Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

La France prépare sa sortie de la production d’hydrocarbures
Actualités

La France prépare sa sortie de la production d’hydrocarbures

Le gouvernement présente mercredi un projet de loi pour interdire à terme la production d’hydrocarbures en France, une mesure essentiellement symbolique saluée par les écologistes mais qui suscite la colère des industriels.

Le « projet de loi relatif à l’interdiction de l’exploitation des hydrocarbures », qui sera présenté par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, doit graver dans le marbre des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

Le gouvernement veut « amorcer la sortie progressive de la production d’hydrocarbures sur le territoire français à l’horizon 2040 », selon des documents qui ont été présentés récemment au conseil national de la transition écologique (CNTE).

Concrètement, il n’attribuera plus de nouveaux permis d’exploration et ne renouvellera pas les concessions d’exploitation existantes.

La France veut ainsi décourager l’utilisation de ces hydrocarbures, qui dégagent des gaz à effet de serre lors de leur utilisation, afin de rester dans les objectifs de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique.

La mesure est aussi destinée à limiter les risques de pollution, notamment en mer, en cas d’accident.

Concernant les hydrocarbures dits non conventionnels (comme le gaz de schiste), leur exploration et exploitation par la technique de fracturation hydraulique – la seule disponible à ce jour – avait déjà été interdite en 2011.

Mais la loi leur fermera désormais définitivement la porte en précisant que l’interdiction se pose « quelle que soit la technique utilisée ».

Il existe toutefois une exception parmi les nouvelles règles: le gaz de mine (grisou) continuera à être capté pour des raisons de sécurité et de protection de l’environnement: il est très dangereux car explosif et il contribue fortement au réchauffement climatique.

Le gouvernement veut aussi donner le temps aux entreprises du secteur pour qu’elles s’adaptent, en permettant la prolongation des permis exclusifs de recherche déjà attribués et le premier octroi d’une concession d’exploitation dans la foulée d’une éventuelle découverte.

Le projet de loi provoque malgré tout la colère du secteur pétrolier. « C’est un projet symbolique, politique, et qui ne présente que des inconvénients pour le pays », juge Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP).

« Il n’aura aucun impact sur la consommation de pétrole et conduira à augmenter les émissions de gaz à effet de serre puisque ce qu’on ne produit pas en France, il faudra l’importer », souligne-t-il.

Les associations écologistes se réjouissent en revanche de ces mesures. « Ce dossier porte un message politique important. Il y a là un signal, et on est satisfait », réagit Michel Dubromel, président de France nature environnement (FNE).

« Ce qui nous semble important est de préparer la transition. Et 2040, cela permet aux acteurs économiques et sociaux de se préparer », estime-t-il.

Actuellement, 63 concessions d’hydrocarbures sont en cours de validité, concentrées dans les bassins parisien et aquitain.

La France n’a produit que 815.000 tonnes de pétrole l’an dernier, soit environ 1% de sa consommation. Le canadien Vermilion est le principal producteur du pays mais la France importe massivement son pétrole comme son gaz.

Le seul gisement d’importance a fermé: c’était celui de gaz à Lacq (Pyrénées-Atlantiques), découvert dans les années 50 et exploité jusqu’à il y a quelques années.

« La France n’est pas un grand pays en matière pétrolière et gazière », relève Francis Perrin, chercheur associé à l’OCP Policy Center (Rabat).

Du coup, sa décision « ne va pas changer la face du monde et les équilibres énergétiques mondiaux », juge-t-il.

En revanche, les compagnies pétrolières avaient porté leurs espoirs vers l’outre-mer. « Il y a un point d’interrogation sur la Guyane », indique Francis Perrin.

La société britannique Tullow Oil avait trouvé du pétrole en 2011 au large du département français mais les puits d’appréciation forés par la suite se sont avérés décevants.

La découverte a toutefois soulevé l’espoir des compagnies pétrolières – et les craintes des écologistes. D’autant que le géant américain ExxonMobil a fait des découvertes géantes au Guyana, un pays voisin.
 

Source : AFP
Crédit : AFP/Archives JODY AMIET

Une plateforme pétrolière de la société britannique Tullow Oil au large du département français la Guyane.

La France prépare sa sortie de la production d’hydrocarbures Actualités

La France prépare sa sortie de la production d’hydrocarbures

Le gouvernement présente mercredi un projet de loi pour interdire à terme la production d’hydrocarbures en France, une mesure essentiellement symbolique saluée par les écologistes mais qui suscite la colère des industriels.

Le « projet de loi relatif à l’interdiction de l’exploitation des hydrocarbures », qui sera présenté par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, doit graver dans le marbre des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

Le gouvernement veut « amorcer la sortie progressive de la production d’hydrocarbures sur le territoire français à l’horizon 2040 », selon des documents qui ont été présentés récemment au conseil national de la transition écologique (CNTE).

Concrètement, il n’attribuera plus de nouveaux permis d’exploration et ne renouvellera pas les concessions d’exploitation existantes.

La France veut ainsi décourager l’utilisation de ces hydrocarbures, qui dégagent des gaz à effet de serre lors de leur utilisation, afin de rester dans les objectifs de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique.

La mesure est aussi destinée à limiter les risques de pollution, notamment en mer, en cas d’accident.

Concernant les hydrocarbures dits non conventionnels (comme le gaz de schiste), leur exploration et exploitation par la technique de fracturation hydraulique – la seule disponible à ce jour – avait déjà été interdite en 2011.

Mais la loi leur fermera désormais définitivement la porte en précisant que l’interdiction se pose « quelle que soit la technique utilisée ».

Il existe toutefois une exception parmi les nouvelles règles: le gaz de mine (grisou) continuera à être capté pour des raisons de sécurité et de protection de l’environnement: il est très dangereux car explosif et il contribue fortement au réchauffement climatique.

Le gouvernement veut aussi donner le temps aux entreprises du secteur pour qu’elles s’adaptent, en permettant la prolongation des permis exclusifs de recherche déjà attribués et le premier octroi d’une concession d’exploitation dans la foulée d’une éventuelle découverte.

Le projet de loi provoque malgré tout la colère du secteur pétrolier. « C’est un projet symbolique, politique, et qui ne présente que des inconvénients pour le pays », juge Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP).

« Il n’aura aucun impact sur la consommation de pétrole et conduira à augmenter les émissions de gaz à effet de serre puisque ce qu’on ne produit pas en France, il faudra l’importer », souligne-t-il.

Les associations écologistes se réjouissent en revanche de ces mesures. « Ce dossier porte un message politique important. Il y a là un signal, et on est satisfait », réagit Michel Dubromel, président de France nature environnement (FNE).

« Ce qui nous semble important est de préparer la transition. Et 2040, cela permet aux acteurs économiques et sociaux de se préparer », estime-t-il.

Actuellement, 63 concessions d’hydrocarbures sont en cours de validité, concentrées dans les bassins parisien et aquitain.

La France n’a produit que 815.000 tonnes de pétrole l’an dernier, soit environ 1% de sa consommation. Le canadien Vermilion est le principal producteur du pays mais la France importe massivement son pétrole comme son gaz.

Le seul gisement d’importance a fermé: c’était celui de gaz à Lacq (Pyrénées-Atlantiques), découvert dans les années 50 et exploité jusqu’à il y a quelques années.

« La France n’est pas un grand pays en matière pétrolière et gazière », relève Francis Perrin, chercheur associé à l’OCP Policy Center (Rabat).

Du coup, sa décision « ne va pas changer la face du monde et les équilibres énergétiques mondiaux », juge-t-il.

En revanche, les compagnies pétrolières avaient porté leurs espoirs vers l’outre-mer. « Il y a un point d’interrogation sur la Guyane », indique Francis Perrin.

La société britannique Tullow Oil avait trouvé du pétrole en 2011 au large du département français mais les puits d’appréciation forés par la suite se sont avérés décevants.

La découverte a toutefois soulevé l’espoir des compagnies pétrolières – et les craintes des écologistes. D’autant que le géant américain ExxonMobil a fait des découvertes géantes au Guyana, un pays voisin.
 

Source : AFP
Crédit : AFP/Archives JODY AMIET

Une plateforme pétrolière de la société britannique Tullow Oil au large du département français la Guyane.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute-Provence

20 mai
RANDONNÉE VTT "LA JARLANDINE"

Randonnées en VTT sur la montagne de Lure ouvert à tous, dans un département avec 5000 km d’itinéraires balisés, 240 circuits, mais aussi 3 Grandes Traversées VTT, testées et approuvées par la presse VTT nationale et internationale. Tarif spécial pour les hébergements au camping Sunêlia l’Hippocampe à Volonne.

Ville de Château-Arnoux-Saint-Auban
Hôtel de Ville
1 rue Victorin Maurel
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 33 20 00
http://www.chateau-arnoux-saint-auban.fr


3 au 7 août
CORSO DE LA LAVANDE

Au pays des champs de lavande, très joli Corso de fleurs avec des parades de jour et de nuit, animations musicales, marché artisanale, feu d’artifice.

Comité des fêtes
1 boulevard Martin Bret
04000 Digne-les-Bains
06 34 41 86 29
www.cdf-dignelesbains.fr


30 juin au 6 juillet
CHAMPIONNAT DE PARAPENTE OZONE

Compétition amicale de parapente entre les différents pilotes mondiaux et expérimentés, avec des vols dans une zone magnifique au départ de la montagne de Chabre dans la Vallée de la Méouge !

Montagne de Chabre
Châteauneuf de Chabre
05300 Val Buëch-Méouge
04 92 65 09 38


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


42 - LOIRE

10 janvier au 31 mai
EXPOSITION "FIBRES"

L'exposition présente l'origine, les caractéritstiques et l'utilisation de fibres végétales, animales et synthétiques que l'on retrouve dans l'industrie textile et au quotidien.
Une section consacrée à l'utilisation de fibres diverses dans la création artistiques présente des oeuvres d'Anne Mangeot et Ghislaine Berlier Garcia.

La Maison du Passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


50 - MANCHE

5 février au 31 août
EXPOSITION "SCIENCES EXTRAORDINAIRES"

"Des récits de Jules Verne aux mondes de demain". Une exposition entièrement consacrée à l’auteur et sa vision de l’univers futuriste.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


18 et 19 juillet
FESTIVAL DE FUSÉES À EAU

Venez fabriquez la plus belle fusée et surtout la plus rapide !
•Ateliers de construction de fusées à eau en continu pour toute la famille
•Décollages de vos fusées dans le parc paysager

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


3 août
NUIT DES ÉTOILES

A l’occasion de cette soirée exceptionnelle, les visiteurs découvriront gratuitement les mystères de la voûte céleste dès 20h et tout au long de la soirée. De nombreuses animations adaptées à chaque public, ponctueront cette soirée. Des ateliers spécialement adaptés au jeune public et aux familles seront proposés.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


70 - Haute-Saône

3 avril au 30 septembre
EXPOSITION « MARTIN LUTHER KING »

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
25 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
http://www.maisondelanegritude.fr


83 - Var

17 et 18 mars
5ÈME JOURNÉES DES PLANTES RARES ET DE COLLECTION
Domaine d’Orvès, jardin remarquable

Le Domaine d’Orvès
71 avenue de la Libération (D46)
83160 La-Valette-du-Var
04 94 20 53 25
www.domainedorves.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités