Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Du carburant à partir de la lumière du Soleil
Actualités

Du carburant à partir de la lumière du Soleil

L'article qui paraît ce lundi 17 juillet 2017 dans Nature a tout pour exciter. Ses coauteurs Heng Rao, Luciana C. Schmidt, Julien Bonin et Marc Robert du laboratoire d'électrochimie moléculaire de l'université Paris-Diderot – Sorbonne Paris-Cité y démontrent comment, sans autre apport d'énergie que la lumière solaire, à pression et température ambiantes, la molécule de dioxyde de carbone (CO2) subit une transformation radicale pour donner du méthane (CH4). “Il s'agit de recherche fondamentale, mais ce que nous avons mis en évidence est prometteur, expliquent Julien Bonin et Marc Robert. Nous avons mis au point un système liquide à plusieurs composants dans lequel le CO2 dissous se transforme progressivement en méthane grâce à la lumière solaire et à une molécule à base de fer qui permet d'accélérer la réaction.” Cette découverte emprunte beaucoup au biomimétisme puisque les chercheurs avouent s'être inspirés du rôle du fer comme constituant de l'hémoglobine permettant aux globules rouges de transporter l'oxygène dans le sang.

Une découverte qui ouvre la voie au recyclage du CO2

Les phénomènes chimiques en jeu ont de quoi dérouter surtout quand on sait que le CO2 est particulièrement inerte et réfractaire à toute transformation. Ici pourtant, celui-ci se sépare de ses atomes d'oxygène pour prendre des atomes d'hydrogène. “Ces derniers sont présents dans la solution sous forme de petites quantités d'eau (H2O) mais peuvent aussi être issus d'une amine, un composé chimique qui intervient ici comme cocatalyseur”, poursuivent Julien Bonin et Marc Robert. Le processus est encore loin d'être compris dans ses moindres détails. Les chercheurs ont pu décrire la première étape du processus, celle où le CO2 perd un atome d'oxygène pour former du monoxyde de carbone (CO).

“Notre travail va désormais consister à comprendre comment la deuxième liaison carbone-oxygène est rompue et comment viennent se lier quatre atomes d'hydrogène au carbone”, poursuivent les chercheurs. Ce n'est qu'à partir d'une connaissance approfondie des phénomènes mis en jeu qu'on pourra espérer contrôler et réaliser à plus grande échelle une réaction qui, actuellement, se déroule dans l'équivalent d'un verre à eau.

Malgré tout, l'article de ce jour a tout du départ d'une nouvelle histoire énergétique, le point zéro d'une révolution dans la façon de concevoir les carburants. Car on peut désormais rêver à une économie circulaire à grande échelle. Le CO2 est en effet un gaz à effet de serre émis en grande quantité par les activités humaines et à l'origine du réchauffement climatique en cours. Ses usages industriels sont limités, mais si demain il devait servir de base à la fabrication de gaz utilisable aussi bien dans l'industrie que dans les transports, alors se mettrait en place un circuit de recyclage idéal. Le CO2 émis par le CH4 consommé dans les moteurs serait ainsi réutilisé pour faire du carburant, et ce sans qu'il soit besoin d'une source d'énergie autre que la simple lumière du soleil.
 

Source : Sciences et Avenir

Du carburant à partir de la lumière du Soleil Actualités

Du carburant à partir de la lumière du Soleil

L'article qui paraît ce lundi 17 juillet 2017 dans Nature a tout pour exciter. Ses coauteurs Heng Rao, Luciana C. Schmidt, Julien Bonin et Marc Robert du laboratoire d'électrochimie moléculaire de l'université Paris-Diderot – Sorbonne Paris-Cité y démontrent comment, sans autre apport d'énergie que la lumière solaire, à pression et température ambiantes, la molécule de dioxyde de carbone (CO2) subit une transformation radicale pour donner du méthane (CH4). “Il s'agit de recherche fondamentale, mais ce que nous avons mis en évidence est prometteur, expliquent Julien Bonin et Marc Robert. Nous avons mis au point un système liquide à plusieurs composants dans lequel le CO2 dissous se transforme progressivement en méthane grâce à la lumière solaire et à une molécule à base de fer qui permet d'accélérer la réaction.” Cette découverte emprunte beaucoup au biomimétisme puisque les chercheurs avouent s'être inspirés du rôle du fer comme constituant de l'hémoglobine permettant aux globules rouges de transporter l'oxygène dans le sang.

Une découverte qui ouvre la voie au recyclage du CO2

Les phénomènes chimiques en jeu ont de quoi dérouter surtout quand on sait que le CO2 est particulièrement inerte et réfractaire à toute transformation. Ici pourtant, celui-ci se sépare de ses atomes d'oxygène pour prendre des atomes d'hydrogène. “Ces derniers sont présents dans la solution sous forme de petites quantités d'eau (H2O) mais peuvent aussi être issus d'une amine, un composé chimique qui intervient ici comme cocatalyseur”, poursuivent Julien Bonin et Marc Robert. Le processus est encore loin d'être compris dans ses moindres détails. Les chercheurs ont pu décrire la première étape du processus, celle où le CO2 perd un atome d'oxygène pour former du monoxyde de carbone (CO).

“Notre travail va désormais consister à comprendre comment la deuxième liaison carbone-oxygène est rompue et comment viennent se lier quatre atomes d'hydrogène au carbone”, poursuivent les chercheurs. Ce n'est qu'à partir d'une connaissance approfondie des phénomènes mis en jeu qu'on pourra espérer contrôler et réaliser à plus grande échelle une réaction qui, actuellement, se déroule dans l'équivalent d'un verre à eau.

Malgré tout, l'article de ce jour a tout du départ d'une nouvelle histoire énergétique, le point zéro d'une révolution dans la façon de concevoir les carburants. Car on peut désormais rêver à une économie circulaire à grande échelle. Le CO2 est en effet un gaz à effet de serre émis en grande quantité par les activités humaines et à l'origine du réchauffement climatique en cours. Ses usages industriels sont limités, mais si demain il devait servir de base à la fabrication de gaz utilisable aussi bien dans l'industrie que dans les transports, alors se mettrait en place un circuit de recyclage idéal. Le CO2 émis par le CH4 consommé dans les moteurs serait ainsi réutilisé pour faire du carburant, et ce sans qu'il soit besoin d'une source d'énergie autre que la simple lumière du soleil.
 

Source : Sciences et Avenir

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute-Provence

20 mai
RANDONNÉE VTT "LA JARLANDINE"

Randonnées en VTT sur la montagne de Lure ouvert à tous, dans un département avec 5000 km d’itinéraires balisés, 240 circuits, mais aussi 3 Grandes Traversées VTT, testées et approuvées par la presse VTT nationale et internationale. Tarif spécial pour les hébergements au camping Sunêlia l’Hippocampe à Volonne.

Ville de Château-Arnoux-Saint-Auban
Hôtel de Ville
1 rue Victorin Maurel
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 33 20 00
http://www.chateau-arnoux-saint-auban.fr


3 au 7 août
CORSO DE LA LAVANDE

Au pays des champs de lavande, très joli Corso de fleurs avec des parades de jour et de nuit, animations musicales, marché artisanale, feu d’artifice.

Comité des fêtes
1 boulevard Martin Bret
04000 Digne-les-Bains
06 34 41 86 29
www.cdf-dignelesbains.fr


30 juin au 6 juillet
CHAMPIONNAT DE PARAPENTE OZONE

Compétition amicale de parapente entre les différents pilotes mondiaux et expérimentés, avec des vols dans une zone magnifique au départ de la montagne de Chabre dans la Vallée de la Méouge !

Montagne de Chabre
Châteauneuf de Chabre
05300 Val Buëch-Méouge
04 92 65 09 38


30 - GARD

14 avril au 1er mai
"VENEZ VOLER DANS LA GROTTE DE LA SALAMANDRE"

Vivez une expérience extraordinaire : voler en ballon dans une énorme caverne… Embarquer dans l’’Aéroplume, un ballon plus léger que l’’air, mu par la force humaine.

Grotte de la Salamandre
30430 Méjannes le Clap
04 66 600 600
www.grottedelasalamandre.com


42 - LOIRE

10 janvier au 31 mai
EXPOSITION "FIBRES"

L'exposition présente l'origine, les caractéritstiques et l'utilisation de fibres végétales, animales et synthétiques que l'on retrouve dans l'industrie textile et au quotidien.
Une section consacrée à l'utilisation de fibres diverses dans la création artistiques présente des oeuvres d'Anne Mangeot et Ghislaine Berlier Garcia.

La Maison du Passementier
20 rue Victor Hugo
42650 Saint-Jean-Bonnefonds
04 77 95 09 82
www.ville-st-jean-bonnefonds.fr/-maisondupassementier-


50 - MANCHE

5 février au 31 août
EXPOSITION "SCIENCES EXTRAORDINAIRES"

"Des récits de Jules Verne aux mondes de demain". Une exposition entièrement consacrée à l’auteur et sa vision de l’univers futuriste.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


18 et 19 juillet
FESTIVAL DE FUSÉES À EAU

Venez fabriquez la plus belle fusée et surtout la plus rapide !
•Ateliers de construction de fusées à eau en continu pour toute la famille
•Décollages de vos fusées dans le parc paysager

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


3 août
NUIT DES ÉTOILES

A l’occasion de cette soirée exceptionnelle, les visiteurs découvriront gratuitement les mystères de la voûte céleste dès 20h et tout au long de la soirée. De nombreuses animations adaptées à chaque public, ponctueront cette soirée. Des ateliers spécialement adaptés au jeune public et aux familles seront proposés.

Planétarium Ludiver
1700 rue de la Libération
Tonneville - 50460 La Hague
02 33 78 13 80
www.ludiver.com


70 - Haute-Saône

3 avril au 30 septembre
EXPOSITION « MARTIN LUTHER KING »

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme
25 Grande Rue
70290 Champagney
03 84 23 25 45
http://www.maisondelanegritude.fr


83 - Var

17 et 18 mars
5ÈME JOURNÉES DES PLANTES RARES ET DE COLLECTION
Domaine d’Orvès, jardin remarquable

Le Domaine d’Orvès
71 avenue de la Libération (D46)
83160 La-Valette-du-Var
04 94 20 53 25
www.domainedorves.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités