Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Découverte d'une immense cavité dans la pyramide de Khéops
Actualités

Découverte d'une immense cavité dans la pyramide de Khéops

Les pyramides d’Égypte n’en finissent d’intriguer les scientifiques comme le grand public. Elles ont été sondées, analysées, radiographiées, auscultées. Kheops vient d’ajouter un mystère de plus à la longue liste des étonnements qu’elle suscite depuis 45 siècles : on vient d’y déceler une gigantesque cavité nichée dans ses entrailles.

Depuis 4500 ans, la pyramide de Kheops, en Egypte, une des Sept merveilles du monde antique, cachait dans son ventre une énorme cavité. Et celle-ci, aucune théorie ne l’avait prédite. C’est ce que révèle une étude parue jeudi dans la revue Nature.

La cavité est «tellement grande» qu’elle est comparable à «un avion de 200 places en plein cœur de la pyramide», explique Mehdi Tayoubi, co-directeur du projet ScanPyramids à l’origine de la découverte.

Des technologies de pointe non invasives

Depuis fin 2015, la mission qui réunit des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais scrute le ventre de la pyramide en utilisant des technologies de pointe non invasives qui permettent de voir à travers les monuments afin de découvrir d’éventuels vides ou structures internes méconnues et en apprendre un peu plus sur les méthodes de construction toujours enveloppées de mystères.

Le monument, de 139 mètres de haut et 230 mètres de large, trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khephren et Mykérinos.

«Il y a énormément de théories sur l’existence d’éventuelles chambres secrètes dans la pyramide. Si nous les cumulions toutes, nous obtiendrions du gruyère!», s’amuse Mehdi Tayoubi. «Mais aucune d’entre elles ne prédisait l’existence de quelque chose d’aussi grand», ajoute-t-il.

Une cavité d’au moins 30 mètres de long

Selon l’étude publiée jeudi dans Nature, le «big void» (le grand vide), comme les chercheurs ont choisi de l’appeler, fait au moins 30 mètres de long et à des caractéristiques similaires à celles de la grande galerie, la plus grande salle connue de la pyramide. Il se trouve à 40/50 mètres de la chambre de la Reine, au cœur même du monument.

«Le 'grand vide' est totalement clos, rien n’a été touché depuis la construction de la pyramide. C’est une découverte très enthousiasmante», note Kunihiro Morishima de l’Université de Nagoya au Japon, partenaire de la mission ScanPyramids.

Pour débusquer ce «joli cadeau», caché depuis le règne du pharaon Kheops, les scientifiques se sont aidés de particules cosmiques (ou plus précieusement de muons).

Quand les muons - des particules élémentaires crées dans la haute atmosphère par des rayons cosmiques - rencontrent de la matière, ils ralentissent puis s’arrêtent.

Les chercheurs mesurent donc la quantité de ces particules qu’ils récupèrent derrière un objet à sonder. S’ils constatent un excédent à un endroit, c’est que les muons ont traversé moins de matière, donc du vide.
Un résultat confirmé par trois analyses

« Cette technologie n’est pas nouvelle mais les instruments sont aujourd’hui plus précis et plus robustes. Ils peuvent survivre aux conditions du désert égyptien », explique Sébastien Procureur du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) français qui a rejoint le projet en 2016.

Si les muons ont permis cette découverte dans la pyramide de Kheops, ils ne seront malheureusement pas d’une grande aide pour enfin savoir si le tombeau de Toutankhamon cache celui de la reine Néfertiti.

La technique des muons nécessite que les détecteurs soit placés sous la structure à scanner et dans le tombeau de Toutankhamon, «nous n’avons pas d’endroit en contrebas où placer les détecteurs», précise co-fondateur de ScanPyramids.

Pour éviter les polémiques, l’existence de cette énorme cavité a été confirmée par trois techniques de détection de muons différentes via trois instituts distincts (l’Université de Nagoya, le laboratoire de recherche sur les particules japonais KEK et le CEA français).

Pourquoi ce vide ?

Mais si un secret vient d’être mis à jour, un autre reste bien gardé : pourquoi ce vide et y a-t-il quelque chose dedans ?

« Nous ne pouvons pas savoir si le vide contient des artefacts car ils seraient trop petits pour être détectés par ce type d’imagerie », précise Kunihiro Morishima, coauteur de l’étude.

Et l’équipe n’a pas non plus d’information sur le rôle de ce vide. Cela pourrait être «une succession de chambres accolées les unes aux autres, un énorme couloir horizontal, une deuxième grande galerie… plein d’hypothèses sont possibles», avoue Mehdi Tayoubi.

Mais une chose est sûre, il sera difficile d’atteindre le 'big void'. «On réfléchit à des modes d’investigation relativement légers, non destructeurs», explique co-directeur de la mission. «Le CNRS et l’Inria nous ont rejoints il y a un an pour réfléchir à un nouveau type de robot qui pourrait passer par de tout petits trous», ajoute-t-il.
 

Source : Ouest-France
Crédit : AFP

Depuis 4 500 ans, la pyramide de Kheops, en Egypte, une des Sept merveilles du monde antique, cachait dans son ventre une énorme cavité.

Découverte d'une immense cavité dans la pyramide de Khéops Actualités

Découverte d'une immense cavité dans la pyramide de Khéops

Les pyramides d’Égypte n’en finissent d’intriguer les scientifiques comme le grand public. Elles ont été sondées, analysées, radiographiées, auscultées. Kheops vient d’ajouter un mystère de plus à la longue liste des étonnements qu’elle suscite depuis 45 siècles : on vient d’y déceler une gigantesque cavité nichée dans ses entrailles.

Depuis 4500 ans, la pyramide de Kheops, en Egypte, une des Sept merveilles du monde antique, cachait dans son ventre une énorme cavité. Et celle-ci, aucune théorie ne l’avait prédite. C’est ce que révèle une étude parue jeudi dans la revue Nature.

La cavité est «tellement grande» qu’elle est comparable à «un avion de 200 places en plein cœur de la pyramide», explique Mehdi Tayoubi, co-directeur du projet ScanPyramids à l’origine de la découverte.

Des technologies de pointe non invasives

Depuis fin 2015, la mission qui réunit des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais scrute le ventre de la pyramide en utilisant des technologies de pointe non invasives qui permettent de voir à travers les monuments afin de découvrir d’éventuels vides ou structures internes méconnues et en apprendre un peu plus sur les méthodes de construction toujours enveloppées de mystères.

Le monument, de 139 mètres de haut et 230 mètres de large, trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khephren et Mykérinos.

«Il y a énormément de théories sur l’existence d’éventuelles chambres secrètes dans la pyramide. Si nous les cumulions toutes, nous obtiendrions du gruyère!», s’amuse Mehdi Tayoubi. «Mais aucune d’entre elles ne prédisait l’existence de quelque chose d’aussi grand», ajoute-t-il.

Une cavité d’au moins 30 mètres de long

Selon l’étude publiée jeudi dans Nature, le «big void» (le grand vide), comme les chercheurs ont choisi de l’appeler, fait au moins 30 mètres de long et à des caractéristiques similaires à celles de la grande galerie, la plus grande salle connue de la pyramide. Il se trouve à 40/50 mètres de la chambre de la Reine, au cœur même du monument.

«Le 'grand vide' est totalement clos, rien n’a été touché depuis la construction de la pyramide. C’est une découverte très enthousiasmante», note Kunihiro Morishima de l’Université de Nagoya au Japon, partenaire de la mission ScanPyramids.

Pour débusquer ce «joli cadeau», caché depuis le règne du pharaon Kheops, les scientifiques se sont aidés de particules cosmiques (ou plus précieusement de muons).

Quand les muons - des particules élémentaires crées dans la haute atmosphère par des rayons cosmiques - rencontrent de la matière, ils ralentissent puis s’arrêtent.

Les chercheurs mesurent donc la quantité de ces particules qu’ils récupèrent derrière un objet à sonder. S’ils constatent un excédent à un endroit, c’est que les muons ont traversé moins de matière, donc du vide.
Un résultat confirmé par trois analyses

« Cette technologie n’est pas nouvelle mais les instruments sont aujourd’hui plus précis et plus robustes. Ils peuvent survivre aux conditions du désert égyptien », explique Sébastien Procureur du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) français qui a rejoint le projet en 2016.

Si les muons ont permis cette découverte dans la pyramide de Kheops, ils ne seront malheureusement pas d’une grande aide pour enfin savoir si le tombeau de Toutankhamon cache celui de la reine Néfertiti.

La technique des muons nécessite que les détecteurs soit placés sous la structure à scanner et dans le tombeau de Toutankhamon, «nous n’avons pas d’endroit en contrebas où placer les détecteurs», précise co-fondateur de ScanPyramids.

Pour éviter les polémiques, l’existence de cette énorme cavité a été confirmée par trois techniques de détection de muons différentes via trois instituts distincts (l’Université de Nagoya, le laboratoire de recherche sur les particules japonais KEK et le CEA français).

Pourquoi ce vide ?

Mais si un secret vient d’être mis à jour, un autre reste bien gardé : pourquoi ce vide et y a-t-il quelque chose dedans ?

« Nous ne pouvons pas savoir si le vide contient des artefacts car ils seraient trop petits pour être détectés par ce type d’imagerie », précise Kunihiro Morishima, coauteur de l’étude.

Et l’équipe n’a pas non plus d’information sur le rôle de ce vide. Cela pourrait être «une succession de chambres accolées les unes aux autres, un énorme couloir horizontal, une deuxième grande galerie… plein d’hypothèses sont possibles», avoue Mehdi Tayoubi.

Mais une chose est sûre, il sera difficile d’atteindre le 'big void'. «On réfléchit à des modes d’investigation relativement légers, non destructeurs», explique co-directeur de la mission. «Le CNRS et l’Inria nous ont rejoints il y a un an pour réfléchir à un nouveau type de robot qui pourrait passer par de tout petits trous», ajoute-t-il.
 

Source : Ouest-France
Crédit : AFP

Depuis 4 500 ans, la pyramide de Kheops, en Egypte, une des Sept merveilles du monde antique, cachait dans son ventre une énorme cavité.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022

EXPOSITION
"JEAN-FRANCIS AUBURTIN, UN ÂGE D'OR"

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet...
En une centaine d'œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


41 - Loir et Cher

Jusqu'au 6 novembre

SON & LUMIERE
CHATEAU ROYAL DE BLOIS

Chaque soir, dès la tombée de la nuit, devenez le témoin d'une expérience époustouflante !
Sur les 4 façades de la cour, projections d'images vidéo monumentales et effets spéciaux immersifs s’emparent de l’architecture grandiose des lieux, métamorphosent le château et lui donnent vie.

Office de Tourisme de Blois-Chambord
23 place du château
41000 Blois
02 54 90 41 41
www.bloischambord.com


45 - Loiret

Du 9 au 24 octobre

CONCOURS PHOTOS
"AUTOMNE"  

L’automne est une saison extraordinaire à l’Arboretum des Grandes Bruyères. Les tableaux paysagers prennent des couleurs flamboyantes et les ambiances vous transportent en Chine et au Canada. Le rouge, l’orange et le jaune se déclinent en mille nuances éclatantes. Immergez-vous dans ces paysages, photographiez-les et tentez de gagner des cadeaux ! Ouvert à tous, petits et grands, amateurs et professionnels.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


Les 17 et 24 octobre

VISITES GUIDÉES - Arboretum des Grandes Bruyères
"DIMANCHE D'AUTOMNE"  

Visites guidées à 15h Certains arbres ont leurs plus beaux atours à l’automne. Ils revêtent leurs manteaux aux couleurs flamboyantes et créent entre eux des paysages exceptionnels. Au delà encore de la beauté, chacun a son histoire et ses petits secrets. Venez les découvrir et vous émerveiller ! Adulte 15 € / 6-12 ans 5 € / Gratuit jusqu'à 5 ans.

Arboretum des Grandes Bruyères
45450 Ingrannes
02 38 57 28 24
www.arboretumdesgrandesbruyeres.fr


50 - Manche

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"RIVAGES"

Photographe et aventurière, Amélie Blondiaux a parcouru à l'automne 2020 l'intégralité du GR 223 pour capter les nombreuses facettes du littoral de la Manche et promouvoir la mobilité douce dans le département.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"LE PEUPLE DES DUNES, DES GAULOIS SOUS LA PLAGE"

Menée en partenariat avec l’INRAP. Dans cette exposition visant à valoriser le site archéologique gaulois découvert sous la plage d’Urville-Nacqueville, c’est une véritable immersion dans la vie quotidienne de nos ancêtres, à la fois navigateurs et commerçants, qui vous sont proposée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 7 novembre

EXPOSITION
"LA VIE SECRÈTE DU SOL"

Quand on sait que les organismes vivants du sol représentent environ ¼ des espèces animales connues et le rôle joué par ces organismes dans l’équilibre et la richesse des sols on comprend mieux l’importance de bien les connaitre pour mieux les protéger.
L’exposition « La vie secrète du sol », conçue et réalisée par le Centre Eden, lève le voile sur ce monde mystérieux, les mécanismes complexes et les interactions entre les organismes.

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com


74 - Haute-Savoie

Du 23 octobre au 6 novembre

ACRO AVENTURES TALLOIRES
"CHASSE AU TRÉSOR D’HALLOWEEN"

Partez à la chasse au trésor. Une activité familiale accessible à tous ! "Hervé l’Araignée" de 3 à 7 ans et "Le Fantôme des Dents de Lanfon" de 8 à 13 ans.

Acro'Aventures Talloires
Route de Planfait
74290 Talloires
06 07 56 90 58
www.talloires.acro-aventures.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités