Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Danger critique d’extinction pour un quart des espèces, dont les lémuriens et le grand hamster
Actualités

Danger critique d’extinction pour un quart des espèces, dont les lémuriens et le grand hamster

Des lémuriens de Madagascar, le grand hamster d'Alsace ou encore la baleine franche de l'Atlantique nord ont fait un nouveau pas vers l'extinction, victimes des activités de l'Homme, a mis en garde l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en publiant sa nouvelle liste rouge.

Selon les experts biodiversité de l'ONU (IPBES), environ un million d'espèces animales et végétales sur les quelque huit millions estimées sur Terre sont menacées d'extinction, dont "beaucoup dans les prochaines décennies". Mais ces chiffres sont des extrapolations basées sur les évaluations d'une fraction des espèces, en particulier sur la fameuse liste rouge de l'UICN, référence en la matière, qui s'enrichit chaque année de l'étude de nouvelles espèces.

Désormais, sur 120.372 espèces passées au crible, 32.441 sont menacées d'extinction (dont 13.898 vulnérables, 11.732 en danger et 6.811 en danger critique), soit plus de 25%. "Le monde doit agir rapidement pour arrêter le déclin des populations d'espèces et prévenir les extinctions causées par l'Homme", a plaidé Jane Smart, directrice du groupe de conservation de la biodiversité de l'UICN.

103 espèces de lémuriens menacées

La liste rouge 2020 complète en particulier l'évaluation des primates africains, attirant surtout l'attention sur les lémuriens, endémiques de Madagascar. Ainsi, 103 des 107 espèces de lémuriens sont menacées, "principalement en raison de la déforestation et de la chasse" et 33 d'entre eux sont en danger critique, c'est-à-dire la dernière catégorie avant l'extinction.

Sans les importants efforts humains et financiers déployés pour sa conservation (aires protégées, reforestation, éco-tourisme...) certaines, comme le lépilémur du Sahafary, "seraient sans doute déjà éteintes", explique Russ Mittermeier, spécialiste des primates pour l'organisation. Mais ces campagnes n'ont pas permis d'empêcher 13 espèces de lémuriens de passer dans la catégorie "en danger critique", comme le sifaka et le microcèbe mignon - plus petit primate du monde - tous deux victimes de la destruction de leur habitat par l'agriculture sur brûlis et l'exploitation forestière.

Dans le reste de l'Afrique, plus de la moitié des espèces de primates (54 sur 103) sont également menacées, comme le colobe à longs poils désormais en danger critique. Cela montre "que l'Homo Sapiens doit changer radicalement sa relation avec les autres primates, et avec la nature dans son ensemble", souligne Grethel Aguilar, directrice générale par intérim de l'UICN, dont le congrès qui devait se tenir en juin a été reporté à janvier 2021 à cause du Covid-19.

Le Hamster d’Europe en "danger critique d’extinction"

La nouvelle liste rouge s'inquiète également du sort du hamster d'Europe, qui passe lui aussi en danger critique. Et "si rien ne change, l'espèce pourrait disparaître au cours des 30 prochaines années", s'alarme l'UICN.

Le rongeur autrefois abondant à travers l'Europe, jusqu'en Russie, a aujourd'hui disparu des trois quarts de son habitat originel en Alsace (où il est connu sous le nom de grand hamster d'Alsace) et en Europe de l'Est.

Une régression liée à un taux de reproduction en chute libre : une femelle a aujourd'hui en moyenne 5 ou 6 petits par an, contre 20 pendant la majeure partie du 20e siècle. Pour des raisons multiples, liées semble-t-il à l'extension de la monoculture, au développement industriel, au réchauffement climatique ou à la pollution lumineuse.

La liste rouge voit également l'entrée comme "vulnérable" du champignon chenille, considéré comme le champignon "le plus cher du monde". Ce parasite, qui pousse hors du corps d'une larve de papillon qu'il a colonisée et tuée, est très prisé de la médecine traditionnelle chinoise. Mais pour répondre à la demande, les récoltes sur le plateau tibétain où il pousse ont grimpé en flèche et depuis 15 ans, la population de ce champignon parfois surnommé "viagra de l'Himalaya" a diminué d'au moins 30%, selon le communiqué.

La liste rouge souligne enfin le danger qui pèse sur les baleines franches de l'Atlantique nord, dont il restait moins de 250 adultes fin 2018 (-15% depuis 2011). Victimes de collisions avec les navires et des filets de pêche, mais aussi du réchauffement des océans, elles sont à un pas de l'extinction.

Alors que de nombreux scientifiques estiment que la 6e extinction de masse a commencé, "la liste rouge est un baromètre de la vie sur Terre", a commenté Andrew Terry, de la Zoological Society of London. "Nous devons tenir compte de ses avertissements et prendre les mesures audacieuses nécessaires pour assurer un avenir dans lequel la vie sauvage et l'humanité prospèrent", conclut-il.


Source : Sciences et Avenir / AFP
Crédit : PIERRE HUGUET / BIOSPHOTO / BIOSPHOTO VIA AFP

Le microcèbe mignon, plus petit primate du monde, fait partie des espèces en danger critique d'extinction.

Danger critique d’extinction pour un quart des espèces, dont les lémuriens et le grand hamster Actualités

Danger critique d’extinction pour un quart des espèces, dont les lémuriens et le grand hamster

Des lémuriens de Madagascar, le grand hamster d'Alsace ou encore la baleine franche de l'Atlantique nord ont fait un nouveau pas vers l'extinction, victimes des activités de l'Homme, a mis en garde l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en publiant sa nouvelle liste rouge.

Selon les experts biodiversité de l'ONU (IPBES), environ un million d'espèces animales et végétales sur les quelque huit millions estimées sur Terre sont menacées d'extinction, dont "beaucoup dans les prochaines décennies". Mais ces chiffres sont des extrapolations basées sur les évaluations d'une fraction des espèces, en particulier sur la fameuse liste rouge de l'UICN, référence en la matière, qui s'enrichit chaque année de l'étude de nouvelles espèces.

Désormais, sur 120.372 espèces passées au crible, 32.441 sont menacées d'extinction (dont 13.898 vulnérables, 11.732 en danger et 6.811 en danger critique), soit plus de 25%. "Le monde doit agir rapidement pour arrêter le déclin des populations d'espèces et prévenir les extinctions causées par l'Homme", a plaidé Jane Smart, directrice du groupe de conservation de la biodiversité de l'UICN.

103 espèces de lémuriens menacées

La liste rouge 2020 complète en particulier l'évaluation des primates africains, attirant surtout l'attention sur les lémuriens, endémiques de Madagascar. Ainsi, 103 des 107 espèces de lémuriens sont menacées, "principalement en raison de la déforestation et de la chasse" et 33 d'entre eux sont en danger critique, c'est-à-dire la dernière catégorie avant l'extinction.

Sans les importants efforts humains et financiers déployés pour sa conservation (aires protégées, reforestation, éco-tourisme...) certaines, comme le lépilémur du Sahafary, "seraient sans doute déjà éteintes", explique Russ Mittermeier, spécialiste des primates pour l'organisation. Mais ces campagnes n'ont pas permis d'empêcher 13 espèces de lémuriens de passer dans la catégorie "en danger critique", comme le sifaka et le microcèbe mignon - plus petit primate du monde - tous deux victimes de la destruction de leur habitat par l'agriculture sur brûlis et l'exploitation forestière.

Dans le reste de l'Afrique, plus de la moitié des espèces de primates (54 sur 103) sont également menacées, comme le colobe à longs poils désormais en danger critique. Cela montre "que l'Homo Sapiens doit changer radicalement sa relation avec les autres primates, et avec la nature dans son ensemble", souligne Grethel Aguilar, directrice générale par intérim de l'UICN, dont le congrès qui devait se tenir en juin a été reporté à janvier 2021 à cause du Covid-19.

Le Hamster d’Europe en "danger critique d’extinction"

La nouvelle liste rouge s'inquiète également du sort du hamster d'Europe, qui passe lui aussi en danger critique. Et "si rien ne change, l'espèce pourrait disparaître au cours des 30 prochaines années", s'alarme l'UICN.

Le rongeur autrefois abondant à travers l'Europe, jusqu'en Russie, a aujourd'hui disparu des trois quarts de son habitat originel en Alsace (où il est connu sous le nom de grand hamster d'Alsace) et en Europe de l'Est.

Une régression liée à un taux de reproduction en chute libre : une femelle a aujourd'hui en moyenne 5 ou 6 petits par an, contre 20 pendant la majeure partie du 20e siècle. Pour des raisons multiples, liées semble-t-il à l'extension de la monoculture, au développement industriel, au réchauffement climatique ou à la pollution lumineuse.

La liste rouge voit également l'entrée comme "vulnérable" du champignon chenille, considéré comme le champignon "le plus cher du monde". Ce parasite, qui pousse hors du corps d'une larve de papillon qu'il a colonisée et tuée, est très prisé de la médecine traditionnelle chinoise. Mais pour répondre à la demande, les récoltes sur le plateau tibétain où il pousse ont grimpé en flèche et depuis 15 ans, la population de ce champignon parfois surnommé "viagra de l'Himalaya" a diminué d'au moins 30%, selon le communiqué.

La liste rouge souligne enfin le danger qui pèse sur les baleines franches de l'Atlantique nord, dont il restait moins de 250 adultes fin 2018 (-15% depuis 2011). Victimes de collisions avec les navires et des filets de pêche, mais aussi du réchauffement des océans, elles sont à un pas de l'extinction.

Alors que de nombreux scientifiques estiment que la 6e extinction de masse a commencé, "la liste rouge est un baromètre de la vie sur Terre", a commenté Andrew Terry, de la Zoological Society of London. "Nous devons tenir compte de ses avertissements et prendre les mesures audacieuses nécessaires pour assurer un avenir dans lequel la vie sauvage et l'humanité prospèrent", conclut-il.


Source : Sciences et Avenir / AFP
Crédit : PIERRE HUGUET / BIOSPHOTO / BIOSPHOTO VIA AFP

Le microcèbe mignon, plus petit primate du monde, fait partie des espèces en danger critique d'extinction.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute Provence

Du 5 juin 2020 au 15 décembre

VISITE LUDIQUE
SALAGON, PARC & JARDINS

Une nouveauté pour les familles : un jeu de la cocotte pour explorer les jardins et découvrir les secrets du monument de Salagon de façon ludique !

Musée de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 50
www.musee-de-salagon.com


Du 5 juin au 15 décembre

COURSE D'ORIENTATION
MUSÉE DE PRÉHISTOIRE DES GORGES DU VERDON

Une course d’orientation familiale pour découvrir le village préhistorique. A l'aide du dépliant disponible gratuitement à l'accueil du Musée, participez à cette course d’orientation ludique et instructive qui vous conduira tout droit vers le village préhistorique reconstitué.

Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon
Route de Montmeyan
04500 Quinson
04 92 74 09 59
www.museeprehistoire.com


Jusqu'en novembre

EXPOSITION
LE "RHINOCÉROS" DE XAVIER VEILHAN

Le musée accueille le "Rhinocéros" de Xavier Veilhan. Vous pourrez admirer cette œuvre spectaculaire appartenant au Centre Pompidou jusqu'en novembre 2020.

Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon
Route de Montmeyan
04500 Quinson
04 92 74 09 59
www.museeprehistoire.com


13 - Bouches du Rhône

Du 7 au 15 janvier 2021

BALADES EN MER
CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE DE L’UICN

Lors de ce rendez vous, des balades en mer à bord de l'Hélios, la seule vedette à passagers hybride de la compagnie Marseillaise ICARD MARITME, seront organisées par : Le parc National de la Côte Bleue : 10 juin - Le conservatoire du littoral : 11 & 16 juin - Le parc National des Calanques : 15 & 20 juin.

1 quai Marcel Pagnol
13007 Marseille
04 91 330 329
www.iucncongress2020


21 - Côte d'Or

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"AU COEUR DES SAISONS"

Et si on prenait le temps de regarder passer les saisons, de vivre à leur rythme, de redécouvrir le plaisir d'observer la Nature et ses changements.
Cette nouvelle exposition, conçue et réalisée par le Jardin des sciences et Biodiversité, vous plonge « Au coeur des saisons », de façon ludique et accessible à tous les publics, en famille comme entre amis…

Jardin des sciences & biodiversité
Jardin de l’Arquebuse
14 rue Jehan de Marville & 1 avenue Albert 1er
21000 DIJON
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


34 - Hérault

Du 26 septembre au 28 février 2021

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Septembre & octobre

ATELIERS MANOIR DU TOURP

Pour découvrir le patrimoine en s’amusant, le manoir vous propose des ateliers à destination de tous les publics...
23 septembre : Atelier des petits "aquarelle" - 3 octobre : Atelier famille "poterie" - 7 octobre : Atelier des petits "cuir" - 20 octobre : Atelier vacances "matelotage" - 22 octobre : Atelier des petits "aquarelle".

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


Jusqu'au 15 novembre

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE
"VIE SAUVAGE EN COTENTIN"

Une exposition pour les curieux de nature mais aussi pour les amateurs de belles images... L’association "Regards" basée à Cormelles-le-Royal dans le Calvados rassemble des photographes naturalistes, passionnés d’image et de nature.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


67 - Bas-Rhin

A partir du 4 juillet

ESCAPE GAME LIGNE MAGINOT

Participez à une partie d'escape game et découvrez la Ligne Maginot comme si vous y étiez soldat!
Dans l'antre de la forteresse sont cachés les indices qui vous permettront de sauver l'équipage de l’asphyxie... Attention, vous n'avez que 40 minutes !
Equipes de 2 à 6 joueurs. A partir de 10 ans accompagnés de leurs parents.

Forteresse de la Ligne Maginot
Route D65 direction Pfaffenbronn
67510 Lembach
03 88 94 48 62 / 03 88 94 43 16
www.lignemaginot.fr


71 - Saône et Loire

Jusqu'au 1er novembre

EXPOSITION
"BÊTISE ET BALIVERNES, IDÉES REÇUES SUR LA NATURE"

« les chauves-souris s'accrochent dans les cheveux » ; « les grenouilles sont vertes et les crapauds marron » ; « les moustiques préfèrent les peaux sucrées… », autant d’idées reçues et de fausses informations qui ont souvent la vie dure ! Une scénographie originale et les illustrations humoristiques de Roland Garrigue raviront aussi bien les petits que les grands !

Centre EDEN
26 rue de l’Eglise
71290 Cuisery
03 85 27 08 00
www.centre-eden71.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités