Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

À Davos, les pollueurs viennent se préoccuper du climat en jet privé...
Actualités

À Davos, les pollueurs viennent se préoccuper du climat en jet privé...

Etre ou ne pas être au Forum économique de Davos ? Telle est la question que Greenpeace se pose chaque année. Venir "n'est pas une évidence. Parce qu'il s'agit du rassemblement d'une élite qui est responsable de tous les maux que nous subissons à l'heure actuelle", confie à l'AFP Jennifer Morgan, directrice exécutive de l'organisation non-gouvernementale britannique. Comme un symbole, après Donald Trump l'an dernier, c'est un autre climato-sceptique affiché, le président brésilien Jair Bolsonaro, qui avait cette année l'honneur de la tribune, au grand dam des ONG, inquiètes de l'impact de ses projets économiques pour la forêt amazonienne et les tribus autochtones.

La directrice de Greenpeace a pourtant repris son bâton de pélerin, aux côtés de grandes figures de l'écologie: la primatologue Jane Goodall, le naturaliste David Attenborough ou l'ex-vice-président américain Al Gore. Ils ont du grain à moudre: de l'industrie pétrolière au secteur de la chimie en passant par les transports ou l'agroalimentaire, les patrons à convertir aux énergies renouvelables ou aux alternatives au plastique ne manquent pas dans les couloirs feutrés du centre des Congrès de Davos. En témoigne le nombre record de vols de jets privés attendus cette semaine dans les aéroports avoisinant la coquette station des Alpes suisses: 1.500 contre 1.300 un an plus tôt, selon la société d'affrètement Air Charter Service (ACS). Un paradoxe alors que le changement climatique a été placé au premier rang des risques pour l'économie mondiale par les participants au Forum, dans un sondage dévoilé la semaine dernière par les organisateurs.

Le forum de Davos tente de convaincre les dirigeants de l'urgence climatique

Ces derniers font feu de tout bois pour "verdir" l'événement: des limousines électriques transportent une partie des personnalités officielles et la marche dans les rues enneigées, avec crampons, est "fortement recommandée" pour les autres. Les pailles en plastiques sont bannies, les assiettes sont en carton recyclable et les bouteilles de soda en verre. "Le Forum s'engage à réduire et compenser l'empreinte carbone de l'événement", clament des affiches sur fonds de ciel azur. Les organisateurs assurent aussi compenser intégralement les émissions carbone générées par le transport aérien via des initiatives en faveur de l'environnement. Le programme fait la part belle à ces thèmes avec de nombreux ateliers autour de la lutte contre les déchets en plastique ou la projection de "Notre planète", un documentaire de David Attenborough.

Après des années de lobbying, le message commence à passer, estime Marco Lambertini, le directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF). "Je pense que de nombreux dirigeants à Davos comprennent que la protection de l'environnement n'est plus seulement un truc sympa à faire mais que c'est devenu essentiel à la pérennité de leurs affaires", dit-il. "Le changement climatique, les sécheresses, la surpêche, la déforestation, tout cela affecte leur fonds de commerce: le business". De fait, les images exceptionnelles de "Notre Planète" montrant un iceberg haut comme un gratte-ciel qui s'enfonce dans les flots avec un craquement sinistre, ont semblé marquer une assemblée silencieuse.

Des discours pas souvent suivi d'effets

"Il faut vraiment que le monde des affaires commence à faire quelque chose", s'exclame à la sortie Ken Allen, le patron du transporteur DHL Express. "Rien ne peut changer sans législation mais ça doit commencer par nous", affirme ce convaincu, avant de se rendre à un rendez-vous avec un expert des alternatives aux plastiques.

Jair Bolsonaro, lui-même, s'est montré un peu plus conciliant à Davos, assurant que "l'environnement et les efforts de développement doivent avancer main dans la main". Pas de quoi rassurer Jennifer Morgan de Greenpeace, pour laquelle "il y a un double discours" à Davos. Pour faire "une véritable différence" selon elle, les organisateurs du Forum devraient rassembler autour d'une table des acteurs clés, du secteur énergétique par exemple, et leur demander "comment on sort du carbone". "Cela n'est jamais fait ici. C'est au mieux une occasion manquée, au pire une manière d'éviter de prendre ses responsabilités pour les dégâts causés à la planète".
 

Source : AFP
Crédit : AFP - Fabrice COFFRINI

L'ancien vice-président américain Al Gore, le 22 janvier 2019 à Davos.

À Davos, les pollueurs viennent se préoccuper du climat en jet privé... Actualités

À Davos, les pollueurs viennent se préoccuper du climat en jet privé...

Etre ou ne pas être au Forum économique de Davos ? Telle est la question que Greenpeace se pose chaque année. Venir "n'est pas une évidence. Parce qu'il s'agit du rassemblement d'une élite qui est responsable de tous les maux que nous subissons à l'heure actuelle", confie à l'AFP Jennifer Morgan, directrice exécutive de l'organisation non-gouvernementale britannique. Comme un symbole, après Donald Trump l'an dernier, c'est un autre climato-sceptique affiché, le président brésilien Jair Bolsonaro, qui avait cette année l'honneur de la tribune, au grand dam des ONG, inquiètes de l'impact de ses projets économiques pour la forêt amazonienne et les tribus autochtones.

La directrice de Greenpeace a pourtant repris son bâton de pélerin, aux côtés de grandes figures de l'écologie: la primatologue Jane Goodall, le naturaliste David Attenborough ou l'ex-vice-président américain Al Gore. Ils ont du grain à moudre: de l'industrie pétrolière au secteur de la chimie en passant par les transports ou l'agroalimentaire, les patrons à convertir aux énergies renouvelables ou aux alternatives au plastique ne manquent pas dans les couloirs feutrés du centre des Congrès de Davos. En témoigne le nombre record de vols de jets privés attendus cette semaine dans les aéroports avoisinant la coquette station des Alpes suisses: 1.500 contre 1.300 un an plus tôt, selon la société d'affrètement Air Charter Service (ACS). Un paradoxe alors que le changement climatique a été placé au premier rang des risques pour l'économie mondiale par les participants au Forum, dans un sondage dévoilé la semaine dernière par les organisateurs.

Le forum de Davos tente de convaincre les dirigeants de l'urgence climatique

Ces derniers font feu de tout bois pour "verdir" l'événement: des limousines électriques transportent une partie des personnalités officielles et la marche dans les rues enneigées, avec crampons, est "fortement recommandée" pour les autres. Les pailles en plastiques sont bannies, les assiettes sont en carton recyclable et les bouteilles de soda en verre. "Le Forum s'engage à réduire et compenser l'empreinte carbone de l'événement", clament des affiches sur fonds de ciel azur. Les organisateurs assurent aussi compenser intégralement les émissions carbone générées par le transport aérien via des initiatives en faveur de l'environnement. Le programme fait la part belle à ces thèmes avec de nombreux ateliers autour de la lutte contre les déchets en plastique ou la projection de "Notre planète", un documentaire de David Attenborough.

Après des années de lobbying, le message commence à passer, estime Marco Lambertini, le directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF). "Je pense que de nombreux dirigeants à Davos comprennent que la protection de l'environnement n'est plus seulement un truc sympa à faire mais que c'est devenu essentiel à la pérennité de leurs affaires", dit-il. "Le changement climatique, les sécheresses, la surpêche, la déforestation, tout cela affecte leur fonds de commerce: le business". De fait, les images exceptionnelles de "Notre Planète" montrant un iceberg haut comme un gratte-ciel qui s'enfonce dans les flots avec un craquement sinistre, ont semblé marquer une assemblée silencieuse.

Des discours pas souvent suivi d'effets

"Il faut vraiment que le monde des affaires commence à faire quelque chose", s'exclame à la sortie Ken Allen, le patron du transporteur DHL Express. "Rien ne peut changer sans législation mais ça doit commencer par nous", affirme ce convaincu, avant de se rendre à un rendez-vous avec un expert des alternatives aux plastiques.

Jair Bolsonaro, lui-même, s'est montré un peu plus conciliant à Davos, assurant que "l'environnement et les efforts de développement doivent avancer main dans la main". Pas de quoi rassurer Jennifer Morgan de Greenpeace, pour laquelle "il y a un double discours" à Davos. Pour faire "une véritable différence" selon elle, les organisateurs du Forum devraient rassembler autour d'une table des acteurs clés, du secteur énergétique par exemple, et leur demander "comment on sort du carbone". "Cela n'est jamais fait ici. C'est au mieux une occasion manquée, au pire une manière d'éviter de prendre ses responsabilités pour les dégâts causés à la planète".
 

Source : AFP
Crédit : AFP - Fabrice COFFRINI

L'ancien vice-président américain Al Gore, le 22 janvier 2019 à Davos.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

01 - Ain

Du 30  août au 13 septembre

CONCERTS
"LES MUSICALES DU PARC DES OISEAUX"

Des artistes engagés en faveur de la protection de l’environnement et des musiciens de légende viendront fêter les 50 ans du Parc des Oiseaux.
Paul Personne - Zazie - Paolo Comte - Daniel Guichard - Vitaa & Slimane - The Dire Straits Expérience - Ibrahim Maalouf - Maxime Le Forestier - Yannick Noah - Louis Bertignac - Gauvin Sers - La Rue Ketanou.

Parc des Oiseaux
01330 Villars Les Dombes
04 74 98 05 54
www.parcdesoiseaux.com


13 - Bouches du Rhône

Du 11 au 19 juin

BALADES EN MER
CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE DE L’UICN

Lors de ce rendez vous, des balades en mer à bord de l'Hélios, la seule vedette à passagers hybride de la compagnie Marseillaise ICARD MARITME, seront organisées par : Le parc National de la Côte Bleue : 10 juin - Le conservatoire du littoral : 11 & 16 juin - Le parc National des Calanques : 15 & 20 juin.

1 quai Marcel Pagnol
13007 Marseille
04 91 330 329
www.iucncongress2020


25 - Doubs

Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
"GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE"

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Du 4 avril au 23 août

EXPOSITION
"ÉRIC BOURRET. TERRES"

Les photographies d’Eric Bourret font un écho troublant aux collections géologiques et archéologiques du Musée de Lodève : elles rappellent à la fois les strates successives laissées par le temps et l’éphémère temporalité de l’homme.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Du 8 février au 24 mai

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES
"LA HAGUE : A L’EPREUVE DU TEMPS"

De vallées encaissées en roches mystérieuses, du littoral déchiqueté aux champs quadrillés de murets, le regard d’Antoine Soubigou s’est posé sur une Hague intemporelle et tourmentée.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Du 4 avril au 1er novembre

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE
"VIE SAUVAGE EN COTENTIN"

Une exposition pour les curieux de nature mais aussi pour les amateurs de belles images... L’association "Regards" basée à Cormelles-le-Royal dans le Calvados rassemble des photographes naturalistes, passionnés d’image et de nature.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


59 - Nord

Jusqu’au 26 avril

EXPOSITION
"VIRAL, DU MICROBE AU FOU RIRE, TOUT S’ATTRAPE !"

Quel est le point commun entre une bactérie, une émotion, une rumeur, une vidéo et un bâillement ? La contagion bien sûr ! Plus qu’une exposition, Viral est une expérience pédagogique, amusante et contagieuse !
Pour tout public à partir de 7 ans.

Forum départemental des Sciences
1 place de l’Hôtel de ville
59650 Villeneuve d’Ascq
03 59 73 96 00
www.forumdepartementaldessciences.fr


62 - Pas-de-Calais

Avril

ATELIERS
J DUBOIS HORTICULTEUR

♦Atelier "le compost" : réalisez votre compost simplement. Le 20 avril de 18h à 20h.
♦Atelier "réaliser un abri à insectes" : on lève le voile sur les insectes qui peuplent nos jardins. Le 22 avril de 14h30 à 16h45.
♦Printemps des possibles - Festival nature, environnement et ESS : nature, local, partage, coopératif. Les 25 et 26 avril.

J Dubois Horticulteur
244 rue de l’Université
62400 Béthune
03 21 57 59 01
www.j-dubois.fr


Du 12 au 24 avril

ANIMATION
"VIENS FABRIQUER TA COURONNE DE ROI OU REINE"

Dans le cadre de la visite, les enfants pourront fabriquer leur propre couronne avant de se costumer et de se mettre dans la peau d’un Roi ou d’une Reine de 1520 !

La Tour de l’Horloge
Rue du Château
62340 Guînes
03 21 19 59 00
www.tour-horloge-guines.com


71 - Saône et Loire

► Du 4 avril au 1er novembre

EXPOSITION
"BÊTISE ET BALIVERNES, IDÉES REÇUES SUR LA NATURE"

« les chauves-souris s'accrochent dans les cheveux » ; « les grenouilles sont vertes et les crapauds marron » ; « les moustiques préfèrent les peaux sucrées… », autant d’idées reçues et de fausses informations qui ont souvent la vie dure ! Une scénographie originale et les illustrations humoristiques de Roland Garrigue raviront aussi bien les petits que les grands !

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr


76 - Seine maritime

Les 25 et 26 avril

SALON INTERNATIONAL DE LA LAINE

Accueillant plus de 40 exposants internationaux, ce salon est une première en Normandie. Fils, patrons, kits, échanges, de quoi mettre en valeur le travail artisanal, explorer les savoir-faire.

Château de Miromesnil
76550 Tourville-sur-Arques
02 35 85 02 80
www.chateaumiromesnil.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités