Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

Afrique : Après l'ivoire, la peau des ânes au coeur d'un trafic meurtrier
Actualités

Afrique : Après l'ivoire, la peau des ânes au coeur d'un trafic meurtrier

C'est un trafic bien plus discret que celui de l'ivoire, mais tout aussi juteux et meurtrier: des milliers d'ânes sont tués chaque année en Afrique pour leurs peaux, exportées souvent illégalement vers la Chine pour les besoins de la médecine traditionnelle.

Sous le soleil sans nuage de Mogosani, une petite bourgade de la province sud-africaine du Nord-Ouest, ils déambulent en troupeaux le long des chemins et s'arrêtent au gré de leur appétit pour brouter quelques touffes d'herbe. En toute insouciance, inconscients de la menace qui rôde.

La cible des gangs depuis deux ans

Mais les villageois sont formels: leurs ânes sont devenus depuis deux ans la cible de gangs qui les traquent dans les chemins, les champs et jusque dans les étables. «Les voleurs veulent simplement leurs peaux», explique un des fermiers, George Sising.

«On n'avait jamais eu ce problème, jusque-là les ânes se promenaient en toute liberté», poursuit le sexagénaire, «mais maintenant, on a tous peur de ce qui peut leur arriver». Aux yeux des contrebandiers, la peau des ânes est devenue une matière première très recherchée. Au même titre que la défense d'éléphant ou la corne de rhinocéros.

Une gélatine très prisée des médecins traditionnels chinois

Si elle n'a absolument aucune valeur commerciale en Afrique, la gélatine qu'elle contient est très prisée des médecins traditionnels chinois pour traiter l'anémie et la ménopause. Sous le nom de «ejiao», elle est administrée sous forme de boisson et même servie avec des noix et des graines en guise d'apéritif...

La viande d'âne alimente elle les restaurants du nord de la Chine. Une fois que les trafiquants se sont servis sur la bête, ils n'en reste plus que la carcasse, abandonnée sur place. Hors-la-loi en Afrique du Sud, ce commerce international se chiffre en millions de dollars, selon les experts.

Une population d’ânes qui chute en Chine

Principale consommatrice, la Chine a vu sa population d'ânes chuter: de 11 millions de têtes dans les années 1990 à 6 millions en 2013, selon les statistiques chinoises. Alors les amateurs d'«ejiao» se sont tournés vers l'Afrique pour satisfaire une demande qui, elle, n'a pas fléchi.

Ce commerce inquiète au plus haut point la communauté pauvre et largement sans emploi de Mogosani. Car ici, l'âne est indispensable, c'est lui qui tire les charrettes dans lesquelles sont chargés les déchets, le sable ou le bois destinés à être vendus.

«Les emplois sont rares ici, les ânes sont une source de revenus. Si vous en possédez un, vous pouvez gagner votre vie», assure un de leurs propriétaires, Ikgopeleng Tsietsoane, 25 ans.

Six de ses neufs bêtes ont disparu en octobre dernier et les voleurs n'ont jamais été retrouvés. «Si rien n'est fait, ce village n'aura bientôt plus d'ânes», s'inquiète le jeune homme.

Un prix de vente de l’âne qui grimpe.
Le négoce hors-la-loi a fait augmenter le prix des ânes, renforçant d'autant l'appétit des trafiquants. De 400 rands (29 euros), le prix de vente de l'animal a grimpé récemment à quelque 2.000 rands (150 euros).

Preuve de la vitalité du trafic, la police sud-africaine a saisi il y a deux mois un stock de 5.000 peaux prêtes à partir pour la Chine, sa plus grosse prise jusque-là, et arrêté plusieurs personnes.

«Récemment, des peaux ont été retrouvées dans la cour d'une taverne tenue par un Chinois», note le porte-parole de la police du Nord-Ouest, Sabata Mokgwabone. Principale accusée, la Chine nie toute participation à ce commerce, dont la mise au jour récente a suscité l'émoi en Afrique du Sud. «Aucune entreprise chinoise n'importe officiellement de peaux d'ânes d'Afrique du Sud», a assuré l'ambassade de Chine en janvier dans un communiqué.

Trouver un accord d’exportation avec la Chine.
Pour tenter d'enrayer la contrebande, les autorités de la province sud-africaine du Nord-Ouest - qui compte la plus importante population d'ânes d'Afrique du Sud - ont toutefois commencé à négocier un accord d'exportation de la peau et de la viande d'âne avec la région chinoise du Henan.

«Le but est de susciter des opportunités commerciales pour les gens des régions rurales qui possèdent ces animaux», plaide Patrick Leteane, responsable pour la province des affaires d'agriculture.

La Chine produit 5.000 tonnes de «ejiao» chaque année, ce qui nécessite environ 4 millions de peaux, selon une estimation récente du quotidien China Daily.


Source : 20 Minutes
Crédit : MUJAHID SAFODIEN / AFP

Un âne broute dans le village de Magosane, dans la province du Nord-Ouest en Afrique du Sud, le 9 février 2017. Depuis deux ans, le village est la proie de braconniers en quête de peaux d'ânes qu'ils revendent à prix d'or en Chine.

Afrique : Après l'ivoire, la peau des ânes au coeur d'un trafic meurtrier Actualités

Afrique : Après l'ivoire, la peau des ânes au coeur d'un trafic meurtrier

C'est un trafic bien plus discret que celui de l'ivoire, mais tout aussi juteux et meurtrier: des milliers d'ânes sont tués chaque année en Afrique pour leurs peaux, exportées souvent illégalement vers la Chine pour les besoins de la médecine traditionnelle.

Sous le soleil sans nuage de Mogosani, une petite bourgade de la province sud-africaine du Nord-Ouest, ils déambulent en troupeaux le long des chemins et s'arrêtent au gré de leur appétit pour brouter quelques touffes d'herbe. En toute insouciance, inconscients de la menace qui rôde.

La cible des gangs depuis deux ans

Mais les villageois sont formels: leurs ânes sont devenus depuis deux ans la cible de gangs qui les traquent dans les chemins, les champs et jusque dans les étables. «Les voleurs veulent simplement leurs peaux», explique un des fermiers, George Sising.

«On n'avait jamais eu ce problème, jusque-là les ânes se promenaient en toute liberté», poursuit le sexagénaire, «mais maintenant, on a tous peur de ce qui peut leur arriver». Aux yeux des contrebandiers, la peau des ânes est devenue une matière première très recherchée. Au même titre que la défense d'éléphant ou la corne de rhinocéros.

Une gélatine très prisée des médecins traditionnels chinois

Si elle n'a absolument aucune valeur commerciale en Afrique, la gélatine qu'elle contient est très prisée des médecins traditionnels chinois pour traiter l'anémie et la ménopause. Sous le nom de «ejiao», elle est administrée sous forme de boisson et même servie avec des noix et des graines en guise d'apéritif...

La viande d'âne alimente elle les restaurants du nord de la Chine. Une fois que les trafiquants se sont servis sur la bête, ils n'en reste plus que la carcasse, abandonnée sur place. Hors-la-loi en Afrique du Sud, ce commerce international se chiffre en millions de dollars, selon les experts.

Une population d’ânes qui chute en Chine

Principale consommatrice, la Chine a vu sa population d'ânes chuter: de 11 millions de têtes dans les années 1990 à 6 millions en 2013, selon les statistiques chinoises. Alors les amateurs d'«ejiao» se sont tournés vers l'Afrique pour satisfaire une demande qui, elle, n'a pas fléchi.

Ce commerce inquiète au plus haut point la communauté pauvre et largement sans emploi de Mogosani. Car ici, l'âne est indispensable, c'est lui qui tire les charrettes dans lesquelles sont chargés les déchets, le sable ou le bois destinés à être vendus.

«Les emplois sont rares ici, les ânes sont une source de revenus. Si vous en possédez un, vous pouvez gagner votre vie», assure un de leurs propriétaires, Ikgopeleng Tsietsoane, 25 ans.

Six de ses neufs bêtes ont disparu en octobre dernier et les voleurs n'ont jamais été retrouvés. «Si rien n'est fait, ce village n'aura bientôt plus d'ânes», s'inquiète le jeune homme.

Un prix de vente de l’âne qui grimpe.
Le négoce hors-la-loi a fait augmenter le prix des ânes, renforçant d'autant l'appétit des trafiquants. De 400 rands (29 euros), le prix de vente de l'animal a grimpé récemment à quelque 2.000 rands (150 euros).

Preuve de la vitalité du trafic, la police sud-africaine a saisi il y a deux mois un stock de 5.000 peaux prêtes à partir pour la Chine, sa plus grosse prise jusque-là, et arrêté plusieurs personnes.

«Récemment, des peaux ont été retrouvées dans la cour d'une taverne tenue par un Chinois», note le porte-parole de la police du Nord-Ouest, Sabata Mokgwabone. Principale accusée, la Chine nie toute participation à ce commerce, dont la mise au jour récente a suscité l'émoi en Afrique du Sud. «Aucune entreprise chinoise n'importe officiellement de peaux d'ânes d'Afrique du Sud», a assuré l'ambassade de Chine en janvier dans un communiqué.

Trouver un accord d’exportation avec la Chine.
Pour tenter d'enrayer la contrebande, les autorités de la province sud-africaine du Nord-Ouest - qui compte la plus importante population d'ânes d'Afrique du Sud - ont toutefois commencé à négocier un accord d'exportation de la peau et de la viande d'âne avec la région chinoise du Henan.

«Le but est de susciter des opportunités commerciales pour les gens des régions rurales qui possèdent ces animaux», plaide Patrick Leteane, responsable pour la province des affaires d'agriculture.

La Chine produit 5.000 tonnes de «ejiao» chaque année, ce qui nécessite environ 4 millions de peaux, selon une estimation récente du quotidien China Daily.


Source : 20 Minutes
Crédit : MUJAHID SAFODIEN / AFP

Un âne broute dans le village de Magosane, dans la province du Nord-Ouest en Afrique du Sud, le 9 février 2017. Depuis deux ans, le village est la proie de braconniers en quête de peaux d'ânes qu'ils revendent à prix d'or en Chine.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

21 - Côte d'Or

► Jusqu'au 17 novembre

EXPOSITION
"NATURE INCOGNITO" : la face cachée des villes

Vous me reconnaissez ? Je fais partie des millions d’espèces sauvages, animales ou végétales qui vivent dans les villes, tout près de chez nous et qui, pour la plupart, demeurent « Incognito » !
La nouvelle exposition du Jardin des sciences & Biodiversité vous invite à voir la ville autrement

Le Jardin des Sciences
Parc de l’Arquebuse
1 avenue Albert 1er & 14 rue Jehan de Marville
21000 Dijon
03 80 48 82 00
www.dijon.fr


22 - Côtes d'Armor

Le 22 décembre

SEANCES AU PLANETARIUM DE BRETAGNE

A l'occasion du solstice, le Planétarium de Bretagne vous invite pour deux séances au tarif spécial de 4 €.  A 15h00 : "Les astres et les Marées". A 16h00 : "Le phénomène des saisons".

Planétarium de Bretagne
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
02 96 15 80 30
www.planetarium-bretagne.fr


25 - Doubs

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
« LE MONDE DE JULES VERNE »

L’exposition présente le créateur et poète, évoque ses voyages extraordinaires d’un nouveau genre littéraire puis explore sa quête de l’ailleurs.
Gravures, affiches de cinéma, maquettes, dessins de reconstitutions des machines de Jules Verne, carte géante représentant les itinéraires des personnages…rythment le parcours de l’exposition.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


Du 15 février au 3 mai 2020

EXPOSITION
« GEORGES FESSY ET LA PHOTOGRAPHIE »

Exposition en coproduction avec le Familistère de Guise. Georges Fessy et la photographie est une rétrospective présentée à travers plus d’une centaine de photographies qui traduit la diversité d’une vie de photographe : paysages, portraits, natures mortes, objets d’art, vues d’architectures.

Saline royale
Grande Rue
25610 Arc et Senans
www.salineroyale.com


30 - Gard

Jusqu'au 8 mars 2020

EXPOSITION
« FEU », l’expo brûlante de la rentrée au Pont du Gard

FEU conçue par Universcience qui propose d’explorer la thématique de la maîtrise du feu par l’humain. Accessible dès 9 ans, cette exposition rassemble des installations audiovisuelles, des dispositifs multimédia et des expériences interactives ainsi que de nombreux objets visant à enrichir la connaissance des visiteurs et à déconstruire les idées reçues.

Site du Pont du Gard
La Bégude
400 route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
04 66 37 50 99
www.pontdugard.fr


34 - Hérault

Jusqu'au 23 février 2020

EXPOSITION
Ensor, Magritte, Alechinsky...

L'exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l'art Belge à travers une sélection de chefsd’oeuvre des collections du Musée d'Ixelles (Bruxelles).

Musée de Lodève
square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


50 - Manche

Jusqu'au 5 janvier 2020

EXPOSITION
"DÉTOURS EN COTENTIN"

Il y a sept ans, la famille du photographe Gustave Bazire (1893-1941) découvre 1 400 plaques de verre. Aujourd'hui, le Cotentin expose les vues de l'artiste.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue
50440 La Hague  
02 33 01 85 89
www.letourp.com


81 - Tarn

Le 16 novembre

PRÉPARER SON JARDIN POUR L’HIVER

Par Georges Albertini et Bernard Huet, Amis du jardin. Faire les bons gestes au jardin d’ornement, potager et verger : fertilisation (les besoins des plantes), paillages, tailles, traitements, pelouses, bassins, débats, échanges sur les pratiques, expériences dans le jardin et les résultats. Entrée libre.

Muséum d’histoire naturelle Philadelphe-Thomas
2 place Philadelphe Thomas
81600 Gaillac
05 63 57 36 31


88 - Vosges

Du 22 au 24 novembre

SALON DE LA CREATION TEXTILE ET MODE
"COUSU DE FIL ROUGE"

Le Salon « Cousu de fil rouge » invite les amoureux des belles choses, à la Rotonde de Thaon-les-Vosges, dans une ambiance Art-Déco aux allures de grands magasins parisiens.
Plus de 50 artisans d’art du Grand Est viennent présenter leurs trésors sur un salon rythmé par les animations spectaculaires, où la beauté rivalise avec l’ingéniosité.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com


Du 30 novembre au 1er décembre

SALON MINÉRAUX, FOSSILES, BIJOUX, LITHOTHÉRAPIE

Pour cette 2ème édition, à Epinal, une trentaine d'exposants professionnels viennent de la France entière pour exposer et vendre des minéraux et fossiles du monde entier.
Des créateurs de bijoux en pierres naturelles seront présents et vous pourrez également trouver des pierres de santé pour la lithothérapie.

Office de Tourisme d'Epinal
6 place Saint-Goëry
88000 Epinal
Tél. 03 29 82 53 32
www.tourisme-epinal.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités