Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les microplastiques envahissent nos sols
Actualités

Les microplastiques envahissent nos sols

Depuis des années, la pollution aux plastiques des eaux et de la vie marine est connue et reconnue. Des campagnes d'information en ont massivement relayé certaines conséquences spectaculaires : 9 oiseaux marins sur 10 ont ingéré ces déchets, qui s'accumulent dans les océans au point de former un septième continent flottant. Même l'eau du robinet n'est pas épargnée. Mais l'impact de ces microparticules artificielles sur les sols est largement ignoré, alors que leur concentration pourrait y être de 4 à 20 fois plus importante que dans l'eau. La raison de cette méconnaissance ? La difficulté à déterminer la quantité de matériaux très divers et à base carbonée dans un milieu solide, complexe et composé d'un mélange de matières organiques et minérales.

Une équipe allemande a publié, cet été, la toute première étude expérimentale s'intéressant aux impacts biophysiques des microplastiques sur le sol. Les chercheurs y explorent les conséquences de l'ajout, dans le sol de leur station expérimentale, de fragments de quatre types de plastiques parmi les plus couramment utilisés, dans des concentrations similaires à celles que l'on peut trouver dans l'environnement : fibres de polyester et de polyacrylique employées par l'industrie textile, morceaux de polyéthylène employé comme emballage et billes de polyamide (industrie automobile, nylon...). Leur protocole évalue les effets de ces contaminants sur la capacité de rétention d'eau du sol, sa densité et sa porosité. Il montre qu'ils ont un effet significatif, bien que ténu, sur la structuration du sol. Il teste aussi leur impact sur l'activité microbienne globale des échantillons de sol étudiés, qui décroît en présence de fibres plastiques.

Impact sur les espèces bactériennes

Pour Isabelle Cousin, directrice de l'unité de recherche de science du sol à l'Inra d'Orléans, ces expériences, bien que très préliminaires, ont déjà produit un résultat majeur : les modifications physiques induites par la pollution aux microplastiques ne seraient pas drastiques.

Lionel Ranjard, de l'unité d'agroécologie de Dijon, estime cependant nécessaire de s'intéresser aux perturbations induites dans les communautés bactériennes du sol. Une approche microbiologique plus fine permettrait d'identifier si ces corps étrangers vont impacter inégalement différentes espèces bactériennes. Et s'ils peuvent affecter le fragile équilibre de cet écosystème, principal responsable de la fertilité du sol, mais qui rend aussi d'autres services, comme le stockage de carbone. Des questions d'autant plus brûlantes que les 300 millions de tonnes de plastique produites chaque année dans le monde s'acheminent inéluctablement vers une fragmentation en microparticules.nfrarouge moyen - comme ce qui est attendu avec le télescope spatial James-Webb, successeur de Hubble -, nous pourrions mieux caractériser son atmosphère. L'étude des planètes naissantes ne fait que commencer.


Source : La recherche

Les microplastiques envahissent nos sols Actualités

Les microplastiques envahissent nos sols

Depuis des années, la pollution aux plastiques des eaux et de la vie marine est connue et reconnue. Des campagnes d'information en ont massivement relayé certaines conséquences spectaculaires : 9 oiseaux marins sur 10 ont ingéré ces déchets, qui s'accumulent dans les océans au point de former un septième continent flottant. Même l'eau du robinet n'est pas épargnée. Mais l'impact de ces microparticules artificielles sur les sols est largement ignoré, alors que leur concentration pourrait y être de 4 à 20 fois plus importante que dans l'eau. La raison de cette méconnaissance ? La difficulté à déterminer la quantité de matériaux très divers et à base carbonée dans un milieu solide, complexe et composé d'un mélange de matières organiques et minérales.

Une équipe allemande a publié, cet été, la toute première étude expérimentale s'intéressant aux impacts biophysiques des microplastiques sur le sol. Les chercheurs y explorent les conséquences de l'ajout, dans le sol de leur station expérimentale, de fragments de quatre types de plastiques parmi les plus couramment utilisés, dans des concentrations similaires à celles que l'on peut trouver dans l'environnement : fibres de polyester et de polyacrylique employées par l'industrie textile, morceaux de polyéthylène employé comme emballage et billes de polyamide (industrie automobile, nylon...). Leur protocole évalue les effets de ces contaminants sur la capacité de rétention d'eau du sol, sa densité et sa porosité. Il montre qu'ils ont un effet significatif, bien que ténu, sur la structuration du sol. Il teste aussi leur impact sur l'activité microbienne globale des échantillons de sol étudiés, qui décroît en présence de fibres plastiques.

Impact sur les espèces bactériennes

Pour Isabelle Cousin, directrice de l'unité de recherche de science du sol à l'Inra d'Orléans, ces expériences, bien que très préliminaires, ont déjà produit un résultat majeur : les modifications physiques induites par la pollution aux microplastiques ne seraient pas drastiques.

Lionel Ranjard, de l'unité d'agroécologie de Dijon, estime cependant nécessaire de s'intéresser aux perturbations induites dans les communautés bactériennes du sol. Une approche microbiologique plus fine permettrait d'identifier si ces corps étrangers vont impacter inégalement différentes espèces bactériennes. Et s'ils peuvent affecter le fragile équilibre de cet écosystème, principal responsable de la fertilité du sol, mais qui rend aussi d'autres services, comme le stockage de carbone. Des questions d'autant plus brûlantes que les 300 millions de tonnes de plastique produites chaque année dans le monde s'acheminent inéluctablement vers une fragmentation en microparticules.nfrarouge moyen - comme ce qui est attendu avec le télescope spatial James-Webb, successeur de Hubble -, nous pourrions mieux caractériser son atmosphère. L'étude des planètes naissantes ne fait que commencer.


Source : La recherche

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

14 - Calvados

Jusqu’au 29 février 2020

EXPOSITION
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019

EXPOSITION
"GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Jusqu’au 31 mars 2019

EXPOSITION PLEIN-AIR
"IMPACTS ! HOMME-NATURE"

Venez découvrir les relations homme-nature au plus près du vivant !
De l’évolution du comportement animal à celui du climat et des milieux naturels, les chercheurs de Bourgogne et de Franche-Comté tentent de comprendre le rôle de l’Homme dans ces changements. Traversez ville, campagne et forêt et voyagez jusqu’aux pôles pour observer ces recherches in vivo !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 22 avril 2019

EXPOSITION "FROID"

Véritable plongée dans l’univers du froid, l’exposition met en scène les multiples facettes du froid et plonge le visiteur dans des univers différents :
vie quotidienne, milieux extrêmes, biologie, physique, chimie, recherche, technologie, science-fiction... et l’invite à expérimenter.

Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 31 décembre

LES JARDINS DE CHAMBORD

Le château a retrouvé en 2017 ses jardins à la française du XVIIIe siècle avec six hectares et demi au pied de la façade nord du château : plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes...

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


44 - Loire Atlantique

 

Du 8 au 19 mai 2019

EXPOSITION
"LES FLORALIES INTERNATIONALES DE NANTES"

Lors de cette prestigieuse manifestation florale, les visiteurs seront invités à découvrir dans le cadre exceptionnel du Parc de la Beaujoire des scènes ornementales élaborées par des professionnels et des amateurs passionnés.
Une représentation florale de haut niveau qui contribuera à les étonner, les dépayser, les faire rêver...

Floralies Internationales
Parc des Expositions de la Beaujoire
Route de Saint-Joseph de Porterie
44300 Nantes
http://comite-des-floralies.com/fre/


61 - Orne

Jusqu'au 23 décembre

EXPOSITION "LES HAIES"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


76 - Seine Maritime

Jusqu'au 15 décembre

EXPOSITION
"L’ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE, UN REGARD SUR LE MONDE"

L'exposition présente soixante-dix photographies inédites prises par l’abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Elles témoignent de la vitalité des personnes pauvres dans le monde et dévoilent le regard lucide et plein d’amour.

Centre abbé Pierre - Emmaüs
Route d'Emmaüs
76690 Esteville
02 35 23 87 76
www.centre-abbe-pierre-emmaus.org

Lieux:

Découvrir toutes les activités