Bienvenue dans un nouveau monde... le notre

40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction
Actualités

40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction

La biodiversité en danger. Selon une vaste étude internationale publiée mercredi, 40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction, en premier lieu à cause de la destruction de leur milieu naturel.

Ce sont pas moins de 140.000 espèces qui sont en danger, d'après cet état des lieux mondial des plantes et champignons publié par les Jardins botaniques royaux de Kew (Royaume-Uni), compilant les travaux de 210 chercheurs issus de 42 pays. C'est quasiment deux fois plus que l'estimation scientifique parue il y a quatre ans (21 %).

L'agriculture constitue la principale cause d'extinction des plantes, en participant à la destruction de leur habitat naturel. Parmi les autres facteurs cités par le rapport figurent la surexploitation des ressources biologiques, la construction de complexes résidentiels et commerciaux, les espèces invasives, la pollution ou encore le réchauffement climatique.

«C'est une représentation très inquiétante du risque et du besoin urgent d'agir», alerte le directeur des sciences des Jardins botaniques royaux de Kew, le professeur Alexandre Antonelli, cité par la BBC. «Nous perdons la course contre le temps parce que le rythme de disparition des espèces est plus rapide que celui de leur découverte», ajoute-t-il.

Il s'agit d'une perte majeure pour l'humanité, estime-t-il, car de nombreuses plantes «pourraient contenir des indices importants pour résoudre certains des défis les plus urgents de la médecine et même peut-être des pandémies émergentes et actuelles que nous vivons aujourd'hui», faisant notamment référence au Covid-19.

Le salut de l'humanité ?

Mais jusque-là, regrette Alexandre Antonelli, le potentiel des plantes est resté largement inexploité. Le rapport révèle en effet que seule une petite proportion des plantes connues est utilisée comme médicaments, aliments ou biocarburants. Quinze plantes fournissent 90 % des calories mondiales, alors que 7.000 espèces comestibles ont été recensées. Et il existe 2.500 plantes qui pourraient fournir de l'énergie à des millions de personnes à l'avenir, contre seulement six aujourd'hui utilisées pour produire la grande majorité des biocarburants.

La sauvegarde de la biodiversité, souvent éclipsée dans les débats par la lutte contre le réchauffement climatique, est donc plus que jamais vitale selon cette étude. Après que l'ONU a récemment annoncé qu'aucun des 20 objectifs de protection de la nature, sur lesquels s'étaient engagés 190 pays en 2010, n'avait été tenu, une soixantaine d'Etats ont signé lundi un texte promettant la mise en œuvre d'«actions immédiates» pour stopper les atteintes aux écosystèmes.

Mercredi, un sommet virtuel des Nations unies sur la biodiversité, le premier de l'histoire, n'a pas permis d'avancées concrètes. Elles sont espérées pour la COP15 sur la biodiversité, qui doit se tenir en Chine fin 2021.


Source : CNEWS
Crédit : FRANCK FIFE / AFP

Pas moins de 140 000 espèces de plantes sont en danger à travers le monde.

40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction Actualités

40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction

La biodiversité en danger. Selon une vaste étude internationale publiée mercredi, 40 % des espèces de plantes sont menacées d'extinction, en premier lieu à cause de la destruction de leur milieu naturel.

Ce sont pas moins de 140.000 espèces qui sont en danger, d'après cet état des lieux mondial des plantes et champignons publié par les Jardins botaniques royaux de Kew (Royaume-Uni), compilant les travaux de 210 chercheurs issus de 42 pays. C'est quasiment deux fois plus que l'estimation scientifique parue il y a quatre ans (21 %).

L'agriculture constitue la principale cause d'extinction des plantes, en participant à la destruction de leur habitat naturel. Parmi les autres facteurs cités par le rapport figurent la surexploitation des ressources biologiques, la construction de complexes résidentiels et commerciaux, les espèces invasives, la pollution ou encore le réchauffement climatique.

«C'est une représentation très inquiétante du risque et du besoin urgent d'agir», alerte le directeur des sciences des Jardins botaniques royaux de Kew, le professeur Alexandre Antonelli, cité par la BBC. «Nous perdons la course contre le temps parce que le rythme de disparition des espèces est plus rapide que celui de leur découverte», ajoute-t-il.

Il s'agit d'une perte majeure pour l'humanité, estime-t-il, car de nombreuses plantes «pourraient contenir des indices importants pour résoudre certains des défis les plus urgents de la médecine et même peut-être des pandémies émergentes et actuelles que nous vivons aujourd'hui», faisant notamment référence au Covid-19.

Le salut de l'humanité ?

Mais jusque-là, regrette Alexandre Antonelli, le potentiel des plantes est resté largement inexploité. Le rapport révèle en effet que seule une petite proportion des plantes connues est utilisée comme médicaments, aliments ou biocarburants. Quinze plantes fournissent 90 % des calories mondiales, alors que 7.000 espèces comestibles ont été recensées. Et il existe 2.500 plantes qui pourraient fournir de l'énergie à des millions de personnes à l'avenir, contre seulement six aujourd'hui utilisées pour produire la grande majorité des biocarburants.

La sauvegarde de la biodiversité, souvent éclipsée dans les débats par la lutte contre le réchauffement climatique, est donc plus que jamais vitale selon cette étude. Après que l'ONU a récemment annoncé qu'aucun des 20 objectifs de protection de la nature, sur lesquels s'étaient engagés 190 pays en 2010, n'avait été tenu, une soixantaine d'Etats ont signé lundi un texte promettant la mise en œuvre d'«actions immédiates» pour stopper les atteintes aux écosystèmes.

Mercredi, un sommet virtuel des Nations unies sur la biodiversité, le premier de l'histoire, n'a pas permis d'avancées concrètes. Elles sont espérées pour la COP15 sur la biodiversité, qui doit se tenir en Chine fin 2021.


Source : CNEWS
Crédit : FRANCK FIFE / AFP

Pas moins de 140 000 espèces de plantes sont en danger à travers le monde.

LE GUIDE Naturellement

Agenda . . .

25 - Doubs

Jusqu'au 9 janvier 2022

EXPOSITION
"DESTINS DE CIRQUE"

Cette exposition présente les destins des femmes et hommes du cirque entre ombres et lumières. Costumes, affiches, instruments de musique, gravures originales, films … évoquent l’art du cirque du XVIIIe siècle à nos jours.
Les fabuleux dessins aquarellés des sœurs Vesque, les planches uniques du grand costumier Gérard Vicaire éclairent ces destins de cirque.

Saline royale
Grande rue
25610 ARC-ET-SENANS
03 81 54 45 45
www.salineroyale.com


34 - Hérault

Jusqu'au 22 août

EXPOSITION
"TISSER LA NATURE, XVE-XXIE SIÈCLE"

Le Musée de Lodève vous invite dans un univers riche et foisonnant, composé de tapis et de tapisseries représentant la nature du XVe au XXIe siècle. Grâce au parcours familial proposé, prenez le temps d'entrer dans les détails,  de vous immerger dans ces immenses compositions(jusqu’à 7 mètres de long)... En raison des restrictions actuelles, il est très important de confirmer votre présence en précisant à quelle heure vous souhaitez venir.

Musée de Lodève
Square George Auric
34700 Lodève
04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr


46 - Lot

Jusqu'en juin

JEU DE PISTE - MUSEE CHAMPOLLION
LE MUSÉE SORT DE SES MURS !

On vous invite à un jeu de piste autour de la maison natale de Jean-François Champollion pour tester vos connaissances sur le célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, sur l’Égypte antique et sur les écritures du monde.
Installés derrière les vitrines, situées de la place Champollion à la rue Séguier en passant par la place des Écritures, 7 panneaux illustrés vous permettront de redécouvrir en famille le musée Champollion - Les Écritures du Monde et ses collections. Accès libre, tous les jours.

Musée Champollion
Place Champollion
46100 Figeac
05 65 50 31 08
www.musee-champollion.fr


71 - Saone et Loire

Jusqu'au 31 décembre

EXPOSITION
"LES COULEURS DU CHAROLAIS-BRIONNAIS"

Ils sont nés ici, y ont grandi ; ils y résident pour la plupart ou y séjournent durant les vacances…leur point commun ? Ils l’ont tous dans la tête et dans le cœur ! Le Charolais-Brionnais sera mis à l’honneur à travers 130 photographies des membres du groupe Facebook « Les Couleurs du Charolais-Brionnais ».

La Maison du Charolais
43 Route de Mâcon, RCEA N79 sortie 12
71120 Charolles
03 85 88 04 00
www.maison-charolais.com

Lieux:

Découvrir toutes les activités