’agriculteurs et analyse" que les lycéens se décident à faire pousser des lentilles et du sarrasin. Les premières jouant le rôle du légumineux, le second des céréales. "Mélanger les plantes légumineuses et céréales permet à l'Homme de ne pas avoir de carence en acide aminé", précise Véronique Ridard.

"Il suffit de prendre de la terre du jardin pour apporter les bactéries car l'eau de pluie en est naturellement chargée"

Les élèves se sont retrouvés chaque semaine pendant une heure et demi afin de réaliser toute une série d'expérimentations permettant d'optimiser leur culture. Ils ont tout d'abord injecté une bactérie Rhizobium comme l'explique leur professeur : "Ces bactéries permettent de capter l'azote atmosphérique lorsque le légumineux vit et de le libérer dans le sol lorsque celui-ci meurt". Mais si la manipulation avait initialement pour objectif d'éviter d'apporter de l'engrais, celle-ci s'est très vite avérée superflue lorsque les élèves ont comparé les différences entre une culture dans laquelle la bactérie était présente et une culture où elle était absente. "Il suffit de prendre de la terre du jardin pour apporter les bactéries car l'eau de pluie en est naturellement chargée", poursuit Véronique Ridard.

Les lycéens ont également testé différents types d'ensoleillement et constaté que les plantes survivaient mieux en lumière directe. De même, les lentilles semblaient mal résister au déficit d'eau mais en supporter l'excès alors même que le sarrasin avait un comportement inverse. Ces constatations expliquent notamment l'inclinaison à 45° du support permettant ainsi aux cultures de profiter d'un ensoleillement direct et aux lentilles, situées en bas, de profiter de l'excès d'eau lié au phénomène de gravité.

Un prototype encore en développement

A partir des observations recueillies par leurs camarades de sciences et vie de la terre, les élèves de sciences de l'ingénieur ont réalisé le support et le socle de la culture hors sol. Un capteur d'humidité du sol et un réservoir d'eau sphérique sont actuellement en cours de réalisation. "Le projet se poursuivra aussi l'année prochaine", conclue Véronique Ridard. A terme, un moteur ainsi qu'un capteur solaire devraient également permettre d'orienter les plantes selon l'ensoleillement. De quoi poursuivre plus en avant la collaboration inter-disciplinaire entre sciences et vie de la Terre et sciences de l'ingénieur.

En prime, les élèves envoyés à Stockholm pour défendre Météogyre devront le faire en anglais, l'occasion pour eux de lier une troisième discipline académique au projet initial.
 

Source : Science et Avenir
Crédit : Météogyre

Une fois le projet achevé, des cultures de sarrasin et de lentilles seront disposées dans le bac de terre incliné à 45°. Un capteur solaire et un moteur permettront d'orienter les plantations en direction du meilleur ensoleillement.

Météogyre, le projet de culture optimisant les besoins des plantes et de l'Homme Actualités

Météogyre, le projet de culture optimisant les besoins des plantes et de l'Homme

Un support rempli de terre incliné à 45 degrés sur un socle sphérique, voilà Météogyre, un projet développé par huit élèves volontaires de première scientifique du lycée René Descartes de Saint Genis Laval (près de Lyon). Lauréats français du Stokholm Junior Water Prize, un prix scientifique international visant à encourager l'action des 15-20 ans en faveur d'une gestion responsable de l'eau, trois d'entre eux iront défendre leur projet et représenter la France à Stockholm fin août 2017 à l'occasion d'une grande finale.

"Tout est parti d’un stage météo que j’ai fait à Toulouse et qui m’a incité à faire travailler mes élèves autour de ce sujet", se remémore Véronique Ridard, professeur de sciences et vie de la Terre (SVT) de l'établissement. L'enseignante souhaitait également permettre à ses élèves de travailler en coopération avec ceux suivant des cours de sciences de l'ingénieur. "L'idée de départ était de faire un outil qui tournait avec le soleil mais pour y associer de la SVT nous avons finalement eu l'idée d'une culture qui tournait".

Optimiser les qualités nutritionnelles en luttant contre la consommation d'eau

Partant du constat que la production d'un kilogramme de viande entraînait une consommation d'eau très importante (de l'ordre de 15 400 litres d'eau pour la viande bovine, chiffres basés d'après un rapport de Institut pour l’Education relative à l’Eau (UNESCO-IHE) de décembre 2010), les élèves ont opté pour une culture moins consommatrice et présentant de meilleures qualités nutritionnelles. C'est finalement par la lecture d'une étude de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) intitulée "Association de cultures annuelles combinant une légumineuse et une céréale : retours d’expériences d’agriculteurs et analyse" que les lycéens se décident à faire pousser des lentilles et du sarrasin. Les premières jouant le rôle du légumineux, le second des céréales. "Mélanger les plantes légumineuses et céréales permet à l'Homme de ne pas avoir de carence en acide aminé", précise Véronique Ridard.

"Il suffit de prendre de la terre du jardin pour apporter les bactéries car l'eau de pluie en est naturellement chargée"

Les élèves se sont retrouvés chaque semaine pendant une heure et demi afin de réaliser toute une série d'expérimentations permettant d'optimiser leur culture. Ils ont tout d'abord injecté une bactérie Rhizobium comme l'explique leur professeur : "Ces bactéries permettent de capter l'azote atmosphérique lorsque le légumineux vit et de le libérer dans le sol lorsque celui-ci meurt". Mais si la manipulation avait initialement pour objectif d'éviter d'apporter de l'engrais, celle-ci s'est très vite avérée superflue lorsque les élèves ont comparé les différences entre une culture dans laquelle la bactérie était présente et une culture où elle était absente. "Il suffit de prendre de la terre du jardin pour apporter les bactéries car l'eau de pluie en est naturellement chargée", poursuit Véronique Ridard.

Les lycéens ont également testé différents types d'ensoleillement et constaté que les plantes survivaient mieux en lumière directe. De même, les lentilles semblaient mal résister au déficit d'eau mais en supporter l'excès alors même que le sarrasin avait un comportement inverse. Ces constatations expliquent notamment l'inclinaison à 45° du support permettant ainsi aux cultures de profiter d'un ensoleillement direct et aux lentilles, situées en bas, de profiter de l'excès d'eau lié au phénomène de gravité.

Un prototype encore en développement

A partir des observations recueillies par leurs camarades de sciences et vie de la terre, les élèves de sciences de l'ingénieur ont réalisé le support et le socle de la culture hors sol. Un capteur d'humidité du sol et un réservoir d'eau sphérique sont actuellement en cours de réalisation. "Le projet se poursuivra aussi l'année prochaine", conclue Véronique Ridard. A terme, un moteur ainsi qu'un capteur solaire devraient également permettre d'orienter les plantes selon l'ensoleillement. De quoi poursuivre plus en avant la collaboration inter-disciplinaire entre sciences et vie de la Terre et sciences de l'ingénieur.

En prime, les élèves envoyés à Stockholm pour défendre Météogyre devront le faire en anglais, l'occasion pour eux de lier une troisième discipline académique au projet initial.
 

Source : Science et Avenir
Crédit : Météogyre

Une fois le projet achevé, des cultures de sarrasin et de lentilles seront disposées dans le bac de terre incliné à 45°. Un capteur solaire et un moteur permettront d'orienter les plantations en direction du meilleur ensoleillement.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 6 novembre

SON & LUMIERE
CHATEAU ROYAL DE BLOIS

Chaque soir, dès la tombée de la nuit, devenez le témoin d'une expérience époustouflante !
Sur les 4 façades de la cour, projections d'images vidéo monumentales et effets spéciaux immersifs s’emparent de l’architecture grandiose des lieux, métamorphosent le château et lui donnent vie.

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


45 - Loiret

Du 9 au 24 octobre

CONCOURS PHOTOS
"AUTOMNE"  

L’automne est une saison extraordinaire à l’Arboretum des Grandes Bruyères. Les tableaux paysagers prennent des couleurs flamboyantes et les ambiances vous transportent en Chine et au Canada. Le rouge, l’orange et le jaune se déclinent en mille nuances éclatantes. Immergez-vous dans ces paysages, photographiez-les et tentez de gagner des cadeaux ! Ouvert à tous, petits et grands, amateurs et professionnels.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


Les 17 et 24 octobre

VISITES GUIDÉES - Arboretum des Grandes Bruyères
"DIMANCHE D'AUTOMNE"  

Visites guidées à 15h Certains arbres ont leurs plus beaux atours à l’automne. Ils revêtent leurs manteaux aux couleurs flamboyantes et créent entre eux des paysages exceptionnels. Au delà encore de la beauté, chacun a son histoire et ses petits secrets. Venez les découvrir et vous émerveiller ! Adulte 15 € / 6-12 ans 5 € / Gratuit jusqu'à 5 ans.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


50 - Manche

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"RIVAGES"

Photographe et aventurière, Amélie Blondiaux a parcouru à l'automne 2020 l'intégralité du GR 223 pour capter les nombreuses facettes du littoral de la Manche et promouvoir la mobilité douce dans le département.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 7 novembre

EXPOSITION
"LA VIE SECRÈTE DU SOL"

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ ¼ des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaitre pour mieux les protéger.
L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


74 - Haute-Savoie

Du 23 octobre au 6 novembre

ACRO AVENTURES TALLOIRES
"CHASSE AU TRÉSOR D’HALLOWEEN"

Partez à la chasse au trésor. Une activité familiale accessible à tous ! "Hervé l’Araignée" de 3 à 7 ans et "Le Fantôme des Dents de Lanfon" de 8 à 13 ans.

Acro'Aventures Talloires
Route de Planfait
74290 Talloires
06 07 56 90 58
www.talloires.acro-aventures.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités