Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Australie : 414 millions de débris plastique jonchent les plages des îles Cocos
Actualités

Australie : 414 millions de débris plastique jonchent les plages des îles Cocos

Bienvenue sur les plages des îles Cocos, un groupe de 27 atolls peuplés de quelques centaines d’habitants, à 2 100 km à l’ouest de l’Australie. Vous retrouverez ici du sable blanc, mais pas que. Plus de 400 millions de débris (238 tonnes de plastique), dont 977 000 chaussures et 373 000 brosses à dents joncheraient en effet les sols, nous révèle une étude publiée dans la revue Scientific Reports. Et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Plusieurs centaines de tonnes de plastique nous échappent encore.

Une estimation prudente

Pour en arriver à ces résultats, des chercheurs de l’Université de Tasmanie ont prélevé des échantillons plastique le long de 15 transects sur les plages. Ils ont creusé jusqu’à 10 centimètres de profondeur dans le sable en différents points, et ont répertorié les quantités de débris de plastique trouvés. Ces recherches ont finalement abouti à la découverte de 23 227 débris plastique. En extrapolant à l’ensemble des plages présentes sur ces îles, les chercheurs estiment alors à 414 millions le nombre de pièces en plastique recouvrant les lieux. On apprend également que 93% de ces déchets reposent sous la surface, formant un nouveau type de substrat rocheux.

«La pollution par les plastiques est désormais omniprésente dans nos océans et les îles éloignées sont un endroit idéal pour avoir une vue objective du volume de débris de plastique qui entoure actuellement le globe, explique Jennifer Lavers, principale auteure de l’étude. Notre estimation de 414 millions de pièces de plastique est prudente car nous n’avons échantillonné qu’à une profondeur de 10 centimètres. Et n’avions pas accès à certaines plages connues pour être des points chauds pour les débris».

Se détacher du plastique

On apprend également que le plastique de ces îles est essentiellement constitué d’articles de consommation à usage unique. Sont ici retrouvés des capsules de bouteille, des pailles, ou encore des millions de chaussures et de tongs. Ces tonnes de débris viennent de très loin, peut-on lire, et s’accumulent sur ces îles “sauvages” où ils ne sont pas nettoyés. Un constat amer, qui prouve une fois de plus la nécessité urgente pour l’Homme de se détacher du plastique.

Problème, la production ne cesse de croître. Annett Finger, co-auteure de l’étude, rappelle en effet que près de la moitié de la production de plastique produite au cours des 60 dernières années a été fabriquée au cours de ces 13 dernières années. « On estime qu’environ 12,7 millions de tonnes de plastique ont pénétré dans nos océans rien qu’en 2010, avec environ 40 % des plastiques entrant dans le flux de déchets l’année de leur production, dit-elle. En raison de la croissance des plastiques grand public à usage unique, on estime qu’il y a maintenant 5,25 milliards de morceaux de plastique dans les océans ».
 

Source : AAAS
Crédit : Silke Stuckenbrock

Australie : 414 millions de débris plastique jonchent les plages des îles Cocos Actualités

Australie : 414 millions de débris plastique jonchent les plages des îles Cocos

Bienvenue sur les plages des îles Cocos, un groupe de 27 atolls peuplés de quelques centaines d’habitants, à 2 100 km à l’ouest de l’Australie. Vous retrouverez ici du sable blanc, mais pas que. Plus de 400 millions de débris (238 tonnes de plastique), dont 977 000 chaussures et 373 000 brosses à dents joncheraient en effet les sols, nous révèle une étude publiée dans la revue Scientific Reports. Et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Plusieurs centaines de tonnes de plastique nous échappent encore.

Une estimation prudente

Pour en arriver à ces résultats, des chercheurs de l’Université de Tasmanie ont prélevé des échantillons plastique le long de 15 transects sur les plages. Ils ont creusé jusqu’à 10 centimètres de profondeur dans le sable en différents points, et ont répertorié les quantités de débris de plastique trouvés. Ces recherches ont finalement abouti à la découverte de 23 227 débris plastique. En extrapolant à l’ensemble des plages présentes sur ces îles, les chercheurs estiment alors à 414 millions le nombre de pièces en plastique recouvrant les lieux. On apprend également que 93% de ces déchets reposent sous la surface, formant un nouveau type de substrat rocheux.

«La pollution par les plastiques est désormais omniprésente dans nos océans et les îles éloignées sont un endroit idéal pour avoir une vue objective du volume de débris de plastique qui entoure actuellement le globe, explique Jennifer Lavers, principale auteure de l’étude. Notre estimation de 414 millions de pièces de plastique est prudente car nous n’avons échantillonné qu’à une profondeur de 10 centimètres. Et n’avions pas accès à certaines plages connues pour être des points chauds pour les débris».

Se détacher du plastique

On apprend également que le plastique de ces îles est essentiellement constitué d’articles de consommation à usage unique. Sont ici retrouvés des capsules de bouteille, des pailles, ou encore des millions de chaussures et de tongs. Ces tonnes de débris viennent de très loin, peut-on lire, et s’accumulent sur ces îles “sauvages” où ils ne sont pas nettoyés. Un constat amer, qui prouve une fois de plus la nécessité urgente pour l’Homme de se détacher du plastique.

Problème, la production ne cesse de croître. Annett Finger, co-auteure de l’étude, rappelle en effet que près de la moitié de la production de plastique produite au cours des 60 dernières années a été fabriquée au cours de ces 13 dernières années. « On estime qu’environ 12,7 millions de tonnes de plastique ont pénétré dans nos océans rien qu’en 2010, avec environ 40 % des plastiques entrant dans le flux de déchets l’année de leur production, dit-elle. En raison de la croissance des plastiques grand public à usage unique, on estime qu’il y a maintenant 5,25 milliards de morceaux de plastique dans les océans ».
 

Source : AAAS
Crédit : Silke Stuckenbrock

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


63 - Puy-de-Dôme

Janvier et février

"CLASSE NEIGE A PETITS PRIX"

Au Centre des Volcans propose un passeport Évasion Glacée à petits prix pour les derniers créneaux disponibles en janvier et février 2020.Venez découvrir les volcans sous la neige...

Au Centre des Volcans
Rue du Frère Genestier
63230 Pontgibaud
04 73 68 18 18 / 06 21 30 79 36
www.au-centre-des-volcans.fr


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités