Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Au moins 500 espèces de vertébrés terrestres sont au bord de l'extinction
Actualités

Au moins 500 espèces de vertébrés terrestres sont au bord de l'extinction

La sixième extinction de masse est en cours. Mais ce que des chercheurs américains et mexicains ont remarqué, c'est qu'elle s'accélère pour plusieurs raisons. Ils ont partagé le 1er juin dans la revue PNAS leurs sombres constatations.

Des espèces qui "disparaîtront probablement bientôt"

"Les pertes massives que nous connaissons sont causées, directement ou indirectement, par les activités d'Homo sapiens, notent en préambule les auteurs de l'étude. Ils se sont presque tous produits depuis que nos ancêtres ont développé l'agriculture, il y a environ 11.000 ans". Depuis, notre nombre n'a cessé de croître, ce qui entraîne une véritable érosion des écosystèmes de la planète. Les taux d'extinction des espèces "sont des centaines ou des milliers de fois plus rapides que les taux 'normaux'". Plus de 400 espèces de vertébrés ont disparu au cours du siècle dernier. Durant une évolution normale, une telle perte aurait pris 10.000 ans. Et ce pourrait-il en plus que dans le futur, tout cela s'accélère ?

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont épluché les données concernant 29.400 espèces de vertébrés terrestres. Ils ont souhaité déterminer lesquelles sont au bord de l'extinction c'est-à-dire, comprenant moins de 1.000 individus. Elles sont 515 soit environ 1,7% des espèces évaluées, à être dans ce cas. "Bon nombre des espèces qui ont été poussées au bord du gouffre disparaîtront probablement bientôt", ne cachent pas les auteurs de l'étude. On compte parmi elles le rhinocéros de Sumatra ou encore l'espèce de tortue Chelonoidis hoodensis.

"L'extinction engendre des extinctions"

Déjà affaiblie, une espèce peine à jouer son rôle dans l'écosystème. Les espèces dont la population est si faible que leurs fonctions écosystémiques sont perdues sont parfois qualifiées de "zombies écologiques". Leur affaiblissement, puis leur extinction, conduit parfois à des cascades d'extinction : "une série d'extinctions déclenchées par la disparition d'une espèce clé dans un écosystème". Elles se produisent fréquemment. Car quand une espèce disparaît, ses caractéristiques sont à jamais perdues et son rôle peut ne pas être joué par une autre. Et "les interactions écologiques étroites des espèces au bord du gouffre tendent à déplacer d'autres espèces vers l'anéantissement lorsqu'elles disparaissent - l'extinction engendre des extinctions", souligne l'étude. 84% des espèces de plus de 5.000 spécimens étudiés se trouvent dans les mêmes régions que celles grandement menacées. Pour les chercheurs, il s'agit là du signe que des effondrements régionaux de la biodiversité sont en cours. La perte progressive d'une espèce entraîne une pression sur les autres espèces avec qui elle interagit.

Un taux d'extinction qui augmentera sûrement à l'avenir

Pour les chercheurs, le taux d'extinction futur des espèces animales est probablement sous-estimé. Un tiers de toutes les espèces de vertébrés seront sans doute en danger d'extinction d'ici le milieu du siècle et la moitié ou plus d'ici la fin du siècle. "Le taux actuel d'extinction rapide des vertébrés augmentera fortement à l'avenir", préviennent les auteurs de l'étude. D'ailleurs, les pressions anthropiques sur la biosphère augmentent elles-mêmes très rapidement. "Un exemple récent est la pandémie actuelle de la maladie du coronavirus (Covid-19), liée au commerce des espèces sauvages", précise les chercheurs. Ils espèrent que l'interdiction du commerce des animaux sauvages imposée par le gouvernement chinois sera maintenue. Elle pourrait alors devenir une mesure majeure de protection des espèces les plus fébriles. Si non, les pandémies se multiplieront à mesure que la biodiversité s'effondrera.


Source : Anne-Sophie Tassart / Sciences et Avenir
Crédit : Tatan Syuflana/AP/SIPA

Un rhinocéros de Sumatra, une espèce extrêmement menacée.

Au moins 500 espèces de vertébrés terrestres sont au bord de l'extinction Actualités

Au moins 500 espèces de vertébrés terrestres sont au bord de l'extinction

La sixième extinction de masse est en cours. Mais ce que des chercheurs américains et mexicains ont remarqué, c'est qu'elle s'accélère pour plusieurs raisons. Ils ont partagé le 1er juin dans la revue PNAS leurs sombres constatations.

Des espèces qui "disparaîtront probablement bientôt"

"Les pertes massives que nous connaissons sont causées, directement ou indirectement, par les activités d'Homo sapiens, notent en préambule les auteurs de l'étude. Ils se sont presque tous produits depuis que nos ancêtres ont développé l'agriculture, il y a environ 11.000 ans". Depuis, notre nombre n'a cessé de croître, ce qui entraîne une véritable érosion des écosystèmes de la planète. Les taux d'extinction des espèces "sont des centaines ou des milliers de fois plus rapides que les taux 'normaux'". Plus de 400 espèces de vertébrés ont disparu au cours du siècle dernier. Durant une évolution normale, une telle perte aurait pris 10.000 ans. Et ce pourrait-il en plus que dans le futur, tout cela s'accélère ?

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont épluché les données concernant 29.400 espèces de vertébrés terrestres. Ils ont souhaité déterminer lesquelles sont au bord de l'extinction c'est-à-dire, comprenant moins de 1.000 individus. Elles sont 515 soit environ 1,7% des espèces évaluées, à être dans ce cas. "Bon nombre des espèces qui ont été poussées au bord du gouffre disparaîtront probablement bientôt", ne cachent pas les auteurs de l'étude. On compte parmi elles le rhinocéros de Sumatra ou encore l'espèce de tortue Chelonoidis hoodensis.

"L'extinction engendre des extinctions"

Déjà affaiblie, une espèce peine à jouer son rôle dans l'écosystème. Les espèces dont la population est si faible que leurs fonctions écosystémiques sont perdues sont parfois qualifiées de "zombies écologiques". Leur affaiblissement, puis leur extinction, conduit parfois à des cascades d'extinction : "une série d'extinctions déclenchées par la disparition d'une espèce clé dans un écosystème". Elles se produisent fréquemment. Car quand une espèce disparaît, ses caractéristiques sont à jamais perdues et son rôle peut ne pas être joué par une autre. Et "les interactions écologiques étroites des espèces au bord du gouffre tendent à déplacer d'autres espèces vers l'anéantissement lorsqu'elles disparaissent - l'extinction engendre des extinctions", souligne l'étude. 84% des espèces de plus de 5.000 spécimens étudiés se trouvent dans les mêmes régions que celles grandement menacées. Pour les chercheurs, il s'agit là du signe que des effondrements régionaux de la biodiversité sont en cours. La perte progressive d'une espèce entraîne une pression sur les autres espèces avec qui elle interagit.

Un taux d'extinction qui augmentera sûrement à l'avenir

Pour les chercheurs, le taux d'extinction futur des espèces animales est probablement sous-estimé. Un tiers de toutes les espèces de vertébrés seront sans doute en danger d'extinction d'ici le milieu du siècle et la moitié ou plus d'ici la fin du siècle. "Le taux actuel d'extinction rapide des vertébrés augmentera fortement à l'avenir", préviennent les auteurs de l'étude. D'ailleurs, les pressions anthropiques sur la biosphère augmentent elles-mêmes très rapidement. "Un exemple récent est la pandémie actuelle de la maladie du coronavirus (Covid-19), liée au commerce des espèces sauvages", précise les chercheurs. Ils espèrent que l'interdiction du commerce des animaux sauvages imposée par le gouvernement chinois sera maintenue. Elle pourrait alors devenir une mesure majeure de protection des espèces les plus fébriles. Si non, les pandémies se multiplieront à mesure que la biodiversité s'effondrera.


Source : Anne-Sophie Tassart / Sciences et Avenir
Crédit : Tatan Syuflana/AP/SIPA

Un rhinocéros de Sumatra, une espèce extrêmement menacée.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

04 - Alpes de Haute Provence

Du 5 juin 2020 au 15 décembre

VISITE LUDIQUE
SALAGON, PARC & JARDINS

Une nouveauté pour les familles : un jeu de la cocotte pour explorer les jardins et découvrir les secrets du monument de Salagon de façon ludique !

Musée de Salagon
04300 Mane
04 92 75 70 50
www.musee-de-salagon.com


Du 5 juin au 15 décembre

COURSE D'ORIENTATION
MUSÉE DE PRÉHISTOIRE DES GORGES DU VERDON

Une course d’orientation familiale pour découvrir le village préhistorique. A l'aide du dépliant disponible gratuitement à l'accueil du Musée, participez à cette course d’orientation ludique et instructive qui vous conduira tout droit vers le village préhistorique reconstitué.

Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon
Route de Montmeyan
04500 Quinson
04 92 74 09 59
www.museeprehistoire.com


13 - Bouches du Rhône

Du 7 au 15 janvier 2021

BALADES EN MER
CONGRÈS MONDIAL DE LA NATURE DE L’UICN

Lors de ce rendez vous, des balades en mer à bord de l'Hélios, la seule vedette à passagers hybride de la compagnie Marseillaise ICARD MARITME, seront organisées par : Le parc National de la Côte Bleue : 10 juin - Le conservatoire du littoral : 11 & 16 juin - Le parc National des Calanques : 15 & 20 juin.

1 quai Marcel Pagnol
13007 Marseille
04 91 330 329
www.iucncongress2020


21 - Côte d'Or

Jusqu'au 2 janvier 2022

EXPOSITION
"AU COEUR DES SAISONS"

Et si on prenait le temps de regarder passer les saisons, de vivre à leur rythme, de redécouvrir le plaisir d'observer la Nature et ses changements.
Cette nouvelle exposition, conçue et réalisée par le Jardin des sciences et Biodiversité, vous plonge « Au coeur des saisons », de façon ludique et accessible à tous les publics, en famille comme entre amis…

Jardin des sciences & biodiversité
Jardin de l’Arquebuse
14 rue Jehan de Marville & 1 avenue Albert 1er
21000 DIJON
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


34 - Hérault

Du 26 septembre au 28 février 2021

EXPOSITION
"DERNIERS IMPRESSIONNISTES"

Des paysages maritimes de la Bretagne aux plaisirs des plages de la Belle Époque, des paysages urbains ou champêtres aux portraits virtuoses, partez sur les pas des peintres intimistes ayant tous respiré le parfum de l’impressionnisme.
Riche de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou lithographies, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr

Lieux:

Découvrir toutes les activités