Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Donald Trump: un coup dur pour la lutte contre le réchauffement climatique
Actualités

Donald Trump: un coup dur pour la lutte contre le réchauffement climatique

Un résultat qui fait tousser bien des ONG et autres défenseurs de l’environnement. Le nouveau président des Etats-Unis a multiplié les preuves pendant cette campagne que l’environnement était le cadet de ses soucis. L’élection de Donald Trump fait donc craindre un avenir bien gris pour le deuxième pays le plus pollueur du monde… et surtout la planète entière.

Le réchauffement, un « canular des Chinois »

C’est simple, pour le nouveau président des Etats-Unis, le changement climatique n’existe pas. Les ouragans, inondations, vagues de froid et autres tsunamis ? Rien de nouveau sous le soleil, répondait le candidat : « Ça a toujours été comme ça, le temps change, il y a des tempêtes, de la pluie, et des belles journées. » Voire pire : le changement climatique un « canular créé par et pour les Chinois afin de rendre l’industrie manufacturière américaine non compétitive », avait avancé le milliardaire en 2015.

Se retirer de l’accord de Paris ?

S’il est hasardeux d’imaginer l’avenir de la planète sous l’ère Trump, on peut avancer que le nouveau président américain ne sera pas un militant vert… Il avait ainsi assuré pendant la campagne : « Je vais annuler l’accord de Paris sur le climat. ». Un accord entré en vigueur vendredi dernier.

Mais Ségolène Royal se veut rassurante : non, Donald Trump ne pourra décider seul de quitter l’accord. « L’accord de Paris dit lui-même que pendant trois ans on ne peut pas en sortir », a expliqué la ministre de l’Environnement au micro de RTL.

Mais selon le conseiller énergie de Trump,interrogé le 25 octobre en Virginie, le président a déjà bâti une stratégie : il devrait présenter le texte de l’accord au Sénat. Qui ne le ratifierait pas. Et Trump pourrait alors annoncer que les États-Unis se retirent du processus.

Mais pour Nicholas Dungan, directeur de recherche à l’Institut des Relations internationales et stratégiques (IRIS), il n’aura même pas à se donner cette peine. « L’accord de Paris n’est pas un traité, rappelle ce spécialiste des Etats-Unis. Il n’a ni valeur juridique, ni sanction. Donald Trump n’a pas besoin d’y renoncer, il suffit de ne pas respecter ses engagements. » Une mauvaise nouvelle, donc, pour tous ceux qui voyaient dans cet accord de Paris une avancée.

Développer les énergies fossiles

Business avant santé. En janvier dernier, Trump affirmait même vouloir supprimer les subventions données à l’agence de protection de l’environnement américaine (EPA), une structure indépendante qui vise à étudier et protéger la nature et la santé des citoyens des États-Unis. Avec pour argument, à nouveau, que cette structure agit comme « un obstacle à la croissance et à l’emploi ».

Logiquement, il n’a pas à cœur de limiter charbon pour développer l’éolien. Pétrole, charbon sont ses marottes. Mais surtout le gaz de schiste, pourtant assez polémique. Il veut lever les restrictions à la production d’énergies fossiles et relancer le projet d’oléoduc Keystone XL.

Même si le nouveua Président n’exclut pas de s’intéresser à la pollution. « La propreté de l’air est un problème pressant. On veut un air et une eau propres. C’est très important pour moi », estimait-il fin 2015. Selon Le Figaro, il pourrait même développer les énergies renouvelables comme « l’éolien et le solaire », même si ce serait à côté des énergies fossiles.

Vraiment tout puissant ?

Nicholas Dungan, spécialiste des Etats-Unis, met en garde : « Certes, Trump n’est pas le choix des pro-environnement. Mais entre ce qu’il a dit pendant la campagne et ce qu’il va faire, il peut y avoir d’immenses différences. D’autant qu’il n’a jamais gouverné quoi que ce soit, si ce n’est son business. C’est trop tôt pour savoir s’il sera sensible aux opinions, aux pressions des autres pays. »

Certes, le président des Etats-Unis a un poids fondamental dans les décisions internationales sur le climat. Mais il devra composer avec la Chambre des représentants et le Sénat, où Républicains et Démocrates ne partagent pas forcément les idées de Trump. Mais également avec des entreprises qui ont déjà adopté des mesures pour limiter la pollution.

Ainsi, Achim Steiner, ex-directeur exécutif du Programme des Nations-Unies, rappelle dans le Sciences et Avenir : « L’économie mondiale a déjà commencé à évoluer vers un futur à bas carbone. Les marchés et les économies vont modérer les choix futurs de la politique américaine d’autant que les entreprises américaines et les investisseurs évaluent ce qui va continuer à rendre l’économie compétitive et investissent déjà dans des infrastructures à bas carbone ».

Et Pascal Canfin, directeur de WWF, nuance la portée des décisions du nouveau président climatoseptique. Dans un billet sur LinkedIn, l’ancien ministre délégué au Développement explique que : « le débat climatique est très polarisé dans le pays entre par exemple des États pétroliers et charbonniers d’un côté et de l’autre la Californie, l’un des leaders mondiaux de la transition énergétique et de la jonction entre économie verte et économie digitale.

Par ailleurs, de nombreuses grandes villes américaines, de Seattle à New York ont pris des décisions positives sur le climat et peuvent les mettre en œuvre quel que soit le gouvernement fédéral. »

 

Source : 20 minutes - Oihana Gabriel
Crédit : Saul Loeb AFP

Donald Trump est assez favorable au charbon comme source d'énergie.

Donald Trump: un coup dur pour la lutte contre le réchauffement climatique Actualités

Donald Trump: un coup dur pour la lutte contre le réchauffement climatique

Un résultat qui fait tousser bien des ONG et autres défenseurs de l’environnement. Le nouveau président des Etats-Unis a multiplié les preuves pendant cette campagne que l’environnement était le cadet de ses soucis. L’élection de Donald Trump fait donc craindre un avenir bien gris pour le deuxième pays le plus pollueur du monde… et surtout la planète entière.

Le réchauffement, un « canular des Chinois »

C’est simple, pour le nouveau président des Etats-Unis, le changement climatique n’existe pas. Les ouragans, inondations, vagues de froid et autres tsunamis ? Rien de nouveau sous le soleil, répondait le candidat : « Ça a toujours été comme ça, le temps change, il y a des tempêtes, de la pluie, et des belles journées. » Voire pire : le changement climatique un « canular créé par et pour les Chinois afin de rendre l’industrie manufacturière américaine non compétitive », avait avancé le milliardaire en 2015.

Se retirer de l’accord de Paris ?

S’il est hasardeux d’imaginer l’avenir de la planète sous l’ère Trump, on peut avancer que le nouveau président américain ne sera pas un militant vert… Il avait ainsi assuré pendant la campagne : « Je vais annuler l’accord de Paris sur le climat. ». Un accord entré en vigueur vendredi dernier.

Mais Ségolène Royal se veut rassurante : non, Donald Trump ne pourra décider seul de quitter l’accord. « L’accord de Paris dit lui-même que pendant trois ans on ne peut pas en sortir », a expliqué la ministre de l’Environnement au micro de RTL.

Mais selon le conseiller énergie de Trump,interrogé le 25 octobre en Virginie, le président a déjà bâti une stratégie : il devrait présenter le texte de l’accord au Sénat. Qui ne le ratifierait pas. Et Trump pourrait alors annoncer que les États-Unis se retirent du processus.

Mais pour Nicholas Dungan, directeur de recherche à l’Institut des Relations internationales et stratégiques (IRIS), il n’aura même pas à se donner cette peine. « L’accord de Paris n’est pas un traité, rappelle ce spécialiste des Etats-Unis. Il n’a ni valeur juridique, ni sanction. Donald Trump n’a pas besoin d’y renoncer, il suffit de ne pas respecter ses engagements. » Une mauvaise nouvelle, donc, pour tous ceux qui voyaient dans cet accord de Paris une avancée.

Développer les énergies fossiles

Business avant santé. En janvier dernier, Trump affirmait même vouloir supprimer les subventions données à l’agence de protection de l’environnement américaine (EPA), une structure indépendante qui vise à étudier et protéger la nature et la santé des citoyens des États-Unis. Avec pour argument, à nouveau, que cette structure agit comme « un obstacle à la croissance et à l’emploi ».

Logiquement, il n’a pas à cœur de limiter charbon pour développer l’éolien. Pétrole, charbon sont ses marottes. Mais surtout le gaz de schiste, pourtant assez polémique. Il veut lever les restrictions à la production d’énergies fossiles et relancer le projet d’oléoduc Keystone XL.

Même si le nouveua Président n’exclut pas de s’intéresser à la pollution. « La propreté de l’air est un problème pressant. On veut un air et une eau propres. C’est très important pour moi », estimait-il fin 2015. Selon Le Figaro, il pourrait même développer les énergies renouvelables comme « l’éolien et le solaire », même si ce serait à côté des énergies fossiles.

Vraiment tout puissant ?

Nicholas Dungan, spécialiste des Etats-Unis, met en garde : « Certes, Trump n’est pas le choix des pro-environnement. Mais entre ce qu’il a dit pendant la campagne et ce qu’il va faire, il peut y avoir d’immenses différences. D’autant qu’il n’a jamais gouverné quoi que ce soit, si ce n’est son business. C’est trop tôt pour savoir s’il sera sensible aux opinions, aux pressions des autres pays. »

Certes, le président des Etats-Unis a un poids fondamental dans les décisions internationales sur le climat. Mais il devra composer avec la Chambre des représentants et le Sénat, où Républicains et Démocrates ne partagent pas forcément les idées de Trump. Mais également avec des entreprises qui ont déjà adopté des mesures pour limiter la pollution.

Ainsi, Achim Steiner, ex-directeur exécutif du Programme des Nations-Unies, rappelle dans le Sciences et Avenir : « L’économie mondiale a déjà commencé à évoluer vers un futur à bas carbone. Les marchés et les économies vont modérer les choix futurs de la politique américaine d’autant que les entreprises américaines et les investisseurs évaluent ce qui va continuer à rendre l’économie compétitive et investissent déjà dans des infrastructures à bas carbone ».

Et Pascal Canfin, directeur de WWF, nuance la portée des décisions du nouveau président climatoseptique. Dans un billet sur LinkedIn, l’ancien ministre délégué au Développement explique que : « le débat climatique est très polarisé dans le pays entre par exemple des États pétroliers et charbonniers d’un côté et de l’autre la Californie, l’un des leaders mondiaux de la transition énergétique et de la jonction entre économie verte et économie digitale.

Par ailleurs, de nombreuses grandes villes américaines, de Seattle à New York ont pris des décisions positives sur le climat et peuvent les mettre en œuvre quel que soit le gouvernement fédéral. »

 

Source : 20 minutes - Oihana Gabriel
Crédit : Saul Loeb AFP

Donald Trump est assez favorable au charbon comme source d'énergie.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

01 - Ain

Du 30  août au 13 septembre

CONCERTS
"LES MUSICALES DU PARC DES OISEAUX"

Des artistes engagés en faveur de la protection de l’environnement et des musiciens de légende viendront fêter les 50 ans du Parc des Oiseaux.
Paul Personne - Zazie - Paolo Comte - Daniel Guichard - Vitaa & Slimane - The Dire Straits Expérience - Ibrahim Maalouf - Maxime Le Forestier - Yannick Noah - Louis Bertignac - Gauvin Sers - La Rue Ketanou.

Parc des Oiseaux
01330 Villars Les Dombes
04 74 98 05 54
www.parcdesoiseaux.com


09 - Ariège

Le 15 février

"FABRIQUE TA FLÈCHE ET TON PROPULSEUR ! "

Au coin du feu, vous vous transformerez en chasseur préhistorique ! Vous fabriquerezune flèche et un propulseur en bois avec les moyens disponibles au néolithique… Le tout se terminera par un bon goûter de chez nous !
Le samedi 15 février 2020 de 14h à 17h30. Sur inscription. 8,50 €/adulte – 7 €/enfant.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


Le 22 février

BALLADE EN RAQUETTE
"À LA DÉCOUVERTE DES TRACES DANS LA NEIGE..."

Venez découvrir la neige autrement. Vous apprendrez à lire la neige, à fabriquer un abri, à allumer un feu dans la neige ou interpréter des traces sur la neige...(Pique-nique tiré du sac).
Le samedi 22 février de 10h à 17h30. Sur inscription. 30 €/adulte & 25 €/enfant à partir de 12 ans. Location de raquettes : 5 €/personne.

Au Pays des Traces
Ferme de Miguet
09190 Saint-Lizier    
05 61 66 47 98
www.paysdestraces.fr


11 - Aude

Le 26 janvier

"L'UNIVERS DES POTIERS"

Plongez dans l'univers des potiers lors d'une visite guidée au musée. Tarif : 5 € / 3 €

Amphoralis
Allée des potiers
11590 Sallèles d’Aude
04 68 46 89 48
www.amphoralis.com


13 - Bouches du Rhône

Du 11 au 19 juin

BALADES EN MER
CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE DE L’UICN

Lors de ce rendez vous, des balades en mer à bord de l'Hélios, la seule vedette à passagers hybride de la compagnie Marseillaise ICARD MARITME, seront organisées par : Le parc National de la Côte Bleue : 10 juin - Le conservatoire du littoral : 11 & 16 juin - Le parc National des Calanques : 15 & 20 juin.

1 quai Marcel Pagnol
13007 Marseille
04 91 330 329
www.iucncongress2020


22 - Côtes d'Armor

Du 15 décembre au 15 mars

EXPOSITION
"FRONDAISONS"
La fabrique d’un maquis de l’Argoat

Le pôle de l'Étang-Neuf présente l'oeuvre de Sophie Zénon, "Frondaisons", la fabrique de l'image d'un maquis de l'Argoat, une exposition de photographies et de vidéos.

Pôle de l'Étang-Neuf
22480 Saint-Connan
02 96 47 17 66
www.etangneufbretagne.com


25 - Doubs

Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
"GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE"

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février

EXPOSITION
"Ensor, Magritte, Alechinsky..."

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


39 - Jura

Du 20 janvier au 2 avril

ATELIERS
"L’ŒIL ET LA MAIN"

Le Musée de la Lunette organise  une visite de l’exposition temporaire « Les lunettes en voient de toutes les couleurs ». Les enfants découvriront l’utilisation de la couleur en lunetterie, ses principes et surtout son design inspirant ! Ils participeront par la suite à un atelier artistique animé par l’une de nos artistes plasticiennes. Cet atelier est à destination des scolaires, de la maternelle au collège.

Musée de la Lunette
Place Jean Jaurès
39400 Morez - Hauts de Bienne
03 84 33 39 30
www.musee-lunette.fr


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


De janvier à mars

SEJOURS SCOLAIRES
"LES 4 ÉLÉMENTS" et "L'AUVERGNE DES NEIGES"

Des tarifs imbattables sur les séjours scolaires pour les mois de janvier, février et mars 2020 ! Séjours à réserver rapidement.

.Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


65 - Hautes-Pyrénées

Le 15 février

EXPÉDITION SOUTERRAINE
"GRAVER ET PEINDRE DANS UNE GROTTE"

Aller au fond d’une grotte pour peindre ou graver n’est pas une chose anodine ! Évoluer sur un sol accidenté, marcher, ramper ou encore escalader des parois dans l’obscurité et l’humidité montre que nos ancêtres prenaient des risques insensés ! Venez vivre un parcours initiatique dans la préhistoire. Réservation obligatoire. A partir de 8 ans.

Grottes préhistoriques de Gargas/Nestplori@
Route départementale 261
65660 Aventignan
https://grottesdegargas.fr


81 - Tarn

Jusqu'au 2 février

EXPOSITION
"PRESQUE"

Emmanuelle Pernet nous présente cette année, au travers d’une vingtaine de des-sins et d’une installation, son travail sur le mouvement et la persistance rétinienne.

Muséum d’histoire naturelle Philadelphe-Thomas
2 place Philadelphe Thomas
81600 Gaillac
05 63 57 36 31
www.ville-gaillac.fr


88 - Vosges

Du 21 au 23 février

SALON DES ANTIQUAIRES ET DE LA BROCANTE VOSGIENNE

35ème salon des antiquaires au Centre des Congrès à Épinal. 70 exposants venant de toute la France seront présents à cette occasion, venez chiner la lampe qui manque à votre salon !

Office de Tourisme
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités