Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

A Londres, des bus rouges carburent au café
Actualités

A Londres, des bus rouges carburent au café

Pendant la crise économique des années 1930, au Brésil, on brûlait du café dans les chaudières des locomotives. A partir de lundi 20 novembre, ce sont des bus rouges de Londres qui vont rouler au café, pour des raisons écologiques cette fois. Plus précisément, leur moteur sera alimenté par un carburant composé de 80 % de diesel et de 20 % de biocarburants comprenant de l’huile extraite du recyclage de marc de café.

Depuis quatre ans, la start-up britannique Bio-Bean a développé un procédé de recyclage des déchets de café en combustible domestique pour poêles et cheminées, sous forme de briquettes. La société, qui emploie désormais quarante salariés, a reçu le soutien financier et technique du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell pour convertir le marc de café en carburant vert.

« C’est un formidable exemple de ce qu’on peut faire quand on commence à considérer les déchets comme des ressources inexploitées : au lieu d’envoyer le marc de café à la décharge où il relâche du méthane et du C02, nous le collectons, le recyclons et le transformons en carburant propre », explique Arthur Kay, fondateur de la société Bio-Bean.

Cocktail

L’entreprise collecte le marc de café auprès des bars et des restaurants de Londres et d’autres villes d’Angleterre, leur économisant ainsi les frais de mise en décharge, puis le transforme en huile dans son usine d’Alconbury, à 20 km de Cambridge. Six mille litres ont déjà été extraits des déchets récoltés – de quoi faire rouler un bus pendant toute une année si cette huile de café était mélangée seule avec du diesel. Elle est en réalité mixée à d’autres carburants verts par la société Argent Energy, le plus important producteur de biocarburant au Royaume-Uni, qui ajoute ce cocktail au diesel.

Selon Bio-Bean, son huile de café permet de réduire les émissions de carbone des bus de 10 % à 15 % sans changer le moteur ni utiliser davantage de carburant. L’histoire ne dit pas si le café rend le véhicule plus nerveux, mais la start-up imagine déjà des taxis, des autocars ou des camions carburer eux aussi au marc recyclé. « Nous voulons devenir un fournisseur de carburant vert à part entière, nous espérons que cette expérience avec les bus de Londres servira de démonstrateur », reconnaît M. Kay.

La start-up veut désormais lire son avenir – dans le marc de café, of course – par-delà la Manche : si les Londoniens, plus adeptes de l’English Tea, produisent 200 000 tonnes de marc de café par an, les 38 milliards de tasses d’expresso, de noisette ou de grand crème avalées sur les comptoirs de France chaque année lui ouvriraient de tout autres quantités de carburant recyclé.
 

Source : Le Monde
Crédit : ED ROBINSON / SHELL

Un nouveau carburant comprenant 80 % de diesel et 20 % de biocarburant dont une fraction provient de marc de café propulse des bus londoniens.

A Londres, des bus rouges carburent au café Actualités

A Londres, des bus rouges carburent au café

Pendant la crise économique des années 1930, au Brésil, on brûlait du café dans les chaudières des locomotives. A partir de lundi 20 novembre, ce sont des bus rouges de Londres qui vont rouler au café, pour des raisons écologiques cette fois. Plus précisément, leur moteur sera alimenté par un carburant composé de 80 % de diesel et de 20 % de biocarburants comprenant de l’huile extraite du recyclage de marc de café.

Depuis quatre ans, la start-up britannique Bio-Bean a développé un procédé de recyclage des déchets de café en combustible domestique pour poêles et cheminées, sous forme de briquettes. La société, qui emploie désormais quarante salariés, a reçu le soutien financier et technique du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell pour convertir le marc de café en carburant vert.

« C’est un formidable exemple de ce qu’on peut faire quand on commence à considérer les déchets comme des ressources inexploitées : au lieu d’envoyer le marc de café à la décharge où il relâche du méthane et du C02, nous le collectons, le recyclons et le transformons en carburant propre », explique Arthur Kay, fondateur de la société Bio-Bean.

Cocktail

L’entreprise collecte le marc de café auprès des bars et des restaurants de Londres et d’autres villes d’Angleterre, leur économisant ainsi les frais de mise en décharge, puis le transforme en huile dans son usine d’Alconbury, à 20 km de Cambridge. Six mille litres ont déjà été extraits des déchets récoltés – de quoi faire rouler un bus pendant toute une année si cette huile de café était mélangée seule avec du diesel. Elle est en réalité mixée à d’autres carburants verts par la société Argent Energy, le plus important producteur de biocarburant au Royaume-Uni, qui ajoute ce cocktail au diesel.

Selon Bio-Bean, son huile de café permet de réduire les émissions de carbone des bus de 10 % à 15 % sans changer le moteur ni utiliser davantage de carburant. L’histoire ne dit pas si le café rend le véhicule plus nerveux, mais la start-up imagine déjà des taxis, des autocars ou des camions carburer eux aussi au marc recyclé. « Nous voulons devenir un fournisseur de carburant vert à part entière, nous espérons que cette expérience avec les bus de Londres servira de démonstrateur », reconnaît M. Kay.

La start-up veut désormais lire son avenir – dans le marc de café, of course – par-delà la Manche : si les Londoniens, plus adeptes de l’English Tea, produisent 200 000 tonnes de marc de café par an, les 38 milliards de tasses d’expresso, de noisette ou de grand crème avalées sur les comptoirs de France chaque année lui ouvriraient de tout autres quantités de carburant recyclé.
 

Source : Le Monde
Crédit : ED ROBINSON / SHELL

Un nouveau carburant comprenant 80 % de diesel et 20 % de biocarburant dont une fraction provient de marc de café propulse des bus londoniens.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités