Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Des chirurgiens implantent un organe entier de cochon chez un humain
Actualités

Des chirurgiens implantent un organe entier de cochon chez un humain

C’est une première mondiale qui peut révolutionner la médecine ! Des chirurgiens du centre de santé Langone de l’université de New York sont parvenus à implanter un rein de cochon dans un être humain sans que celui-ci ne rejette l’organe porcin, selon Reuters. Le patient était une personne en mort cérébrale qui devait être déconnectée des systèmes de suppléance vitale qui lui permettaient de rester en vie ; sa famille avait accepté à ce que soit réalisée cette expérience avant le débranchement. Les chirurgiens ont attaché le rein de cochon aux vaisseaux sanguins du patient, mais l’ont gardé à l’extérieur du corps pour pouvoir l’observer avant de le retirer trois jours après. Et non seulement l’organe n’a pas été rejeté par l'organisme du patient, mais il fonctionnait normalement, en produisant une quantité normale d’urine et en normalisant les niveaux sanguins de créatinine, un produit de la déshydratation du muscle qui normalement est éliminé par l’urine.

Un fantasme qui pourrait devenir réalité

La possibilité de pallier le manque de greffons avec des organes provenant des animaux est un fantasme de longue date et l’animal de choix pour ces organes de remplacement est le cochon, en partie grâce à sa physiologie, très semblable à la nôtre. Mais aussi parce que cet animal est déjà très utilisé pour l’industrie de l’alimentation, donc son élevage pour produire des greffons poserait moins de problèmes logistiques et éthiques que d’utiliser des primates, par exemple. Mais pour le moment, toutes les tentatives avaient été arrêtées par le rejet immunitaire entraîné par l’organe porcin, comme cela a été le cas en 1993 lorsqu’une patiente de 26 ans atteinte d’hépatite C a reçu un foie de cochon. Le processus de rejet du greffon a été tellement puissant que la patiente est décédée à peine 34 heures après la greffe à cause de lésions cérébrales entraînées par ce processus. Pour le moment, des xénogreffes du cochon vers l’humain avaient été possibles uniquement pour des petits tissus, comme des valves cardiaques (depuis 1965), mais jamais avec un organe entier. Mais l’exploit des chirurgiens américains pourrait bien transformer ce fantasme en réalité.

Une armée de cochons OGM prêts à l’emploi

Ce rejet est causé en grande partie par le glycane, un sucre présent dans les organes du cochon qui déclenche une forte réponse immunitaire chez l’humain. Pour éviter ce risque de rejet, le cochon utilisé par les chirurgiens new-yorkais avait été modifié génétiquement pour ne plus produire cette molécule. Ce cochon OGM (nommé GalSafe) a été produit par l’entreprise américaine Revivicor (propriété de United Therapeutics), qui a déjà une centaine de ces porcins prêts à l’emploi dans leur usine dans l’Iowa américain. L’entreprise a déjà reçu la validation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour produire de la viande porcine pour consommation par des personnes avec des allergies à la viande. Cependant, elle n’a pas encore l’autorisation d’implanter ces organes chez des humains, en attendant des essais cliniques qui prouveraient la sécurité et l’efficacité des xénogreffes pendant plus que trois jours. Des essais qui devraient commencer dans maximum deux ans selon les chirurgiens de NYU et qui pourraient paver la voie vers une production industrielle d’organes porcins. Une superbe nouvelle pour les humains, qui peuvent dire "merci" aux cochons.


Source : Nicolas Gutierrez C. / Sciences et Avenir
Crédit : Laurent Ferriere / Hans Lucas / AFP

Des chirurgiens implantent un organe entier de cochon chez un humain Actualités

Des chirurgiens implantent un organe entier de cochon chez un humain

C’est une première mondiale qui peut révolutionner la médecine ! Des chirurgiens du centre de santé Langone de l’université de New York sont parvenus à implanter un rein de cochon dans un être humain sans que celui-ci ne rejette l’organe porcin, selon Reuters. Le patient était une personne en mort cérébrale qui devait être déconnectée des systèmes de suppléance vitale qui lui permettaient de rester en vie ; sa famille avait accepté à ce que soit réalisée cette expérience avant le débranchement. Les chirurgiens ont attaché le rein de cochon aux vaisseaux sanguins du patient, mais l’ont gardé à l’extérieur du corps pour pouvoir l’observer avant de le retirer trois jours après. Et non seulement l’organe n’a pas été rejeté par l'organisme du patient, mais il fonctionnait normalement, en produisant une quantité normale d’urine et en normalisant les niveaux sanguins de créatinine, un produit de la déshydratation du muscle qui normalement est éliminé par l’urine.

Un fantasme qui pourrait devenir réalité

La possibilité de pallier le manque de greffons avec des organes provenant des animaux est un fantasme de longue date et l’animal de choix pour ces organes de remplacement est le cochon, en partie grâce à sa physiologie, très semblable à la nôtre. Mais aussi parce que cet animal est déjà très utilisé pour l’industrie de l’alimentation, donc son élevage pour produire des greffons poserait moins de problèmes logistiques et éthiques que d’utiliser des primates, par exemple. Mais pour le moment, toutes les tentatives avaient été arrêtées par le rejet immunitaire entraîné par l’organe porcin, comme cela a été le cas en 1993 lorsqu’une patiente de 26 ans atteinte d’hépatite C a reçu un foie de cochon. Le processus de rejet du greffon a été tellement puissant que la patiente est décédée à peine 34 heures après la greffe à cause de lésions cérébrales entraînées par ce processus. Pour le moment, des xénogreffes du cochon vers l’humain avaient été possibles uniquement pour des petits tissus, comme des valves cardiaques (depuis 1965), mais jamais avec un organe entier. Mais l’exploit des chirurgiens américains pourrait bien transformer ce fantasme en réalité.

Une armée de cochons OGM prêts à l’emploi

Ce rejet est causé en grande partie par le glycane, un sucre présent dans les organes du cochon qui déclenche une forte réponse immunitaire chez l’humain. Pour éviter ce risque de rejet, le cochon utilisé par les chirurgiens new-yorkais avait été modifié génétiquement pour ne plus produire cette molécule. Ce cochon OGM (nommé GalSafe) a été produit par l’entreprise américaine Revivicor (propriété de United Therapeutics), qui a déjà une centaine de ces porcins prêts à l’emploi dans leur usine dans l’Iowa américain. L’entreprise a déjà reçu la validation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour produire de la viande porcine pour consommation par des personnes avec des allergies à la viande. Cependant, elle n’a pas encore l’autorisation d’implanter ces organes chez des humains, en attendant des essais cliniques qui prouveraient la sécurité et l’efficacité des xénogreffes pendant plus que trois jours. Des essais qui devraient commencer dans maximum deux ans selon les chirurgiens de NYU et qui pourraient paver la voie vers une production industrielle d’organes porcins. Une superbe nouvelle pour les humains, qui peuvent dire "merci" aux cochons.


Source : Nicolas Gutierrez C. / Sciences et Avenir
Crédit : Laurent Ferriere / Hans Lucas / AFP

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

11 - Aude

Jusqu’au 31 décembre

EXPOSITION
"VENI, VIDI... BÂTI !"

Le musée Narbo Via présente sa première exposition temporaire, Veni, Vidi… Bâti ! Cette dernière proposera une réflexion sur la persistance du prestigieux héritage architectural de la Rome antique et interrogera la notion de « fragment », architectural et archéologique.

Narbo Via
2 avenue André Mècle
11100 Narbonne
04 68 90 28 90
https://narbovia.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


35 - Ille-et-Vilaine

Jusqu'au 18 décembre

EXPOSITION
"CHÂTEAU DE FOUGÈRE : ARCHÉOLOGIE, LE PASSÉ DÉVOILÉ"

L'archéologie nous permet de comprendre le quotidien et les savoirs-faire de nos ancêtres.
Découvrez à travers cette exposition le fonctionnement d'une fouille archéologique et les objets enfouis dans le sol du territoire depuis des centaines d'anées...

Château de Fougères
Place Pierre Symon
35300 Fougères
02 99 99 79 59
www.chateau-fougeres.com


50 - Manche

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


88 - Vosges

Du 3 décembre au 2 janvier

EPINAL
"VILLAGE DE SAINT-NICOLAS"

Marché d'Artisans d'Art, manège en bois.

Place Pinau
88000 Épinal
06 80 10 76 31
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités