Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les impacts désastreux de la culture du soja en Amérique latine
Actualités

Les impacts désastreux de la culture du soja en Amérique latine

Une enquête internationale de Mighty Earth, Rainforest Foundation Norway et Fern, publiée sur le site de l'ONG Mighty Earth, souligne les impacts dramatiques de la culture de soja en Amérique latine. Ce rapport intitulé "Quand la déforestation s'invite à notre table", montre que la production mondiale de viande entraîne en Argentine et au Paraguay une déforestation massive, des atteintes à la santé des populations ainsi que des violations des droits humains. Ainsi des grandes multinationales sont responsables de la déforestation de Gran Chaco, une des régions les plus riches en biodiversité en Amérique latine.

Le rapport assure que les forêts de la région du Gran Chaco sont en train de disparaître à un rythme comparable ou supérieur à celui des forêt tropicales comme celles d'Amazonie. Ainsi, plus de huit millions d'hectares ont été défrichés en seulement une douzaine d'années. Ces dernières années, cette déforestation s'est même accélérée. L'Argentine, par exemple, a perdu a elle seule 22% de ses forêts entre 1990 et 2015. Et dans la plupart des cas, ce sont des exploitations de soja qui les ont remplacées. Et cette destruction massive des forêts menace, selon des experts "l'équilibre entre les humains, les animaux et l'environnement". Une récente étude menée par l'Université Humboldt de Berlin estime que plus de la moitié des oiseaux et 30 % de l'ensemble des mammifères recensés aujourd'hui, dans la région du Gran Chaco disparaîtront dans les 10 à 25 ans à venir si rien n'est fait d'ici là.

"Le nombre de zones ayant été détruites est stupéfiant. Nous avons vu des bulldozers raser de larges forêts et prairies jusqu'alors intactes, ainsi que de gigantesques incendies saturant l'air de fumée, a précisé dans un communiqué Anahita Yousefi, directrice de campagnes chez Mighty Earth. Si le Gran Chaco a traditionnellement toujours été moins surveillé que d'autres biomes en Amérique Latine, comme la forêt amazonienne, c'est un écosystème extrêmement important."

Cancers, malformations et maladies respiratoires

Le climat très rude de la région du Gran Chaco n'est pas adapté à la culture de soja. Ce dernier est donc génétiquement modifié pour pouvoir se développer. Il est arrosé généreusement d'engrais chimiques et de pesticides toxiques comme le glyphosate. Le rapport précise : "La Banque mondiale rapporte que l'utilisation de produits agrochimiques en Argentine a augmenté de 1.000 % ces vingt dernières années, en raison du passage au soja génétiquement modifié et résistant au glyphosate, qui nécessite un épandage de quantités plus importantes". Or l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que ce pesticide était un cancérogène probable.

Les pesticides utilisés pour la culture du soja se retrouvent dans les cours d'eau de la région du Gran Chaco. Ces cours d'eau pollués servent pourtant aux communautés locales. Les autochtones ont d'ailleurs constaté une augmentation des maladies respiratoires, de malformations congénitales ou encore des cas des cancers plus nombreux. Les animaux de compagnies et le bétails de ces habitants ressentent également les effets de cette pollution. Ainsi, le rapport explique qu'un grand nombre de famille, qu'ils ont pu rencontrées au cours de leur enquête, ont rapporté que leurs animaux étaient morts, selon eux, à cause de leurs exposition aux herbicides.

Violations au droit humain

Mais la pollution des cours d'eau n'est pas le seul désagrément que doivent subir les communautés locales. Les autochtones d'Amérique du Sud dépendent très largement de la forêt, ils vivent de la chasse et de la cueillette. En 2014, 50 vigiles armés venant de ferme voisine, propriété du groupe de restauration La Americana, ont envahi une communauté locale. Selon le rapport, cette ferme a défriché 1.000 hectares de terres indigènes, et depuis, la société accuse la communauté autochtone de violation de propriété privée alors qu'il s'agit de leurs propres terres.

L'ONG Mighty Earth explique que : "les vigiles armés ont cassé des portes et envahi des maisons, agressé les adultes et les enfants, et frappé à coups de pied des femmes enceintes ; certaines ont perdu leurs bébés. Trente-deux membres de cette communauté ont été blessés (...) Les victimes ont rapporté que cette attaque avait pour but de forcer les habitants à quitter la zone."

Le chef des communautés indigènes de la région, Ramón Lopez a rapporté aux membres de l'association internationale, que de nombreux autochtones ont été déplacés. La déforestation a détruit leur mode de vie traditionnel. Certaines communautés n'avaient même plus de bois pour construire leurs maisons. Actuellement, leur seul moyen pour survivre est de louer aux cultivateurs de soja leurs propres terres . Selon Ramón Lopez, "le plus affligeant c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'espoir de survie à long terme pour ces communautés indigènes".

La France, cinquième importateur d'Europe

La France est un grand importateur de ce soja issu de la déforestation. Le pays est la cinquième destination de l'Union Européenne. "Le secteur agricole français dépend fortement du soja importé pour ses élevages porcins, bovins, de volaille et pour sa production laitière. En 2016, la France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de soja provenant principalement d'Amérique latine. La manière dont ce soja est cultivé détermine bien évidemment l'impact environnemental de la viande et des produits laitiers consommés en France", précise le rapport.

Les multinationales Cargill et Bunge sont particulièrement incriminés dans l'enquête des associations. Contactées par Mighty Earth, ces deux entreprises n'ont pas été en mesure de fournir des informations concernant le niveau de traçabilité de leur chaîne de production. Or, ce sont deux très grands importateurs de soja pour la France. Ainsi Cargill possède des infrastructures pour le soja dans le port de Montoir-de-Bretagne à Saint-Nazaire, et Bunge dans le port de Brest.

Devoir de vigilance

61 entreprises leaders dans le commerce de la viande et des produits laitiers ont récemment lancé un appel pour stopper la destruction des forêts de la région du Cerrado au Brésil. Parmi ces multinationales se trouvent Metro AG, Wal-Mart, McDonald's ou encore Unilever. De nombreuses entreprises françaises comme L'Oréal, Casino, Carrefour, Auchan Retail, le Groupe Bel, Danone et Cooper ont également signé cet appel. Mais l'ONG Mighty Earth craint que cet engagement ciblé sur une seule région ne pousse certaines sociétés à détruire d'autres régions d'Amérique latine. Pour l'association, cette initiative, pour être réellement efficace, devrait s'appliquer sur tout le territoire.

A la suite du rapport  "Quand la déforestation s'invite à notre table", les associations France Nature Environnement (FNE) et Sherpa se sont associées à Mighty Earth afin d'écrire une lettre pour interpeller 20 entreprises de l'industrie agroalimentaire et de la grande distribution française dont Auchan, Bigard, Carrefour, Casino, Cooperl, LDC, Lactalis, Sodexo ou encore Super U. Les ONG espèrent ainsi rappeler ces sociétés à leur "devoir de vigilance" sur leurs sources d'approvisionnement du soja.

France Nature Environnement rappelle qu'il y a un an, la loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères était adoptée par le Parlement français. Les entreprises présentes en France ont donc une obligation légale d’identifier et de prévenir les atteintes graves aux droits humains et à l’environnement. Elles doivent rendre compte de façon transparente des mesures prises à cette fin dans un Plan de Vigilance rendu public. Les manquements à cette obligation peuvent entraîner des conséquences judiciaires.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : JUAN MABROMATA / AFP

L'Argentine a perdu 22% de ses forêts entre 1990 et 2015.

Les impacts désastreux de la culture du soja en Amérique latine Actualités

Les impacts désastreux de la culture du soja en Amérique latine

Une enquête internationale de Mighty Earth, Rainforest Foundation Norway et Fern, publiée sur le site de l'ONG Mighty Earth, souligne les impacts dramatiques de la culture de soja en Amérique latine. Ce rapport intitulé "Quand la déforestation s'invite à notre table", montre que la production mondiale de viande entraîne en Argentine et au Paraguay une déforestation massive, des atteintes à la santé des populations ainsi que des violations des droits humains. Ainsi des grandes multinationales sont responsables de la déforestation de Gran Chaco, une des régions les plus riches en biodiversité en Amérique latine.

Le rapport assure que les forêts de la région du Gran Chaco sont en train de disparaître à un rythme comparable ou supérieur à celui des forêt tropicales comme celles d'Amazonie. Ainsi, plus de huit millions d'hectares ont été défrichés en seulement une douzaine d'années. Ces dernières années, cette déforestation s'est même accélérée. L'Argentine, par exemple, a perdu a elle seule 22% de ses forêts entre 1990 et 2015. Et dans la plupart des cas, ce sont des exploitations de soja qui les ont remplacées. Et cette destruction massive des forêts menace, selon des experts "l'équilibre entre les humains, les animaux et l'environnement". Une récente étude menée par l'Université Humboldt de Berlin estime que plus de la moitié des oiseaux et 30 % de l'ensemble des mammifères recensés aujourd'hui, dans la région du Gran Chaco disparaîtront dans les 10 à 25 ans à venir si rien n'est fait d'ici là.

"Le nombre de zones ayant été détruites est stupéfiant. Nous avons vu des bulldozers raser de larges forêts et prairies jusqu'alors intactes, ainsi que de gigantesques incendies saturant l'air de fumée, a précisé dans un communiqué Anahita Yousefi, directrice de campagnes chez Mighty Earth. Si le Gran Chaco a traditionnellement toujours été moins surveillé que d'autres biomes en Amérique Latine, comme la forêt amazonienne, c'est un écosystème extrêmement important."

Cancers, malformations et maladies respiratoires

Le climat très rude de la région du Gran Chaco n'est pas adapté à la culture de soja. Ce dernier est donc génétiquement modifié pour pouvoir se développer. Il est arrosé généreusement d'engrais chimiques et de pesticides toxiques comme le glyphosate. Le rapport précise : "La Banque mondiale rapporte que l'utilisation de produits agrochimiques en Argentine a augmenté de 1.000 % ces vingt dernières années, en raison du passage au soja génétiquement modifié et résistant au glyphosate, qui nécessite un épandage de quantités plus importantes". Or l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que ce pesticide était un cancérogène probable.

Les pesticides utilisés pour la culture du soja se retrouvent dans les cours d'eau de la région du Gran Chaco. Ces cours d'eau pollués servent pourtant aux communautés locales. Les autochtones ont d'ailleurs constaté une augmentation des maladies respiratoires, de malformations congénitales ou encore des cas des cancers plus nombreux. Les animaux de compagnies et le bétails de ces habitants ressentent également les effets de cette pollution. Ainsi, le rapport explique qu'un grand nombre de famille, qu'ils ont pu rencontrées au cours de leur enquête, ont rapporté que leurs animaux étaient morts, selon eux, à cause de leurs exposition aux herbicides.

Violations au droit humain

Mais la pollution des cours d'eau n'est pas le seul désagrément que doivent subir les communautés locales. Les autochtones d'Amérique du Sud dépendent très largement de la forêt, ils vivent de la chasse et de la cueillette. En 2014, 50 vigiles armés venant de ferme voisine, propriété du groupe de restauration La Americana, ont envahi une communauté locale. Selon le rapport, cette ferme a défriché 1.000 hectares de terres indigènes, et depuis, la société accuse la communauté autochtone de violation de propriété privée alors qu'il s'agit de leurs propres terres.

L'ONG Mighty Earth explique que : "les vigiles armés ont cassé des portes et envahi des maisons, agressé les adultes et les enfants, et frappé à coups de pied des femmes enceintes ; certaines ont perdu leurs bébés. Trente-deux membres de cette communauté ont été blessés (...) Les victimes ont rapporté que cette attaque avait pour but de forcer les habitants à quitter la zone."

Le chef des communautés indigènes de la région, Ramón Lopez a rapporté aux membres de l'association internationale, que de nombreux autochtones ont été déplacés. La déforestation a détruit leur mode de vie traditionnel. Certaines communautés n'avaient même plus de bois pour construire leurs maisons. Actuellement, leur seul moyen pour survivre est de louer aux cultivateurs de soja leurs propres terres . Selon Ramón Lopez, "le plus affligeant c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'espoir de survie à long terme pour ces communautés indigènes".

La France, cinquième importateur d'Europe

La France est un grand importateur de ce soja issu de la déforestation. Le pays est la cinquième destination de l'Union Européenne. "Le secteur agricole français dépend fortement du soja importé pour ses élevages porcins, bovins, de volaille et pour sa production laitière. En 2016, la France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de soja provenant principalement d'Amérique latine. La manière dont ce soja est cultivé détermine bien évidemment l'impact environnemental de la viande et des produits laitiers consommés en France", précise le rapport.

Les multinationales Cargill et Bunge sont particulièrement incriminés dans l'enquête des associations. Contactées par Mighty Earth, ces deux entreprises n'ont pas été en mesure de fournir des informations concernant le niveau de traçabilité de leur chaîne de production. Or, ce sont deux très grands importateurs de soja pour la France. Ainsi Cargill possède des infrastructures pour le soja dans le port de Montoir-de-Bretagne à Saint-Nazaire, et Bunge dans le port de Brest.

Devoir de vigilance

61 entreprises leaders dans le commerce de la viande et des produits laitiers ont récemment lancé un appel pour stopper la destruction des forêts de la région du Cerrado au Brésil. Parmi ces multinationales se trouvent Metro AG, Wal-Mart, McDonald's ou encore Unilever. De nombreuses entreprises françaises comme L'Oréal, Casino, Carrefour, Auchan Retail, le Groupe Bel, Danone et Cooper ont également signé cet appel. Mais l'ONG Mighty Earth craint que cet engagement ciblé sur une seule région ne pousse certaines sociétés à détruire d'autres régions d'Amérique latine. Pour l'association, cette initiative, pour être réellement efficace, devrait s'appliquer sur tout le territoire.

A la suite du rapport  "Quand la déforestation s'invite à notre table", les associations France Nature Environnement (FNE) et Sherpa se sont associées à Mighty Earth afin d'écrire une lettre pour interpeller 20 entreprises de l'industrie agroalimentaire et de la grande distribution française dont Auchan, Bigard, Carrefour, Casino, Cooperl, LDC, Lactalis, Sodexo ou encore Super U. Les ONG espèrent ainsi rappeler ces sociétés à leur "devoir de vigilance" sur leurs sources d'approvisionnement du soja.

France Nature Environnement rappelle qu'il y a un an, la loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères était adoptée par le Parlement français. Les entreprises présentes en France ont donc une obligation légale d’identifier et de prévenir les atteintes graves aux droits humains et à l’environnement. Elles doivent rendre compte de façon transparente des mesures prises à cette fin dans un Plan de Vigilance rendu public. Les manquements à cette obligation peuvent entraîner des conséquences judiciaires.


Source : Sciences et Avenir
Crédit : JUAN MABROMATA / AFP

L'Argentine a perdu 22% de ses forêts entre 1990 et 2015.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

03 - Allier

Du 1er juin au 30 septembre
Exposition "L'ARTISANAT AU FIL DU TEMPS"

Maison de la Combraille
Place Pierre Bitard
03420 Marcillat-en-Combraille
04 70 51 10 23
maisondelacombraille.over-blog.com


Du 3 au 22 juillet
Exposition :  "LA BARBE A TRAVERS LES TEMPS"

Les rasophiles d'Oc et Oïl. Collection de rasoirs et objets s'y rapprochant au fil de l'histoire.

Maison de la Combraille
Place Pierre Bitard
03420 Marcillat-en-Combraille
04 70 51 10 23
maisondelacombraille.over-blog.com


25 juillet
Découverte nature
HAUTE VALLE DE CHER, TERRE DE CONFINS

Histoire et lecture de paysages, faune et flore. Encadrée par Renée Couppat (Chemin de Travers).

Maison de la Combraille
Place Pierre Bitard
03420 Marcillat-en-Combraille
04 70 51 10 23
maisondelacombraille.over-blog.com


04 - Alpes de Haute-Provence

Du 3 au 7 août
CORSO DE LA LAVANDE

Au pays des champs de lavande, très joli Corso de fleurs avec des parades de jour et de nuit, animations musicales, marché artisanale, feu d’artifice.

Comité des fêtes
1 boulevard Martin Bret
04000 Digne-les-Bains
06 34 41 86 29
www.cdf-dignelesbains.fr


05 - Hautes Alpes

Du 30 juin au 6 juillet
CHAMPIONNAT DE PARAPENTE OZONE

Compétition amicale de parapente entre les différents pilotes mondiaux et expérimentés, avec des vols dans une zone magnifique au départ de la montagne de Chabre dans la Vallée de la Méouge !

Montagne de Chabre
Châteauneuf de Chabre
05300 Val Buëch-Méouge
04 92 65 09 38


07 - Adèche

Du 1er mai au 15 novembre
Exposition "ENTRE TERRE ET EAU"

Crises sociales et environnementales dans le Delta du Danube en Roumanie, à la fin du Néolithique. A près de 2 000 km de l'Ardèche, comment se passe la fin de la Préhistoire au bord du fleuve et de la Mer Noire ? Une exposition franco-roumaine inédite, interactive et immersive, à découvrir à la Cité de la Préhistoire !

Grand Site de l’Aven d’Orgnac
Place Robert de Joly
07150 Orgnac–L’Aven
04 75 38 65 10
www.orgnac.com


14 - Calvados

24 juin
Visite guidée "ODYSSÉE JURASSIQUE"

Partez à la découverte du monde jurassique à travers les fossiles trouvés à Villers-sur-Mer avec l’un des médiateurs scientifiques du musée. Une visite ludique et pleine de découvertes pour petits et grands. Durée : 1h00.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


Jusqu’au 29 février 2020
Exposition
"LES REQUINS ! 430 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉVOLUTION"

Découvrez la grande diversité des requins, allant d’espèces de petites tailles, jusqu’aux poissons géants dont les dents sont plus grandes qu’une main humaine.
Cette exposition évoque également le grand danger auquel ils sont confrontés : l’Homme. Venez découvrir de nouvelles espèces et apprendre en vous amusant grâce à une fresque digitale.

Paléospace
Avenue Jean Moulin
14640 Villers-sur-Mer
02 31 81 77 60
www.paleospace-villers.fr


21 - Côte d'Or

Jusqu’au 6 janvier 2019
Exposition "GRAINES"

Elles sont partout… Du petit-déjeuner au coucher, dans nos vêtements, dans notre alimentation, dans nos parcs et jardins… sans même y penser elles font partie de notre quotidien et sont un pilier de la biodiversité végétale.
Cette nouvelle exposition, très ludique, propose à tous les visiteurs de découvrir une grande variété de graines d’ici et d’ailleurs et de s’interroger sur leurs enjeux dans un contexte de changement climatique et sociétal.

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


Du 27 mai au 3 septembre
Exposition de plein-air
"AMIS POLLINISATEURS, BIENVENUE EN VILLE !"

En ville vivent des centaines d'espèces d'insectes, dont beaucoup jouent un rôle très utile pour les humains : en butinant de fleurs en fleurs à la recherche de nourriture, ils transportent le pollen, assurant ainsi la reproduction d'un grand nombre de plantes. Ce sont des pollinisateurs !

Le Jardin des sciences
Parc de l’Arquebuse
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - Gard

Du 5 mai au 30 septembre
"O3" Rétrospective de 25 ans de l'art du cube

Nicolas GAL, peintre plasticien présentera une Dériode de création en cube, des oeuvres de jeunesse où est figurée avec les mythes méditerranéens, jusqu'à des oeuvres plus récentes dénonçant l'exil moderne lié à l'eau.

La Maison de l'eau
30122 Les Plantiers
04 66 30 36 55 / 04 66 25 83 41
www.caussesaigoualcevennes.fr


50 - MANCHE

Du 5 février au 31 août
Exposition "SCIENCES EXTRAORDINAIRES"

"Des récits de Jules Verne aux mondes de demain". Une exposition entièrement consacrée à l’auteur et sa vision de l’univers futuriste.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


18 et 19 juillet
FESTIVAL DE FUSÉES À EAU

Venez fabriquez la plus belle fusée et surtout la plus rapide !
•Ateliers de construction de fusées à eau en continu pour toute la famille
•Décollages de vos fusées dans le parc paysager

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


3 août
NUIT DES ÉTOILES

A l’occasion de cette soirée exceptionnelle, les visiteurs découvriront gratuitement les mystères de la voûte céleste dès 20h et tout au long de la soirée. De nombreuses animations adaptées à chaque public, ponctueront cette soirée. Des ateliers spécialement adaptés au jeune public et aux familles seront proposés.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


61 - Orne

Du 14 juillet au 16 septembre

Expositions
"COMPLICITÉS, IMAGES D'UN VÉTÉRINAIRE DE CAMPAGNE"
"VAISSELLE DE GUERRE, OU DU FRICHTI À L’ASSIETTE COMMÉMORATIVE"

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


Du 13 octobre au 23 décembre
Exposition : "LES HAIES", Joël Auxenfans

Ecomusée du Perche
Prieuré de Sainte-Gauburge
61130 Saint-Cyr-la-Rosiere
02 33 73 48 06
www.ecomuseeduperche.fr


65 - Hautes-Pyrénées

21 juillet
Visite : "LES ANIMAUX DE GARGAS"

Une fois n’est pas coutume, ce sont les animaux qui seront à l’honneur pendant cette soirée. Ils sont gravés ou peints sur les parois, ils ont été mangé par les gravettiens, ils ont vécu ou vivent encore dans la grotte…
1h30 de visite – Limité à 24 personnes. Rdv 21h15.

Grottes de Gargas / Nestplori@
Rd 261
65660 Aventignan
05 62 98 81 50
www.grottesdegargas.fr


4 août
GRAVER, PEINDRE DANS UNE GROTTE : UNE EXPÉDITION SOUTERRAINE

Aller au fond d’une grotte pour peindre ou graver n’est pas une chose anodine ! Évoluer sur un sol accidenté, marcher, ramper ou encore escalader des parois dans l’obscurité et l’humidité montre que nos ancêtres prenaient des risques insensés ! 1h00 de visite – Démonstration d’allumage de feu selon la technique de la percussion, 30 min – Limité à 24 personnes.

Grottes de Gargas / Nestplori@
Rd 261
65660 Aventignan
05 62 98 81 50
www.grottesdegargas.fr


70 - Haute-Saône

► Du 3 avril au 30 septembre
EXPOSITION "MARTIN LUTHER KING"

Cette exposition retrace la vie et les combats menés par Martin Luther King.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
25 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
http://www.maisondelanegritude.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités