Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Glyphosate : une agence européenne a copié-collé un rapport de Monsanto
Actualités

Glyphosate : une agence européenne a copié-collé un rapport de Monsanto

L'agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a défendu vendredi son rapport sur le glyphosate, un herbicide controversé, réfutant les informations de presse l'accusant d'avoir reproduit des arguments des fabricants de pesticides, parmi lesquels le groupe américain Monsanto.

"Ces affirmations sont encore une nouvelle tentative de créer des doutes sur l'évaluation faite par" les experts de l'UE, a réagi l'agence qui a son siège en Italie, dont le rapport a servi de base à la Commission européenne pour recommander la ré-autorisation du glyphosate pour 10 ans dans l'UE. Les quotidiens italien La Stampa et britannique The Guardian ainsi que la radio française RMC assurent vendredi qu'une partie cruciale du rapport de l'Efsa semble un copier/coller d'un document déposé en 2012 par Monsanto au nom de la "Glyphosate Task Force", un consortium d'entreprises commercialisant des produits à base de glyphosate en Europe. "Les sections du rapport de l'Efsa qui réexaminent les études publiées sur l'impact potentiel du glyphosate sur la santé humaine sont copiées, quasiment mot pour mot, sur le dossier présenté par Monsanto", écrit La Stampa. "Ce sont 100 pages sur environ 4.300 dans le rapport final, mais il s'agit des sections les plus controversées et au centre de l'âpre débat de ces derniers mois", souligne ce quotidien italien. Il s'agit d'une "incompréhension du contexte et du contenu des documents publiés", a répondu l'agence européenne. Selon elle, les documents que mentionnent les médias ne font pas partie du rapport de l'Efsa, mais des notes fournies par l'Etat membre rapporteur auprès de l'agence dans ce dossier. Par ailleurs, les références à la Glyphosate Task Force "sont des extraits" d'études "disponibles" et "des références" à ces études, soumis par les candidats au renouvellement de la licence du glyphosate, clairement identifiés en tant que tels, a poursuivi l'Efsa.

L'EFSA accusée de biaiser son évaluation

L'évaluation scientifique de la dangerosité du glyphosate fait l'objet d'une polémique, plusieurs ONG ainsi que des scientifiques accusant les agences européennes d'évaluation "biaisée". En juin, des députés européens avaient de leur côté interpellé la Commission sur l'indépendance des études scientifiques sur lesquelles elle s'est fondée pour proposer un renouvellement de l'autorisation de la substance. Le glyphosate reste classé "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ, OMS). "La conclusion de l'Efsa et de l'Echa (l'agence européenne des produits chimiques, ndlr) selon laquelle le glyphosate ne devrait pas être classé comme cancérogène est en ligne avec les conclusions de nombreux autres autorités de régulation, à la fois dans et en dehors de l'UE", a affirmé vendredi une porte-parole de la Commission. La licence européenne du glyphosate, qui entre en particulier dans la composition du Roundup, le produit phare de Monsanto, expire fin 2017 et le débat sur son renouvellement fait rage au sein de l'UE. La Commission a affirmé à plusieurs reprises qu'elle souhaitait que la décision revienne aux Etats membres, qui doivent se prononcer avant la fin de l'année pour ou contre dans un vote à la majorité qualifiée. Une prochaine réunion du comité chargé du dossier au sein duquel siègent les représentants des Etats membres est prévue pour le 5-6 octobre (bien : 5-6), mais l'ordre du jour est encore à confirmer. Pour l'heure, aucun vote n'est programmé. La France a annoncé fin août qu'elle voterait contre.
 

Source : Ouest France
Crédit : Jean-Michel NIESTER

Dans une jardinerie, le rayon des pulvérisateurs et des désherbants, avec notamment, le célèbre Roundup de Monsanto, à base de glyphosate.

Glyphosate : une agence européenne a copié-collé un rapport de Monsanto Actualités

Glyphosate : une agence européenne a copié-collé un rapport de Monsanto

L'agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a défendu vendredi son rapport sur le glyphosate, un herbicide controversé, réfutant les informations de presse l'accusant d'avoir reproduit des arguments des fabricants de pesticides, parmi lesquels le groupe américain Monsanto.

"Ces affirmations sont encore une nouvelle tentative de créer des doutes sur l'évaluation faite par" les experts de l'UE, a réagi l'agence qui a son siège en Italie, dont le rapport a servi de base à la Commission européenne pour recommander la ré-autorisation du glyphosate pour 10 ans dans l'UE. Les quotidiens italien La Stampa et britannique The Guardian ainsi que la radio française RMC assurent vendredi qu'une partie cruciale du rapport de l'Efsa semble un copier/coller d'un document déposé en 2012 par Monsanto au nom de la "Glyphosate Task Force", un consortium d'entreprises commercialisant des produits à base de glyphosate en Europe. "Les sections du rapport de l'Efsa qui réexaminent les études publiées sur l'impact potentiel du glyphosate sur la santé humaine sont copiées, quasiment mot pour mot, sur le dossier présenté par Monsanto", écrit La Stampa. "Ce sont 100 pages sur environ 4.300 dans le rapport final, mais il s'agit des sections les plus controversées et au centre de l'âpre débat de ces derniers mois", souligne ce quotidien italien. Il s'agit d'une "incompréhension du contexte et du contenu des documents publiés", a répondu l'agence européenne. Selon elle, les documents que mentionnent les médias ne font pas partie du rapport de l'Efsa, mais des notes fournies par l'Etat membre rapporteur auprès de l'agence dans ce dossier. Par ailleurs, les références à la Glyphosate Task Force "sont des extraits" d'études "disponibles" et "des références" à ces études, soumis par les candidats au renouvellement de la licence du glyphosate, clairement identifiés en tant que tels, a poursuivi l'Efsa.

L'EFSA accusée de biaiser son évaluation

L'évaluation scientifique de la dangerosité du glyphosate fait l'objet d'une polémique, plusieurs ONG ainsi que des scientifiques accusant les agences européennes d'évaluation "biaisée". En juin, des députés européens avaient de leur côté interpellé la Commission sur l'indépendance des études scientifiques sur lesquelles elle s'est fondée pour proposer un renouvellement de l'autorisation de la substance. Le glyphosate reste classé "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ, OMS). "La conclusion de l'Efsa et de l'Echa (l'agence européenne des produits chimiques, ndlr) selon laquelle le glyphosate ne devrait pas être classé comme cancérogène est en ligne avec les conclusions de nombreux autres autorités de régulation, à la fois dans et en dehors de l'UE", a affirmé vendredi une porte-parole de la Commission. La licence européenne du glyphosate, qui entre en particulier dans la composition du Roundup, le produit phare de Monsanto, expire fin 2017 et le débat sur son renouvellement fait rage au sein de l'UE. La Commission a affirmé à plusieurs reprises qu'elle souhaitait que la décision revienne aux Etats membres, qui doivent se prononcer avant la fin de l'année pour ou contre dans un vote à la majorité qualifiée. Une prochaine réunion du comité chargé du dossier au sein duquel siègent les représentants des Etats membres est prévue pour le 5-6 octobre (bien : 5-6), mais l'ordre du jour est encore à confirmer. Pour l'heure, aucun vote n'est programmé. La France a annoncé fin août qu'elle voterait contre.
 

Source : Ouest France
Crédit : Jean-Michel NIESTER

Dans une jardinerie, le rayon des pulvérisateurs et des désherbants, avec notamment, le célèbre Roundup de Monsanto, à base de glyphosate.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - COTES-D'OR

Du 8 avril 2017 au 7 janvier 2018
"SAUVAGES"

Lynx boréal, Ours brun, Loup gris, Renard roux et Loutre d'Europe.
Cette nouvelle exposition propose une mise en scène originale adaptée à un public familial. De nombreuses illustrations, schémas, spécimens naturalisés, pièces archéologiques et ostéologiques, témoignages d’experts… apportent des éléments objectifs, de façon claire et synthétique sur ces cinq Mammifères Carnivores. Le visiteur pourra ainsi, en toute connaissance de cause, avoir un avis éclairé sur la place qu’il serait prêt à leur laisser.

Jardin des sciences
Avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville (Parc de l’Arquebuse)
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


40 - LANDES

Du 15 avril au 26 novembre

"L'ART DES CHASSEURS PRÉHISTORIQUES"

A travers cette exposition, la Maison de la Dame propose de découvrir toutes les facettes de l'art des chasseurs préhistoriques.

La Maison de la Dame de Brassempouy
404 rue du Musée
40330 Brassempouy
05 58 89 21 73
www.prehistoire-brassempouy.fr


70 - HAUTE-SAONE

Du 29 septembre au 22 décembre
"LA SÉGRÉGATION ET LA GLOIRE, LES SOLDATS NOIRS-AMÉRICAINS AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE"

Cette exposition traite de l’engagement des noirs-américains dans la 1ère guerre mondiale. Ces derniers bien que libérés de l’esclavage en 1865 subissaient alors des discriminations économiques et sociales auxquelles s’ajoutaient dans les états du Sud des Etats-Unis, la ségrégation raciale.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
24 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
www.maisondelanegritude.fr


74 - HAUTE-SAVOIE

Jusqu'au 31 décembre 2018
EXPOSITION TEMPORAIRE
"Sibérie centrale et orientale"

Muséum des Papillons
et Insectes du Château de Faverges

293 chemin de la Vie Plaine
74210 Faverges
07 78 41 33 51
www.museum-faverges.com


81 - TARN

Du 1er décembre au 31 janvier 2018
FESTIVAL DES LANTERNES
Féérie des lumières d'Asie

Chaque soir à la tombée de la nuit, la féérie des lanternes chinoises illumine le site classé du parc Foucaud.
Autour du château, sous les arbres millénaires ornés de lumière, dans les bassins et pièces d'eau, vingt tableaux se succèdent entre pagodes, temples asiatiques, animaux fantastiques, nénuphars et autres pandas.

Parc de Foucaud
Avenue Dom Vaysette
81600 Gaillac
https://festivaldeslanternes-gaillac.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités