Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Les humains détruisent la diversité culturelle des chimpanzés
Actualités

Les humains détruisent la diversité culturelle des chimpanzés

L'activité humaine n'a pas seulement des conséquences sur la population de chimpanzés (Pan troglodytes) - des animaux en danger d'extinction selon l'UICN - ou la détérioration de leur habitat. Elle appauvrit également considérablement leur répertoire comportemental. C'est la triste découverte faite par une équipe internationale de chercheurs qui a publié ses résultats le 7 mars 2019 dans la revue Science.

Une étude compilant une quantité incroyable de données

D'une région à une autre, les comportements des chimpanzés diffèrent un peu comme dans le cas de traditions locales. Tous n'utilisent pas les mêmes outils pour chasser ou creuser par exemple. Certains utilisent des branches pour récupérer des termites ou des fourmis, d'autres creusent le sol pour trouver du miel souterrain. Des groupes ont appris à casser des noix. Ils communiquent aussi différemment. Les scientifiques appellent cela de la diversité culturelle, comme chez les humains, car celle-ci résulte d'un apprentissage social.

Pour évaluer les effets de la présence humaine sur cette culture, l'équipe a étudié 144 communautés de chimpanzés dans 17 pays de l'Afrique équatoriale où ils vivent, observant en particulier 31 comportements qui ne sont pas innés dans l'espèce et varient d'un groupe à l'autre, dans les forêts tropicales et savanes arborées qui sont leur habitat naturel. Les chercheurs ont utilisé des études existantes et complété avec leurs propres observations de terrain sur 46 communautés depuis neuf ans. Jamais, disent-ils, de telles données n'avaient été compilées sur les comportements des chimpanzés ; jusqu'à présent, les scientifiques se concentraient sur la perte de diversité génétique, ou la baisse de population à cause de l'homme.

Des comportements qui deviennent risqués en présence d'humains

Leurs résultats sont frappants. La diversité comportementale des chimpanzés est réduite de 88% dans les zones avec le plus fort impact humain, par rapport aux habitats complètement sauvages. Cela veut dire que plus les humains perturbent l'environnement (routes, infrastructures, déforestation, agriculture, plantations...), moins les chimpanzés ont des comportements spécifiques. Par exemple, les chercheurs ont observé des régions où les grands singes ne cassaient plus de noix. "C'est très bruyant, les chasseurs pourraient vous repérer", dit à l'AFP Hjalmar Kühl, primatologue à l'Institut Max-Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig, en Allemagne, en guise d'hypothèse pour expliquer ce changement. Autre exemple de comportement potentiellement perdu à cause du danger humain : le jet de pierres contre des arbres, en Guinée-Bissau, qui est une façon de communiquer pour les chimpanzés locaux. Ou bien la pêche d'algues avec des bâtons, pratiquée par des groupes de Guinée, et qui devient risquée si les humains colonisent la zone.

Un patrimoine culturel des chimpanzés

"Nos travaux suggèrent que toute stratégie pour la conservation de la biodiversité devrait aussi inclure la protection de la diversité comportementale des animaux", dit Hjalmar Kühl, un des auteurs principaux de l'étude. Les chercheurs réclament une approche plus intégrative de la conservation. Hjalmar Kühl propose de créer des "sites de patrimoine culturel des chimpanzés", un concept qui pourrait aussi être élargi aux orangs-outans et aux baleines, chez qui une grande diversité culturelle a également été observée.


Source : AFP / Science et Avenir
Crédit : David Tanecek/AP/SIPA

En présence d'êtres humains, les chimpanzés perdent certaines "traditions" notamment dans la communication et la chasse.

Les humains détruisent la diversité culturelle des chimpanzés Actualités

Les humains détruisent la diversité culturelle des chimpanzés

L'activité humaine n'a pas seulement des conséquences sur la population de chimpanzés (Pan troglodytes) - des animaux en danger d'extinction selon l'UICN - ou la détérioration de leur habitat. Elle appauvrit également considérablement leur répertoire comportemental. C'est la triste découverte faite par une équipe internationale de chercheurs qui a publié ses résultats le 7 mars 2019 dans la revue Science.

Une étude compilant une quantité incroyable de données

D'une région à une autre, les comportements des chimpanzés diffèrent un peu comme dans le cas de traditions locales. Tous n'utilisent pas les mêmes outils pour chasser ou creuser par exemple. Certains utilisent des branches pour récupérer des termites ou des fourmis, d'autres creusent le sol pour trouver du miel souterrain. Des groupes ont appris à casser des noix. Ils communiquent aussi différemment. Les scientifiques appellent cela de la diversité culturelle, comme chez les humains, car celle-ci résulte d'un apprentissage social.

Pour évaluer les effets de la présence humaine sur cette culture, l'équipe a étudié 144 communautés de chimpanzés dans 17 pays de l'Afrique équatoriale où ils vivent, observant en particulier 31 comportements qui ne sont pas innés dans l'espèce et varient d'un groupe à l'autre, dans les forêts tropicales et savanes arborées qui sont leur habitat naturel. Les chercheurs ont utilisé des études existantes et complété avec leurs propres observations de terrain sur 46 communautés depuis neuf ans. Jamais, disent-ils, de telles données n'avaient été compilées sur les comportements des chimpanzés ; jusqu'à présent, les scientifiques se concentraient sur la perte de diversité génétique, ou la baisse de population à cause de l'homme.

Des comportements qui deviennent risqués en présence d'humains

Leurs résultats sont frappants. La diversité comportementale des chimpanzés est réduite de 88% dans les zones avec le plus fort impact humain, par rapport aux habitats complètement sauvages. Cela veut dire que plus les humains perturbent l'environnement (routes, infrastructures, déforestation, agriculture, plantations...), moins les chimpanzés ont des comportements spécifiques. Par exemple, les chercheurs ont observé des régions où les grands singes ne cassaient plus de noix. "C'est très bruyant, les chasseurs pourraient vous repérer", dit à l'AFP Hjalmar Kühl, primatologue à l'Institut Max-Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig, en Allemagne, en guise d'hypothèse pour expliquer ce changement. Autre exemple de comportement potentiellement perdu à cause du danger humain : le jet de pierres contre des arbres, en Guinée-Bissau, qui est une façon de communiquer pour les chimpanzés locaux. Ou bien la pêche d'algues avec des bâtons, pratiquée par des groupes de Guinée, et qui devient risquée si les humains colonisent la zone.

Un patrimoine culturel des chimpanzés

"Nos travaux suggèrent que toute stratégie pour la conservation de la biodiversité devrait aussi inclure la protection de la diversité comportementale des animaux", dit Hjalmar Kühl, un des auteurs principaux de l'étude. Les chercheurs réclament une approche plus intégrative de la conservation. Hjalmar Kühl propose de créer des "sites de patrimoine culturel des chimpanzés", un concept qui pourrait aussi être élargi aux orangs-outans et aux baleines, chez qui une grande diversité culturelle a également été observée.


Source : AFP / Science et Avenir
Crédit : David Tanecek/AP/SIPA

En présence d'êtres humains, les chimpanzés perdent certaines "traditions" notamment dans la communication et la chasse.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités